SMS frauduleux : le 33700 recueille déjà 35 000 plaintes

Par
Le 18 novembre 2008
 0
00c8000000421211-photo-saisie-sms.jpg
Les mobinautes continuent de jouer le jeu pour lutter contre les services de SMS frauduleux ! A l'initiative de Luc Chatel, le secrétaire d'État à la Consommation, un numéro court, le « 33700 », a été lancé le 21 octobre dernier pour permettre aux mobinautes de transférer des SMS indésirables reçus sur son mobile à une société externe chargée de les référencer.

L'objectif est de limiter le développement du spam par SMS, ces messages dans lesquels les mobinautes sont invités à rappeler un correspondant à un numéro surtaxé, voire pour les rediriger sur des plateformes WAP aux couleurs de certains sites connus (phising ou hameçonnage).

Après avoir recueilli pas moins de 10 000 plaintes en quinze jours alors qu'aucune publicité n'avait faite concernant ce service qui n'a été lancé officiellement qu'à la mi novembre, le « 33700 » a déjà passé le cap des 35 000 plaintes le 16 novembre dernier. Ceci s'accompagne d'une campagne de publicité associée pour faire connaître ce numéro court.

Le service est régit par la plateforme « Signal Spam », utilisé déjà dans le monde des PC fixes par plus de 40 000 internautes qui auraient signalé 12 millions de pourriels. Reste à savoir si il sera suffisamment dissuasif pour limiter le spam par SMS ou si « Signal Spam » devra passer devant les tribunaux pour intimider davantage les acteurs spécialistes des SMS frauduleux.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top