15 excellentes séries qui n'ont pas eu leur critique

05 novembre 2021 à 12h00
17
Le Veilleur d'écran(s) season finale 7 celles dont on ne parlera pas

Il y a des séries cultes ou mémorables qui ne trouvent pourtant pas leur place dans la rubrique du Veilleur d'écran[s], et ce, pour différentes raisons. Pour conclure cette saison 7, voici donc une quinzaine de séries incontournables ou pas, mais qui méritent bien quelques mots et un peu de votre attention.

Le veilleur d'écran[s] S07E13 📺 : Les meilleures séries dont on ne parlera pas dans le Veilleur d'écran[s]

Dans un contexte où l'offre en matière de séries n'a jamais été aussi pléthorique, le Veilleur d'écran[s] se propose d'être votre guide à travers les saisons. Qu'il s'agisse d'une ancienne série aujourd'hui culte, d'un carton récent ou d'un show plus anonyme, cette chronique vous aidera à ne perdre votre temps qu'en bonne compagnie.

Nous voici arrivés à la fin de la septième saison du Veilleur d'écran[s]. Comme toujours, cette conclusion est l'occasion de proposer un épisode spécial et de nous intéresser non pas à une, mais à plusieurs séries…

Et cette fois, nous allons parler de shows qui ne seront probablement jamais évoqués dans des épisodes individuels. S'y trouvent notamment des séries tellement populaires qu'elles n'ont pas besoin de coup de projecteur, ou des « cas particulier » dont j'ai adoré le démarrage, mais dont j'ai finalement abandonné le visionnage, par exemple.

Vous l'aurez compris, c'est une totale excuse pour évoquer malgré tout des œuvres marquantes et appréciées, au moins dans une certaine mesure. Aussi, histoire d'alimenter le chaos de cette sélection, je précise d'entrée de jeu que rien n'est classé. Bien sûr, vos regards et vos suggestions sont bienvenus en commentaires !

Game of Thrones

Est-il bien utile de dédier une chronique entière à cette petite série HBO méconnue ? J'en doute. Reste que malgré un sérieux ventre mou et un final, disons imparfait, il y aura eu un avant et un après Game of Thrones dans le monde des séries. Avec son ambition démesurée et les moyens qui vont avec, ses personnages charismatiques, son casting solide et ses nombreuses scènes épiques, la série de fantasy a profondément impacté le paysage télévisuel.

Outlander

La saison 6 est attendue pour 2022, mais en ce qui me concerne j'ai abandonné Outlander en début de saison 4. Malgré son histoire d'amour centrale (thématique qui n'est pas vraiment ce que je préfère en temps normal), j'ai adoré les deux premières saisons de cette série qui donne envie de voyager en Ecosse. Son casting est fort sympathique, son approche du voyage dans le temps, intrigante, et sa musique par Bear McCreary, est excellente… Mais le show a fini par me lasser tant ses intrigues tournent en rond.

Killing Eve

Renouvelée pour une quatrième et ultime saison, Killing Eve fait partie de ces séries dotées d'un démarrage en fanfare qui s'effondrent malheureusement par la suite. C'est simple, j'ai autant adoré sa première saison que je me suis fermement ennuyé devant la deuxième, au point de ne jamais lancer la troisième. Peut-être que l'histoire souvent explosive de ces deux femmes, impeccablement incarnées soit dit en passant, redécolle dans les épisodes que je ne verrai pas, je vous laisserai me le dire.

Project Blue Book

J'ai aussi abandonné Project Blue Book d'ennui durant sa deuxième et dernière saison. Pourtant, son concept initial, basé sur des faits réels des années 50's et 60's, dans lesquels l'US Air Force enquête sur des événements liés à des OVNI, avait de quoi intriguer. Le lent déploiement du fil rouge, l'ambiance et le casting assez convaincants n'ont toutefois pas suffit à sauver l'ensemble, et la série manquait cruellement de vie pour vraiment captiver le spectateur. Dans le même genre, mais avec de l'humour, je vous conseille donc de lui préférer la française OVNI(s) .

Designated Survivor

Voilà une série qui aurait peut-être dû adopter un format plus compact en une saison. Les premiers épisodes de Designated Survivor font montre d'une véritable efficacité or le thriller politique porté par Kiefer Sutherland n'a pas su s'arrêter à temps, et je m'en suis de plus en plus désintéressé, n'arrivant pas à visionner plus de quelques épisodes de sa saison 2, sur 3, visiblement légèrement meilleure.

Assassination Classroom

Les animes qui durent 350 saisons (de trop), ce n'est pas rare. Les animes qui tirent déjà en longueur et se montrent très répétitifs dès la deuxième saison, c'est (heureusement) un peu plus rare. C'est pourtant le cas d'Assassination Classroom, que je n'ai pas réussi à terminer malgré sa solide première saison et son pitch aussi débridé que mystérieux. Ces élèves qui doivent tuer leur prof alien invincible mérite malgré tout le début d'un coup d'œil, au moins ça.

The Wire

Je ne parlerai pas de The Wire (Sur Ecoute en VF) dans Le Veilleur d'écran[s] pour deux raisons. La première, c'est qu'il s'agit d'une série culte qui n'a pas vraiment besoin que l'on reparle d'elle. La seconde, c'est que malgré ses nombreuses qualités (casting incroyable, propos et scénario aussi réalistes que marquants…), c'est une série que je n'ai jamais réussi à terminer. Je dois bien l'admettre, je n'ai jamais eu le courage de lancer la quatrième saison du show de David Simon, et je doute de l'avoir un jour. C'est comme ça, personne n'est parfait…

The Office

Durant neuf saisons, la sitcom/mockumentary The Office aura alterné les passages hilarants et gênants. Absolument culte - c'est d'ailleurs probablement le titre le plus connu au monde dans ce genre - une chronique ne serait pas suffisante pour évoquer la série de NBC, qui n'a d'ailleurs pas vraiment besoin que l'on parle d'elle davantage. Et si par chance vous n'avez jamais vu les aventures professionnelles et personnelles des employés de Dunder Mifflin, direction Prime Video .

Dexter

Peut-être que la saison 9 de revival à venir en fin d'année sera tellement exceptionnelle que l'on parlera finalement de Dexter dans Le Veilleur d'écran[s], mais j'en doute. En effet, si le thriller de Showtime a proposé des passages incroyables, notamment dans ses débuts et en saison 2, il a aussi été à l'origine de certaines des pires saisons vues sur le petit écran et surtout de l'une des pires fins, toutes séries confondues. Difficile de vraiment la recommander, donc…

Stargate SG-1

Stargate SG-1 fait partie de ces quelques séries que je picorais avec plaisir mais au hasard à l'époque de sa diffusion sur M6. Je ne l'ai donc probablement pas vue en entier et c'est pourquoi je ne pourrais pas lui consacrer un article digne de ce nom (à moins de tout revoir, mais ai-je vraiment le temps pour ses 10 saisons ?). Toutefois ce n'est pas bien grave : la série de SF de Showtime est déjà suffisamment connue et appréciée aujourd'hui pour que l'on puisse en parler en dehors des sentiers journalistiques.

Californication

Avant Lucifer, Tom Kapinos était surtout connu pour Californication. Pendant sept saisons, la série Showtime montrait le quotidien alcoolisé et peu responsable de Hank Moody (le solide David Duchovny), un romancier new-yorkais toujours dans l'excès. Mais si la série renferme des moments véritablement incroyables, elle s'est aussi terminée n'importe comment et n'est assurément pas à mettre devant tous les yeux. Je la juge en tout cas un peu trop provocante pour une chronique… Non ?

Blue Mountain State

Blue Moutain State est ma définition même de la série « plaisir coupable ». J'avais dévoré ses trois saisons lors de leur diffusion il y a 10 ans maintenant, et comme les films American Pie dont elle s'inspire régulièrement sans se cacher, je ne suis pas sûr que son humour me fasse encore rire aujourd'hui. Plutôt que d'en avoir le cœur net, je préfère garder les formidables souvenirs que j'ai de cette série débilement assumée sur des élèves sportifs d'université…

Awake

Je n'ai malheureusement pas assez de souvenirs de l'unique saison d'Awake pour en écrire une chronique complète. J'avais certes beaucoup aimé son étrange histoire, centrée sur un père de famille qui alterne entre deux réalités pour encaisser les conséquences d'un accident de voiture avec sa famille. C'est aussi là que j'ai découvert l'incroyable acteur Jason Isaacs. Vous savez quoi ? Peut-être que je m'y replongerai un jour pour en parler dans le Veilleur, finalement !

Breaking Bad

Je l'aurais abandonnée deux fois avant d'en venir à bout, tant certains passages m'ont ennuyé. Mais Breaking Bad est malgré tout une grande série, grâce à son incroyable dernière saison notamment, à son solide casting et ses personnages mémorables, et parce qu'elle nous a ensuite donné Better Call Saul. Mais, une fois encore, le show d'AMC a-t-il bien besoin d'une chronique ?

Sherlock

Malgré sa mitigée saison 4, Sherlock est probablement l'une des meilleures séries anglaises parmi les plus connues. Enfin, « série » bien que chaque saison soit composée de trois épisodes d'1 h 30. Je vous conseille toutefois de ne pas vous arrêter à ce format un peu contraignant, car le show porté par Benedict Cumberbatch et Martin Freeman est extrêmement bien rythmé et écrit, multipliant les personnages et moments cultes. L'œuvre modernise avec brio les aventures du personnage de Sir Arthur Conan Doyle et rien en me ferait plus plaisir que son retour sur nos écrans.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
17
12
MqcdupouletBasquez
Comme quoi les gouts et les couleurs…<br /> Breaking Bad, des passages ennuyeux ??? la série la plus multi récompensés de l’histoire, la vache…<br /> Game Of thrones un ventre mou et une fin «&nbsp;imparfaite&nbsp;» ??? oh punaise, j’ai halluciné.<br /> Dexter, des «&nbsp;pires saisons jamais vues&nbsp;» … Bon, bah ça c’est fait.<br /> Comme quoi, définitivement, il en faut pour tous les gouts, du coups, ça donne envie de suivre pour faire l’exact opposé lol<br /> Du coup, le film «&nbsp;Rampage&nbsp;», j’imagine que l’auteur trouve le film inoubliable et que Vikings a une fin mémorable et que le passage à la derniere saison sur la chanson de Laguerta génial ! ^^<br /> Et que Terminator Dark Fate est sans conteste le meilleur des Terminator. ^^<br /> et le Hobbit est vraiment une trilogie à ne pas rater.<br /> Blague à part, il en faut «&nbsp;vraiment&nbsp;» pour tous les gouts et c’est bien normal… pardon de m’être quand même étranglé pour Breaking Bad, Game of Thrones et Dexter ^^ fallait oser ^^
cirdan
«&nbsp;il a aussi été à l’origine de certaines des pires saisons vues sur le petit écran&nbsp;»<br /> Les goûts et couleurs ne se discutent pas, mais porter ce jugement sur «&nbsp;Dexter&nbsp;» ça donne quand même envie de réagir. Cette série ne le mérite pas et ça serait vraiment dommage de décourager à la voir ceux qui ne la connaissent pas.
pecore
Je n’ai vu que peu des séries décrites ici. Je ne suis pas d’accord pour Dexter car chaque saison offre un arc narratif indépendant, ce qui les rend inégales mais jamais ennuyeuses et j’ai adoré Assassination Classroom dont j’ai apprécié le format en deux saisons. Pour Designated Survivor, même si cela reste plaisant il est certain que les saisons 2 et 3 n’arrivent pas à la cheville de la première et je ne comprend vraiment pas ce qui s’est passé.<br /> Par contre +1 pour Breaking Bad, j’ai vraiment, vraiment essayé mais je m’ennuyais tellement que j’ai lâché au 4é épisode de la saison 2. De toutes façons même les fans reconnaissent qu’il y a de grosses longueurs par moment.
smover
Breaking Bad est pour moi insupportable sur ce que j’ai pu regarder, c’est à dire les deux premières saisons.<br /> Premièrement, tous les personnages sont antipathiques ou tarés ou drogués ou dépressif etc. C’est hallucinant ce monde où forcément chacun doit avoir des tares, où tout ne doit être qu’uniquement dramatique. Le procédé est trop grossier et c’est juste désagréable, il n’y a aucunes subtilités dans cet univers sans finesse où tous ne font que souffrir… À ce point là le procédé en est risible et je ne marche pas.<br /> Et effectivement c’est tellement long, chiant et systématiquement négatif jusqu’à je ne sais quel épisode où il fait tout péter… Bref je n’ai pas tenu jusqu’aux saisons 4 et 5, souvent considérées comme parmi les meilleures toutes séries confondus. Dommage certainement.<br /> Pour Dexter j’ai aimé beaucoup de saisons, ça traine parfois en longueur mais au moins les personnage sont réalistes, humains et attachants, avec suffisamment de détails pour être crédibles.<br /> Pour Game of Thrones il est clair que dès que la série a dépassé les livres c’est parti en mode «&nbsp;clip&nbsp;» «&nbsp;best-of game of thrones&nbsp;» en accéléré.<br /> La série était notamment brilliante par sa capacité à développer dans le détail ses personnages pour créer un lien fort… avant d’en tuer brutalement une bonne partie en route. Les deux dernières saisons ont complètement perdu le premier aspect, ce qui fait que même le deuxième fonctionne beaucoup moins bien. Un exemple sans spoiler : la relation entre deux personnages qui se développe le temps d’une croisière est survolée au point d’être totalement irréelle… On ne peut y croire et encore moins s’y attacher. Ne parlons même pas du principal twist final qui n’a aucun sens tel qu’il nous est présenté.<br /> Bref les scénaristes sans la matière détaillée des livres de l’auteur n’ont clairement pas été à la hauteur et c’est bien dommage.
Zakalwe
Breaking Bad abandonné en 1ere saison : outrancier.<br /> Better call est excellente, eu le plaisir d’y voir le Dieu biblique. Eh oui, Dieu est là. Le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob. <br /> Qui saura trouver le personnage qui m’a fait penser à Dieu ?<br /> Game of… Moi j’attends l’original : Lyonesse
Lerian
C’est précisément ce qui fait la force de cette série : elle est dérangeante parce qu’elle nous pousse à nous interroger sur ce que l’on ferait à la place de Walter White, qui descend aux enfers avec le sourire et qui trouve cela préférable à sa vie d’avant, dans laquelle il s’ennuyait en attendant de mourir. On est tous «&nbsp;tarés&nbsp;» et potentiellement malsains, mais pour ne pas trop le devenir, il vaut mieux en avoir conscience.<br /> Et les acteurs qui transmettent ce malaise sont juste exceptionnels.<br /> Après, je comprends qu’un thème aussi sombre ne plaise pas à tout le monde !
fox-idcom
+1 avec toi MqcdupouletBasquez , quand j’ai vu Breaking bad dans la news , j’étais super étonné.<br /> une des meilleures séries de tous les temps.<br /> alors oui il y a peut être des longueurs dans la première saison , le rythme est assez lent mais c’est ce qui fait aussi son charme pour bien rentrer dans la peau des personnages.<br /> c’est pas compliqué , c’est la seule série au monde que j’ai regardé 3 fois ! oui 3 fois (certes à quelques années d’intervalles)<br /> autant je peux regarder des films plusieurs fois s’ils me plaisent , autant les séries , une fois que j’ai vu la fin , bah c’est terminé , je ne les regarde plus à nouveau alors que BB , j’ai fait une belle exception tellement j’ai surkiffé.<br /> @smover : c’est justement pour tout ce que tu décris que moi j’ai adoré cette série.<br /> parce qu’on est loin de la série «&nbsp;bien pensante classique&nbsp;» , alors oui les personnages ont pour la plupart des tares , sont drogués ou dépressifs mais c’est ça qui fait son charme.<br /> autre chose , le côté crescendo de la série qui fait qu’on se dirige vers un final d’anthologie , j’ai adoré.<br /> après c’est sûr les gouts et les couleurs ca se discute pas mais ce n’est pas pour rien que cette série a été classé meilleure série de tous les temps.
smover
Non justement c’est un procédé systématique de ne mettre en scène que des personnages qui ont nécessairement que des problèmes.<br /> Du coup j’ai trouvé que ça empêchait justement tout réalisme : tout n’est ni parfaitement bon ni intégralement mauvais dans la vie, ce n’est ni le monde Ouioui ni une catastrophe permanente malgré les difficultés et souffrance que chacun va traverser dans sa vie.<br /> Dans BB, en tout cas ce que j’en ai vu, il n’y a rien de sympathique, tout est volontairement profondément négatif. Autrement dit le procédé empêche les personnages d’être réels car ils sont incomplets. J’ai trouvé ça tout aussi ridicule que les séries ultra niaises où tout est soit disant merveilleux du coup. En plus d’être très chiant <br /> Au contraire si les choses avaient été bien plus réalistes avec des personnages mieux travaillés, la position de Walter aurait certainement été beaucoup plus puissante encore. Là c’est trop artificiel ce malaise systématisé, ce qui est autant plus dommage que tout est sinon super bien fait, jeu d’acteurs compris.<br /> Game of Thrones est nettement plus intéressant d’un point de vue des personnages par exemple, car ils sont bien plus réalistes, plus humains, et ce ne sont pourtant pas les tendances tarées qui y manquent !<br /> Après comme toute réalisation artistique ces séries nous touchent chacun de façon différentes, tant mieux pour ceux qui ont aimé BB. Chacun ses plaisirs, et c’est justement ce qui manque dans la vie des personnages de ces premières saisons
loracle
Toutes des séries sans âmes avec des acteurs sans charisme, et aujourd’hui les gens ont tendance a aduler les idioties. et la plupart suit le troupeau bêtement.
smover
De quoi parles-tu précisément ?
loracle
Le 7eme art est mort, la musique aussi, en tout cas avec cette génération qui a perdu les repères et la création, on sent la frustration dans leurs choix, y a qu’a savoir qu’il adulent les kev adams est compagnie LOL, ( une bonne série s apprécie avec les premiers épisodes et non pas a la 3eme saisons, on dirait que tu parle d un moteur diesel, n importe quoi), puis faut arrêter d essayer de trouver des excuses pour des trucs nuls sous couvert que les gouts diffèrent.
Lerian
Yes, il en faut pour tout le monde <br /> Après, j’ai toujours pris BB comme une fiction «&nbsp;à la Tarantino&nbsp;» et je suis d’accord : le trait est bien noir et bien forcé. C’est fait pour.<br /> Pour Game of Thrones, j’ai ultra-détesté au premier contact :<br /> Du cul tout le temps, autant assumer et regarder un film X sans scénar, c’est plus efficace et on n’a pas à se taper le néant scénaristique de George R.R. Martin.<br /> Des effets spéciaux vraiment moches à pleurer et des costumes et décors style carton pâte.<br /> Des acteurs qui n’ont pas la tête de l’emploi ou alors ce sont les personnages même qui n’ont pas de tête (Emilia Clarke / Daenerys par exemple, ridicule).<br /> Une histoire complètement bidon qu’ils ont diluée à l’infini pour faire durer la franchise, sans savoir où elle va.<br /> Des personnages jetables qui se font trucider régulièrement.<br /> De mon point de vue Harry Potter est un chef d’œuvre, le Seigneur des Anneaux est génial, et GOT ne vaut pas un clou !
Bruno_JEAN
Donc la on est d’accord, il y.a dans le lots environ 4 ou 5 séries cultes comme jamais vu mais le gars au calme te dit que ca vaut pas la peine ??? Dexter ? Breaking Bad ? THE WIRE meilleure série de tous les temps !!!<br /> La pour le coup, si tu n’aimes pas, ne vas pas en dégouter d’autres…<br /> C’était donc la dernière fois que je regarderai cette rubrique sur Clubic !
aGa
Ah oui en fait vous n’avez pas du tout lu les paragraphes qui vont avec chaque série.
smover
Un minimum de ponctuation serait le minimum si tu veux être compris. Ce charabia rend tout échange impossible, sérieusement.<br /> C’est d’autant plus étrange de critiquer «&nbsp;cette génération&nbsp;» (les millénials j’imagine ?) …et d’écrire de façon aussi catastrophique.
ar-s
Je ne sais pas si vous avez déjà parlé des Soprano, si ce n’est pas fait, c’est la grosse tehon <br /> Dans le genre série culte !
sBim
Je ne suis pas un critique professionnel, mais Game of Thrones, The Wire, Breaking bad ou encore Dexter sont des séries que j’ai eu grand plaisir à voir et à revoir. Evidemment on ne doit pas se forcer à aimer ces séries, mais chacune a un pilote bien léché, et ça vaut quand même le coup de regarder au moins épisode si on ne les a jamais vu.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers articles

Qu'est-ce que le split tunneling et à quoi ça sert ?
Akatsuki, la petite sonde pour observer la météo de Venus
Mais au fait, c’est quoi Falcon 9 ?
Que veut dire VPN ? Définition complète d'un réseau privé virtuel
VPN ou proxy : quelles différences ?
Est-ce légal de contourner le filtre géographique de Netflix avec un VPN ?
Un VPN me protège-t-il d’un piratage ?
Mercury Seven, les pilotes américains à l'assaut de l'espace
Adeline : quand Airbus proposait son projet fou de réutilisation
Quels changements pour Vega-C, l'amélioration du petit lanceur européen ?
Haut de page