La fin du monde en application(s)

Ludovic Loth
Spécialiste logiciels et apps
16 décembre 2012 à 00h00
0

Jeudi 20 décembre 2012, 18h07 :

J'ouvre un œil. Enfin. Le jetlag me fait encore un peu mal aux cheveux. Je suis rentré du Mexique ce matin après cinq jours et six nuits de fête non-stop. Le monde est en complète ébullition et la folie s'est emparée de Mexico comme du reste du globe depuis des semaines. Si ce dernier attend sa fin, prévue pour demain - déjà ! -, il semblerait que l'Humain a décidé de célébrer la vie jusqu'au dernier moment. Partout dans les rues, sur les toits, aux fenêtres ça crie, ça chante ; on abuse de tout puisque tout va disparaitre.

0096000005609792-photo-couchsurfing-android.jpg
Mon appartement est un vrai champ de ruine, mais je ne me souviens pas comment c'est arrivé, si c'était avant mon départ ou, peut-être, pendant mon absence. Je me déplace, aussi lentement que possible tout en regardant au sol, et vais m'échouer sur le canapé. Une dizaine de mètres sépare mon lit de celui-ci, dix petits mètres qui m'ont paru un vrai marathon dans mon état. Allongé, mais mal à l'aise, je tire l'objet coincé entre deux coussins et qui me rentrait dans les côtes ; il s'agit de ma tablette à qui il reste encore un peu de batterie. Machinalement je la déverrouille et tombe nez à nez avec l'app de CouchSurfing qui m'a permis de trouver le guide et logement pour ma petite virée pré-apocalyptique. Je laisse un message sur le profil de Ricardo pour le remercier, encore une fois, pour ces quelques jours complètement délirants en sa compagnie. À errer entre soirées électroniques survoltées et journées à profiter à droite, à gauche, souvent dans les cafés, nous avons juste oublié notre peur de la Fin (avec un grand « F ») et profité de la magie des rencontres. J'ai discuté, des heures durant, avec autant de personnes que possible : certains croyants à la fin du calendrier maya (dont la civilisation était d'ailleurs étendue en partie sur l'actuel territoire mexicain) telle une prédiction réaliste, d'autres attaquant les fatalistes, mais tous profitant joyeusement du désordre. Je me souviens m'être fait moquer de moi quand, sortant mon smartphone, j'ai expliqué à deux petits vieux que j'avais une application qui, dans tous les cas, me sauverait la vie. « C'est à Bugarach qu'il faut aller ! » m'exclamais-je dans un espagnol aussi mauvais qu'un bon Google Trad'. Survival 2012, c'est le nom de l'appli en question, est une app développée par des français et qui fait apparemment un carton.

0096000005612320-photo-2012-survival-ios.jpg
Je regarde mon téléphone, démarre ladite appli ; il ne me resterait que 5 h 45 à vivre d'après celle-ci... si jamais la fin du monde intervenait à minuit ce soir ! Un instant je me dis que les Mayas auraient quand même pu essayer de préciser l'heure, je ne vais pas attendre la possible fin en regardant le ciel toute la journée de demain ! Je ne vais pas non plus suivre la boussole ou l'itinéraire de Survival 2012 qui mènent à Bugarach, plutôt mourir à Lyon que vivre à Bugarach ! Machinalement, je switch sur l'onglet « A faire », secoue mon smartphone et l'appli me donne le conseil ultime pour « vivre pleinement mes derniers instants » : « Prendre un bain de champagne ».

Bien que n'ayant pas de champagne sous la main - je suis, de plus, à peu près certain que cela doit picoter de façon désagréable -, l'appli n'a pas tout à fait raté le coche, une longue douche chaude ne me ferait pas de mal. Si ce n'est ma lassitude corporelle, c'est bien plus la brume de mon esprit que j'aimerais que le jet d'eau fasse disparaitre.


19 h 01 :

0096000005612352-photo-doomsday-preppers.jpg
Cette douche était vraiment une bonne idée. Enrubanné dans 4 grandes serviettes et demie, je me dirige vers le frigo qui s'avère être vide. Typique. Attrapant mon téléphone afin de commander de la nourriture, ou juste quelque chose de comestible, il me semble avoir un message... Mais non.

Je n'ai pas désactivé le push du petit jeu auquel j'ai joué durant une bonne partie du vol de retour : Doomsday Preppers. J'ai un peu honte de moi à cet instant, mais oublie du coup la faim ainsi que ma mission première et construit un nouvel étage à mon bunker. J'ai une quarantaine de bonshommes qui s'active en dessous de la surface de la Terre et, même s'ils sont virtuels, je ne compte pas les laisser s'enterrer sans nourriture, eux.


19 h 55 :

0096000005611658-photo-nasa-app-ios.jpg
Je viens donc de perdre presque une heure à jouer à ce jeu complètement inutile ; amusant, il est vrai - il me rappelle d'ailleurs quelques souvenirs type Theme Hospital ou SimCity premier du nom -, mais tout de même inutile. Je n'ai toujours rien mangé, mais le temps file, je consulte tour à tour les apps d'actualité Clubic, qui ne traite aucunement de la fin du monde (non, ça ne serait pas sérieux), Le monde, qui titre juste « La fin de Le Monde » (mouai...) ainsi que celle de la NASA.

Sur cette dernière, outre un détail des dernières missions ainsi que nombre d'images et de vidéos, aucune actualité ni aucun Tweet ne confirment la possible collision d'un astéroïde avec la Terre. Les photos prises depuis l'orbite de notre planète sont magnifiques. La NASA fait référence dans son domaine pourquoi alors ne pas évoquer ne serait-ce que l'évènement, rassurer la population. Rien, pas un mot, pas une ligne concernant le 21-12-2012.

Entre vues d'experts et de scientifiques, d'illuminés ou de simples allumés, la population, moi compris, avons perdus toute distinction du vrai, du faux, du mensonge et de l'omission.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
Renault accuse une perte nette de 141 millions d'euros en 2019
L'Europe s'est équipée de parcs éoliens offshore d'une capacité record de 3,6 GW en 2019
La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
Citroën devrait dévoiler une voiture électrique particulièrement abordable le 27 février
L'iPhone 11 Pro émet deux fois plus de radiations que la limite recommandée
Le Batman interprété par Robert Pattinson se dévoile en vidéo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top