Roaming : l'utilisation des données mobiles a explosé dans l'UE depuis la fin des frais d'itinérance

02 décembre 2019 à 16h27
0
Roaming itinérance

Les ressortissants de l'Union européenne peuvent communiquer (appels, messages, données) sans coût supplémentaire au sein de la zone depuis 2017.

La Commission européenne a publié, le 29 novembre dernier, son premier rapport sur le marché de l'itinérance, qui a connu, il y a plus de deux ans, un bouleversement en faveur des consommateurs. Depuis le 15 juin 2017, tout voyageur européen peut utiliser son mobile pour passer des appels, envoyer des SMS ou MMS et transmettre des données, lorsqu'il se rend dans un autre pays de l'Union européenne, et ce sans coût supplémentaire. La disparition de ces frais d'itinérance est très profitable aux ressortissants de l'UE.

La fin des frais d'itinérance n'a pas eu de conséquence néfaste sur les tarifs des opérateurs

Grâce à la suppression des frais d'itinérance dans l'UE, l'utilisation des données mobiles lors des déplacements dans la zone a été multipliée par dix par rapport à l'année précédant leur suppression.


La suppression fait que si vous appelez de Roumanie, d'Italie ou d'Espagne vers la France, l'Allemagne ou la Grèce, les minutes, SMS et gigaoctets de données que vous consommez à l'étranger seront déduits (ou facturés) sur la base de votre tarif national. La seule exception reste de passer plus de temps à l'étranger que dans votre pays de résidence. Dans ce cas-là, votre opérateur peut vous contacter et vous demander de régulariser votre situation.

Et si certains redoutaient que les tarifs nationaux mobiles augmentent du fait de la suppression des frais d'itinérance, « les tarifs nationaux des services mobiles ont en réalité globalement baissé dans l'ensemble de l'Union européenne », note Mariya Gabriel, la commissaire pour l'économie et la société numériques.

Un règlement en vigueur au moins jusqu'en juin 2022

L'utilisation des données mobiles aura connu un pic durant les vacances d'été 2018, en étant multipliée par 12 par rapport à la période précédente, antérieure à la suppression de tous les frais d'itinérance au détail. Le volume des appels téléphoniques en itinérance, lui, a quasiment triplé.


La suppression des frais d'itinérance fut l'un des principaux chantiers de la commission Juncker, qui avait dans l'idée de créer un vrai marché unique du numérique, à destination des entreprises et des consommateurs européens. Le règlement concernant l'itinérance au sein de l'UE est en vigueur jusqu'au mois de juin 2022, au minimum.

Source : Commission européenne
Modifié le 02/12/2019 à 19h13
5
6
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
Microsoft lancera son smartphone Surface Duo le 10 septembre à 1 399 $
scroll top