Pas de chipset DirectX 11 avant 2011 pour AMD

Par
Le 02 novembre 2009
 0
00a0000001767572-photo-logo-amd-fusion.jpg
Si AMD s'est empressé de commercialiser les premières cartes graphiques DirectX 11, ses puces graphiques intégrées (IGP) risquent en revanche d'en être privé un moment. De nouvelles feuilles de route (roadmaps) révèlent effectivement qu'AMD réserve la dernière API de Microsoft aux premiers représentants de la petite révolution « Fusion ». Les premières puces graphiques intégrées DirectX 11 d'AMD ne devraient donc pas voir le jour avant l'année 2011.

Fusion marquera pour rappel l'avènement de l'APU (Accelerated Processing Unit), fusion du CPU (processeur central) et du GPU (processeur graphique). L'architecture « Llano », gravée en 32 nm, abritant un processeur quadri-cœur et 4 Mo de mémoire cache, sera comme prévu déclinée pour ordinateur de bureau et pour ordinateur portable, respectivement sous les noms de code « Lynx » et « Sabine ». L'architecture « Ontario » gravée en 40 nm, limitée à deux cœurs et à 1 Mo de cache sera quant à elle intégrée à la puce « Brazos » destinée aux marchés émergeants.

Ces puces prendront donc en charge DirectX 11, qui introduit justement la fonction DirectCompute permettant tout comme CUDA ou OpenCL de confier au GPU toutes sortes de calculs. Elles inaugureront également l'Unified Video 3.0, sans qu'on sache aujourd'hui ce qu'il apporte à l'UVD 2.0 qui offre déjà le décodage matériel des vidéos haute définition.

Des cartes graphiques dédiées d'entrée de gamme, reposant sur des GPU aux noms de code Redwood et Cedar dérivés de celui des Radeon HD 5800, combleront tant bien que mal le trou dans la gamme d'ici là.

00f0000002563626-photo-roadmap-ordinateurs-de-bureau-amd.jpg
00f0000002563628-photo-roadmap-ordinateurs-portables-amd.jpg
Modifié le 18/09/2018 à 14h41

Les dernières actualités

scroll top