Intel fourbit ses armes: Core i7 Extreme 8 coeurs, Pentium Anniversary Edition et plus

20 mars 2014 à 01h00
0
Ces dernières années, Intel s'est quasi exclusivement concentré sur les développements de ses offres processeur à destination des mobiles. Avec pour résultat la vague des Ultrabooks, des processeurs Core basse consommation et des processeurs Atom plus convaincants. Toutefois, il faut bien admettre que du côté des PC de bureau, l'offre d'Intel n'a que peu évoluée si l'on considère les performances. Conscient de cet état de fait, le fondeur procède aujourd'hui à une vague d'annonces.

Un nouveau Core i7 à 8 coeurs avec DDR4

Dans le courant du second semestre 2014 Intel annonce qu'il proposera son tout premier processeur Core doté de huit coeurs d'exécution x86. Il s'agit d'un Core i7 Extreme Edition basé sur la micro-architecture Haswell-E et avec 8 coeurs il pourra gérer un total de 16 threads. Le processeur bénéficiera d'une nouvelle plate-forme matérielle avec le chipset X99. Un chipset qui devrait, enfin, remplacer le peu convaincant X79. Et ce n'est pas tout puisque la plate-forme X99 prendra en charge la mémoire DDR4.

01E5000007243964-photo-intel-core-i7-8-cores.jpg


Iris Graphics arrivera sur les processeurs Core de cinquième génération débloqués

Grande nouvelle ! Les processeurs Core de cinquième génération, les Broadwell gravés en 14nm, bénéficieront, dans leur version Unlocked c'est à dire "K", d'un circuit graphique intégré de classe Iris Pro. C'est la première fois qu'Intel proposera l'Iris Pro sur les processeurs de bureau en format socket, puisque jusqu'alors ce circuit graphique, plus performant que les HD 4x00, était réservé aux processeurs soudés, généralement à destination des mobiles.

01E5000007243966-photo-intel-iris-pro-broadwell.jpg


Le Pentium aura (plus de) 20 ans cette année : Pentium Anniversary Edition

Cette année, la marque Pentium d'Intel fêtera ses 20 ans (NDLR : comme certains lecteurs l'ont noté, la marque Pentium fêtera plus exactement ses 21 ans). Pour l'occasion, Intel proposera des processeurs Pentium Anniversary Edition. Ceux-ci seront pris en charge par les chipsets des séries 8 et 9. Ils auront pour particularité d'être débloqué : leur coefficient multiplicateur sera donc ajustable à la baisse comme à la hausse pour s'amuser en overclocking. Intel rappelle au passage que les processeurs Pentium bénéficient dorénavant de Quick Sync Video pour accélérer les opérations d'encodage (voir Intel décuple la vitesse d'encodage des vidéos de certains CPU existants).

01E5000007243968-photo-intel-pentium-anniversary-edition.jpg


De nouveaux Core Haswell améliorés : Devil's Canyon

Et Intel d'annoncer l'arrivée à la mi-2014 de nouveaux processeurs Core de quatrième génération. Ces modèles dits unlocked seront gérés par les nouveaux chipsets série 9 et connus sous le nom de code Devil's Canyon. Ils proposeront, d'après Intel, de meilleures propriétés en terme d'overclocking tout en offrant de meilleures performances. Le fondeur n'en dit pas plus sur la nature des changements évoquant simplement de nouveaux matériaux et composants thermiques utilisés à l'intérieur du processeur. En clair, Intel aurait revu les matériaux de contact entre le die de la puce et son IHS (la partie métallique supérieure). Les fréquences de fonctionnement devraient logiquement être supérieures et ces nouveaux processeurs Haswell ne seront semble-t'il pas compatibles avec les cartes mères en série 8. A noter qu'en parallèle, Intel proposera des processeurs Haswell refresh avec des fréquences supérieures, de l'ordre de 100 MHz par modèle.

01E5000007243972-photo-intel-core-haswell-gen-2.jpg


Intel Ready Mode : QuickResume ressuscité ?

Enfin dans cette vague d'annonces, Intel évoque l'arrivée de la technologie Intel Ready Mode. Il s'agit de proposer une fonction s'appuyant sur les états de sauvegarde de l'alimentation des processeurs Core de quatrième génération, comme l'état C7, pour faire en sorte que le PC soit disponible instantanément au retour de mise en veille (ici on ne peut s'empêcher à la funeste fonction QuickResume proposée il y a plusieurs années par Intel pour ses PC ViiV). Précisons que le système avec technologie ReadyMode est toujours connecté au réseau : comprenez qu'en veille l'ordinateur continue de recevoir des données depuis Internet. Du coup, Intel évoque la possibilité de mettre à jour des apps notamment et finalement on serait peut être plus proche de l'Intel Smart Connect des Ultrabooks. L'implémentation de la technologie nécessite un logiciel Intel ou un logiciel OEM ainsi que des optimisations au niveau de la carte mère. Il semblerait qu'un driver Windows soit également requis. Ouverte la technologie Ready Mode permettrait également à des applications tierces de synchroniser automatiquement certains contenus, PC en veille, comme vos photos, vos médias ou encore de permettre l'accès à vos fichiers personnels depuis votre bureau, sans passer par un cloud.

01E5000007243970-photo-intel-ready-mode-technology.jpg


Mise à jour : Actualité mise à jour pour refléter les 21 ans de la marque Pentium (et non 20) et préciser la non compatibilité des Devil's Canyon avec les cartes mères en chipset série 8.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
scroll top