Ricoh GXR : un compact expert modulaire revolutionnaire

13 novembre 2009 à 18h47
0
Alors que les traditionnels Canon et Nikon campent sur leurs positions, les challengers rivalisent d'innovations pour se démarquer. La concurrence que se livrent ces fabricants d'appareils photo a ainsi donné naissance à un nouveau segment prolifique de compacts experts. Ce compromis entre le compact haut de gamme mais grand public et le reflex pour débutant est plébiscité par une clientèle d'amateurs éclairés et de photographes professionnels qui souhaitent emporter un appareil photo partout sans pour autant sacrifier la qualité.

00F0000002596178-photo-ricoh-gxr-et-s10.jpg
00F0000002596180-photo-ricoh-gxr-et-a12.jpg

Succédant aux micro four thirds à objectifs interchangeables de Panasonic et Olympus ou au luxueux compact à grand capteur de Leica, et en attendant la réplique de Samsung notamment, c'est cette semaine au tour de Ricoh d'y aller de son concept, avec un système modulable des plus originaux.

Le Ricoh GXR est effectivement composé de deux modules, l'un accueillant les touches et l'écran de contrôle, l'autre comprenant à la fois l'objectif et le capteur. Cette « unité » s'enfichant sur le châssis embarque son propre processeur de traitement Smooth Image Engine, optimisé pour chacun des couples capteur et objectif. Un deuxième processeur identique se charge quant à lui des autres opérations du boitier.

Deux unités, qui répondent à des besoins différents, ont d'ores et déjà été annoncées, en attendant que d'autres ne soient un jour proposées. Les possibilités d'extension sont larges et une imprimante ou un projecteur ont d'ailleurs déjà été évoqués.

L'unité S10 confère ainsi au Ricoh GXR l'air d'un compact. Avec son zoom équivalent à un 24-72 mm, c'est aussi la plus polyvalente. Elle abrite d'ailleurs le même capteur que le GR Digital III maison, un petit CCD stabilisé de 1/1,7 pouces de 10 millions de pixels.

L'unité A12 abrite quant à elle le même capteur qu'un véritable réflex, celui du Nikon D90. Ce grand capteur APS-C de 12,3 millions de pixels est huit fois plus grand que celui mentionné ci-dessus. Son objectif à focale fixe équivalente à 50 mm est donc bien plus imposant. Il dispose d'ailleurs d'une bague de mise au point manuelle. Le capteur repose sur la technologie CMOS et peut filmer en haute définition 720p, contrairement à celui du S10 qui plafonne au VGA.

02596182-photo-ricoh-gxr.jpg

Le châssis reprend quant à lui les mêmes recettes que le GRD 3 avec le même écran VGA (920 000 points) de 3 pouces, la même disposition de touches et une interface similaire avec ses menus riches. Il abrite un flash et peut accueillir un viseur électronique (VGA lui aussi) orientable et amovible sur sa griffe porte accessoire.

Après avoir été l'un des rares à oser l'objectif à focale fixe sur un compact, l'outsider Ricoh tente à nouveau un pari ambitieux. Trop ambitieux ? Le boitier nu coûte effectivement 460 euros, auxquels s'ajoutent 370 ou 670 euros respectivement pour l'unité S10 ou A12, soit un minimum de 830 euros pour un compact expert. On peut enfin regretter que Ricoh n'ait pas poussé le concept jusqu'au bout en proposant un système encore plus modulaire avec un capteur indépendant de l'objectif, s'inspirant du système de la chambre photographique tricorps.
Modifié le 18/09/2018 à 14h42
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels
Surprise : les GAFA jugent la taxe GAFA
Drako GTE : la nouvelle hypercar électrique aux 1200 chevaux a été dévoilée
Le site des impôts affecté par le piratage de 2000 boîtes mails

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top