Contre la cybercriminalité, l’Etat lance Pharos

Par
Le 14 novembre 2008
 0
01767142-photo-pharos.jpg
Dans un souci de préserver un espace « où chacun peut communiquer, découvrir et s'épanouir », le Ministère de l'Intérieur vient de lancer le portail Pharos (internet-signalement.gouv.fr) sur lequel le visiteur peut reporter tout type de contenu illicite trouvé sur Internet.

Selon Le Figaro, qui rapporte les chiffres de la police judiciaire, les actes cyber-criminels auraient augmenté de 10% cette année. Pour faire face à ce nouveau type de menace, Michèle Alliot-Marie prévoit que d'ici à 2012, le nombre d'enquêteurs spécialisés doublera pour concentrer leurs efforts sur la Plateforme d'Harmonisation, d'Analyse, de Recoupement et d'Orientation des Signalements (PHAROS).

Pharos n'est pas lié à un type de délit particulier, tel que la pédophilie ou le néo-nazisme, mais sera destiné à l'ensemble des crimes et l'Etat prévoit de rattacher cette plateforme de signalisation à Europole. Un expert explique : « la difficulté est d'obtenir que les vingt pays de l'Union s'accordent sur une définition commune des infractions pour rendre l'action policière plus efficace. »

L'objet du signalement au travers du portail Pharos doit être puni par la loi française et potentiellement accessible au public. L'Etat ajoute que la nature de la déclaration ne doit pas être affectée par des motivations morales ni liées à un conflit personnel. Le site contient aussi plus informations adressées aux jeunes et aux parents, ainsi que des conseils en sécurité informatique.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top