AMD officialise son premier SoC ARM

29 janvier 2014 à 13h54
0
0096000006722572-photo-amd-logo.jpg
Lors de la première journée de l'Open Compute qui se tient actuellement à San José, AMD a officialisé l'Opteron A1100 « Seattle », le premier SoC ARM de l'ex-fondeur.

Annoncé dès juin dernier, ce processeur est basé sur 4 ou 8 cœurs Cortex A57 (gravés en 28 nm) et gère donc les instructions ARMv8-A 64-bit. Ces cœurs verront leur fréquence grimper à 2 GHz et seront accompagnés de 4 Mo de mémoire cache de niveau 2, et 8 Mo pour le niveau 3.

L'Opteron A1100 pourra supporter jusqu'à 64 Go de mémoire DDR3 ou DDR4 en dual channel ECC (à une fréquence maximale de 1 866 MHz), pourra gérer 8 lignes PCI-Express 3.0, 8 ports SATA 6 Gbps ainsi que deux ports Ethernet Gigabit.

0096000005048420-photo-amd-opteron-3200.jpg
Suresh Gopalakrishnan, manager général de l'unité business server d'AMD a déclaré, à ce propos : « Cette nouvelle série A d'Opteron, basé sur l'architecture ARM, associe l'expérience et le portefeuille technologique d'un fabricant de processeurs pour serveurs de renom à l'écosystème ARM, et constitue le complément idéal aux processeurs Opteron x86 déjà en place. »

AMD prévoit une disponibilité dès le mois de mars avec un kit de développement sous forme de carte mère micro-ATX. La sortie du processeur à proprement parler est quant à elle prévue au cours du dernier trimestre de cette année. L'Opteron A1100 sera alors accompagné d'une carte mère au nom de code Group Hug, compatible avec l'Open Compute Project. Un projet initié par Facebook, que Microsoft a récemment rejoint et qui consiste à partager les designs de serveurs sur le mode de la collaboration ouverte. Aucun prix n'est pour l'heure communiqué par AMD.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Il va pleuvoir des radars tourelles, avec 1 200 installations supplémentaires d'ici 2020
Traçage numérique : Emmanuel Macron officialise l'arrivée prochaine d'une application
Porn : Macron veut
Trop chers, pas assez autonomes, les véhicules électriques n'intéressent qu'un français sur dix
Radars tourelles : on les croyait indestructibles, ils ne résistent pourtant pas à la colère de citoyens
Amazon suspend provisoirement l'activité de ses centres de distribution français
De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Le nucléaire provoque-t-il moins de morts que le solaire ou l’éolien ?
Convention citoyenne pour le climat : les propositions phares retenues, et leur avenir
Émissions de CO2 : l'Assemblée nationale vote l'augmentation du malus à 20 000 euros
scroll top