comScore confirme l’écrasante domination des média électroniques étasuniens

01 juin 2018 à 15h36
0
00FA000001878786-photo-comscore-worldmetrix.jpg
Le capitalisme américain 2.0 américain se porte bien. A l'occasion de la publication de son étude World Metrix sur l'audience de l'internet mondial, l'institut d'études comScore a dévoilé le classement des 15 principaux groupes de média électroniques, pratiquement exclusivement composé... de sociétés nord-américaines.

Sans surprise, le classement est dominé par le trio Google (775 millions de visiteurs uniques chaque mois), Microsoft (646 millions) et Yahoo (562 millions). Relativement loin derrière, comScore identifie AOL (273 millions) talonné par la fondation Wikimedia (272 millions), eBay (240 millions) ou l'étonnant Facebook (221 millions).

Dans ce top 15, où évoluent également Amazon, CBS, Fox, Ask, Apple ou Adobe, comScore pointe néanmoins la présence de deux groupes non américains : les chinois Tencent et Baidu.com, avec respectivement 158 et 152 millions de visiteurs uniques.

Des chiffres à mettre en perspective avec l'audience mondiale des champions français des services en ligne : 53,8 millions de visiteurs uniques pour Orange, 40,6 millions pour Dailymotion, 33 millions pour Lagardère et PPR, 26,4 millions pour Hi-Media, 15,8 millions pour BestofMedia...

Pionnière de la télématique avec le Minitel il y a près de 30 ans, la France aurait-elle déjà raté la révolution des média électroniques ?
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le Figaro déloge LeMonde de Symbaloo
Android : 800 applications, multipoint confirmé sur le G1, Cupcake dévoilé en images
[Vidéonaute] Prise en main du GPS autonome TomTom GO 940 Live avec carte SIM intégrée
Windows 7, un coup de fouet pour Linux ?
ECM : Autonomy rachète Interwoven
HP-UX, système Unix, fête ses 25 ans
Quoi de neuf en jeux vidéo ce lundi ?
Orange traine Canal+ devant les tribunaux
Orange transforme les PC en téléphone fixe ou mobile
Les processeurs AMD Opteron se mettent au vert
Haut de page