Une série de cyber-attaques touche les USA et la Corée du Sud

Guillaume Belfiore
Rédacteur en chef adjoint
08 juillet 2009 à 11h00
0
00A5000001990866-photo-hacker.jpg
Depuis le 4 juillet dernier, plusieurs agences gouvernementales des Etats-unis ont été victime d'une série de cyber-attaques, une coïncidence pour le moins troublante puisque ce jour-là le pays fêtait son indépendance. Déployée à grande échelle, cette offensive a affecté le Département du Trésor des États-Unis, les services secrets, la Federal Trade Commission (chargée d'appliquer le droit de la consommation) mais également le département du Transport.

Ce n'est pas la première fois, que le territoire de l'Oncle Sam essuie ce genre d'attaques. Au mois d'avril nous apprenions que le réseau électrique du pays avait également été piraté. Depuis son arrivée au gouvernement, le président Barack Obama a mis en place une stratégie visant à coordonner la sécurité des réseaux informatiques militaires. Ainsi les infrastructure du département de la défense et des agences de renseignements sont en cours de réorganisation. Au mois de juin le Pentagone avait d'ailleurs donné son feu vert à la création d'un nouveau centre de commande militaire dédié à la sécurité des réseaux informatiques américains.

Parallèlement, la Corée du Sud aurait elle aussi enregistré une série d'attaques ces derniers jours. Plus précisément la Blue House - la résidence et le bureau principal du président - le Ministère de la défense ou encore l'Assemblée nationale auraient été touchés. Ahn Jeong-eun, un porte-parole du département des services secrets de Corée du Sud explique que ces deux séries d'attaques seraient liées.

Si aucune information n'a été communiquée sur l'origine de ces offensives, par le passé les regards se sont souvent tournés vers la Chine et la Russie. Dennis Blair, directeur du service national des renseignements américains a récemment affirmé : « ces dernières années nous avons obervé des cyberattaques sur les infrastructures clés à l'étranger et beaucoup de nos propres réseaux sont tout aussi vulnérables », avant d'ajouter : « plusieurs nations, dont la Chine et la Russie peuvent mettre à mal le système de communication américain ».

Guillaume Belfiore

Rédacteur en chef adjoint

Rédacteur en chef adjoint

Je suis rédacteur en chef adjoint de Clubic, et plus précisément, je suis responsable du développement éditorial sur la partie Logiciels et Services Web.

Lire d'autres articles

Je suis rédacteur en chef adjoint de Clubic, et plus précisément, je suis responsable du développement éditorial sur la partie Logiciels et Services Web.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page

Sur le même sujet