Sun critique la licence GPL

07 avril 2005 à 09h20
0
000000C800096233-photo-ordinateur-hp-linux-portable.jpg
L'éditeur américain de logiciels, Sun, semble ne pas apprécier les termes de la licence GPL (General Public License) qui bien qu'associée à près de 70% des logiciels libres du marché ne permettrait pas de toucher un large public. C'est du moins ce qu'a pu déclarer son président à l'occasion de l'Open Source Business Conference se tenant à San Francisco. Jonathan Schwartz dit s'être entretenu avec des représentants de pays en voie de développement qui ont intégré des logiciels GPL à leurs produits avant de s'apercevoir qu'ils devaient ensuite donner leur propriété intellectuelle à tout le monde. Ici le président de Sun critique le fait qu'un programme dérivé d'un logiciel GPL devienne à son tour un logiciel GPL, une clause déjà critiquée par Microsoft qui la qualifiait de "virale". Schwartz tape au passage sur l'obligation de redistribuer ses travaux à la communauté, une clause que n'a pas retenue Sun pour sa propre licence ; la CDDL (Community Development and Distribution License).

Toujours selon Sun la GPL profite d'abord aux pays riches, son président déclarant à ce sujet que la "GPL impose à ses utilisateurs une obligation plutôt prédatrice de donner sa propriété intellectuelle à la nation la plus riche du monde", en l'occurence les Etats-Unis. D'après lui les économies et les nations ont besoin de la propriété intellectuelle pour se développer. Bien sûr en critiquant la GPL, Sun vise à promouvoir sa licence libre maison, la CDDL qui vise à toucher le plus grand nombre de communautés/administrations/entreprises.

La Free Software Foundation ne l'entend vraisemblablement pas de cette oreille et déclare que les arguments de Sun sont vieux et ne reposent sur rien. Loïc Dachary déclare par ailleurs que seul le logiciel dérivé d'un programme GPL devient GPL à son tour. A aucun moment la licence ne prévoit un impact sur des programmes extérieurs ou indépendants de l'original. Au sujet de la redistribution des travaux à la communauté la FSF qualifie cette condition de naturelle partant du principe que l'on ne partage pas avec ceux qui ne sont pas prêt à partager.

Pour en savoir plus sur les termes exacts de la licence GPL, vous pouvez consulter l'espace que nous lui consacrons sur le Wiki Clubic.
Modifié le 21/12/2020 à 18h55
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Une nouvelle tenue pour Lara Croft
MSN Messenger 7 disponible en version finale
Infineon : nouvelles mémoires SO-DIMM et GDDR3
33 nouvelles cartes pour Trackmania Sunrise
Philips lance son graveur LightScribe en France
Un benchmark multi-thread bientôt signé FutureMark
GPS.PI, programme de géolocalisation GPS, mis à jour et compatible PDAPhone et Smartphone MS
Le prix des nouveaux appareils autonomes de navigation GPS TomTom GO
Webhelp fait le pari du télémarketing offshore
Antitrust : Oracle et IBM font front commun contre Microsoft
Haut de page