Microsoft veut transformer les serveurs en chauffage

26 juillet 2011 à 13h09
0
00C8000004458940-photo-thermometre.jpg
Les ingénieurs de Microsoft Research ont récemment publié un nouveau document décrivant l'usage des centres de données en tant que chauffages domestiques.

Concocté en association avec le département des sciences informatiques de l'université de Virginie, ce nouveau concept, baptisé Data Furnaces, présenterait trois avantages se traduisant par une optimisation du bilan carbone, la réduction des coûts du serveur et un service de proximité pour l'utilisateur.

En affirmant que la multiplication des services hébergés s'est traduite par une forte croissance de la consommation d'électricité par les fermes de serveurs, Microsoft explique ainsi que la production d'énergie a largement augmenté ces dernières années. Les chercheurs estiment alors qu'il est possible de tirer parti de ce problème de chaleur en plaçant les machines directement au sein des bâtiments. Cette technique permettrait de se rapprocher de l'utilisateur tout en recyclant l'électricité consommée par les serveurs.

Dans des termes relativement simples, les chercheurs expliquent que « physiquement, le serveur informatique se présente sous la forme d'un boitier métallique convertissant l'électricité en chaleur ». Celle-ci peut atteindre 40 à 50°C. S'il n'est pas possible d'utiliser cette chaleur pour produire à nouveau de l'électricité, elle serait cependant parfaite pour réchauffer les pièces d'un appartement, les ballons d'eau chaude ou encore les sèches-linge. En exploitant seulement la moitié de cette chaleur, l'industrie IT pourrait donc doubler de taille sans pour autant avoir un bilan carbone plus important qu'aujourd'hui.

Le déplacement des serveurs au sein des bâtiments ne nécessiterait aucune gestion supplémentaire pour les administrateurs. Il est même suggéré que « les fournisseurs de services hébergés pourraient encourager les familles en leur proposant le chauffage gratuitement contre quelques manipulations occasionnelles pour le remplacement des filtres d'air ou dans des cas extrêmes le redémarrage des serveurs ». Aussi, les sociétés accueillant ces machines pourraient en tirer parti et mettre en place un serveur de données en local.

Au travers de cette étude il semblerait que le fournisseur de services puisse économiser entre 280 et 325 dollars par an et par serveur, une somme qui pourrait également se compléter d'un autre revenu régulier si la société souhaite louer cette énergie auprès des consommateurs. Les anglophones retrouveront davantage d'informations sur ce document (PDF).
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top