Google Dashboard : Big Brother joue la transparence

18 septembre 2018 à 14h41
0
00A0000001052860-photo-logo-de-google.jpg
À force de lancer régulièrement de nouveaux services, Google a bien mérité son titre de géant du web. Si le moteur de recherche fait désormais parti du quotidien au point que le verbe « googler » soit entré dans le langage courant, l'omniprésence de la société américaine inquiète. Les problématiques de confidentialité et de respect de la vie privée préoccupent, comme en témoignent les polémiques chroniques autour du célèbre réseau social Facebook,
0000012C02575862-photo-google-dashboard.jpg
qui s'adapte d'ailleurs pour éviter l'exode. Google quant à lui lance aujourd'hui Dashboard, « un guichet unique de gestion de ses données personnelles ».

Il s'agit d'un outil qui centralise les données associées à un compte Google et qui offre un raccourci vers les rubriques pertinentes de chacun des services, ainsi que vers les « règles de confidentialité » de certains d'entre eux. Il n'y a donc qu'une seule et unique nouvelle page, pointant vers d'autres pages qui existaient déjà mais qui étaient disséminées ici et là.

Pas peu fier, Google s'autoproclame même chef de file : « Nous y voyons un grand pas vers la transparence et le contrôle des données par les utilisateurs, et nous espérons que cela contribuera à forger la réflexion de toute l'industrie sur ces questions », a effectivement affirmé Alma Whitten, ingénieur logiciel Sécurité et Confidentialité, dans un communiqué.

La page en question est disponible à cette adresse et est dès à présent traduite en 17 langues, dont le français.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Portrait d'Entreprenaute : Cedric Mangaud, Abaxia
La fondation Linux dévoile Moblin en version 2.1
Cisco enregistre des résultats trimestriels supérieurs aux attentes
20 ans de Windows sur Clubic
35 millions de netbooks, et moi et moi et moi
Mobile et santé : un rapport préconise un permis de construire pour les antennes-relais
Rebel EFI : Psystar aurait violé la licence APSL2
Eyeblaster enterre à son tour le taux de clic
Edition limitée pour  Mass Effect 2  sur PC et Xbox 360
Olympus Pen E-P2 : évolution en réponse au GF1
Haut de page