Stadia, Shadow, GeForce Now : le grand dossier du cloud gaming en France

Pierre Crochart Contributeur
01 mai 2019 à 18h30
0
cloud gaming dossier parsec
Crédits : Parsec

Lancé en 2016, Parsec est un service ultra complet qui ne saurait être limité au cloud computing ou au cloud gaming. Véritable logiciel à tout faire, le client Parsec vous permet non seulement de louer une machine de jeu à distance, mais aussi d'héberger votre PC actuel pour pouvoir y accéder à distance, et même de le partager avec des amis.

Parsec : qu'est-ce que c'est ?

Né du rêve lucide d'une équipe n'imaginait pas le cloud gaming comme le remplacement des machines de jeux actuelles, mais plutôt comme son prolongement, Parsec est un service ambitieux et un peu touche-à-tout.

Grâce à son client, accessible depuis Windows, Linux, macOS et Raspberry Pi, les utilisateurs peuvent d'une part louer un ordinateur hébergé dans le cloud, et d'autre part héberger leur PC actuel dans le nuage pour pouvoir y accéder à distance. Mieux : ce même PC peut être partagé à des tiers pour leur permettre de profiter de votre puissance de calcul.

Fier de sa technologie, Parsec se targue également d'être le seul service au monde permettant aux joueurs de s'adonner à des jeux en coopération locale en ligne. Comprenez qu'en partageant votre propre PC dans le cloud et en y autorisant l'accès de tiers, vous pouvez ainsi jouer à Cuphead ou Overcooked avec des amis de l'autre côté du globe. Il fallait y penser.

Les services de Parsec sont accessibles à partir de 15 Mb/s.

Parsec : combien ça coûte

Si toute la partie dédiée au partage d'un PC actuel dans le cloud est totalement gratuite, l'offre de location d'un ordinateur est bien évidemment payante.

Tout se passe depuis l'application dédiée, où le choix entre plusieurs services et configurations vous est proposé. Pour l'heure, les utilisateurs peuvent louer des ordinateurs hébergés par Amazon Web Services ou Paperspace. La tarification se faisant à l'heure d'utilisation, il s'agira de bien budgétiser sa location, mais également la localisation de celui-ci.

Sous nos latitudes, le serveur le plus proche semble être positionné à Amsterdam, aux Pays-Bas. Ça fait un bout de chemin, et il faut donc s'attendre à une certaine latence lors de l'utilisation du service.

Du reste, comme vous le constaterez sur la capture ci-dessus, le choix vous est laissé quant à la configuration des machines à louer. On part d'un GPU Nvidia GRID K520 et ses 4 Go de mémoire dédiée à un Nvidia Tesla M60 ou Nvidia QUADRO P5000 et ses 16 Go de mémoire.

cloud gaming dossier parsec
Crédits : Parsec

Mais la tarification de Parsec étant extrêmement hachée, il vous faudra également prévoir le paiement d'une dîme relative à l'espace de stockage dont vous avez besoin. Cela vous est facturé mensuellement, entre 5$ et 120$ par mois selon l'espace choisi.

Le paiement de votre abonnement à Parsec passe par un système de jetons qu'il vous faudra acquérir pour mener la transaction à son terme. Par exemple, en chargeant mon compte de 45$ tout en optant pour la formule AWS premier prix et un stockage de 100 Go, Parsec m'indique que je pourrais profiter du service pendant 44h. On passe à 25h si j'opte pour la formule Paperspace ainsi que 500 Go de stockage.

cloud gaming dossier parsec
Crédits : Parsec

Les avantages de Parsec

Si vous avez lu les paragraphes ci-dessus, les principaux avantages de Parsec sautent aux yeux. En effet la start-up prend le contrepied des autres services abordés dans ce comparatif en permettant à tout un chacun d'héberger et de partager son actuel ordinateur de jeu dans le cloud - gratuitement.

D'autre part, son interface bien pensée permet aussi de louer et d'administrer facilement la location d'un ordinateur dématérialisée.

L'autre énorme avantage de Parsec est de permettre à des personnes éloignées de plusieurs kilomètres (voire plusieurs continents) de jouer ensemble à des jeux coopératifs normalement réservés à un usage local. Une belle petite prouesse qui devrait forcément plaire aux amateurs de ce genre de jeu.

Les inconvénients de Parsec

Même chose ici : si vous avez lu les paragraphes précédents, vous aurez forcément saisi que l'un des principaux inconvénients de Parsec est sa tarification complexe et saucissonnée.

En décorrélant la location du serveur, du stockage et du temps de jeu, Parsec permet un contrôle granulaire de sa location, mais brouille surtout les pistes. À y regarder de plus près, la location d'un ordinateur de jeu via AWS ou Paperspace est plutôt chère payée. Surtout si son accès est limité dans le temps et conscrit à un crédit de jeu rechargeable. Pour 45$ et une configuration haut de gamme, on ne se retrouve au final qu'avec un crédit permettant de jouer au mieux 25 petites heures par mois. C'est léger pour un service tourné vers les gros joueurs !

Parsec : l'avis de Clubic

Parsec est un service original. En permettant aux joueurs déjà pourvus d'une belle machine de la dématérialiser pour pouvoir y accéder depuis n'importe où ou même de la partager à ses amis, il répond à une problématique à laquelle nous n'avions même pas songé jusque-là.

Mais concernant son versant purement cloud computing, Parsec se hisse avec difficulté dans notre classement final. Avec sa tarification complexe et sa limitation horaire mensuelle, il ne conviendra pas aux joueurs les plus exigeants ou à ceux au budget mesuré.

Une belle idée qui mérite d'être creusée néanmoins, ne serait-ce que pour ses promesses de jeu en coopération locale via le cloud.
Modifié le 11/06/2019 à 14h13
9 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Consommation de
Débat | YouTube change-t-il pour le pire ?
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
Le Japon va-t-il vraiment déverser de l’eau radioactive dans l’océan ?
Les camions électriques Volvo sont désormais en vente (et bientôt sur nos routes)
Facebook active la caméra et le micro des iPhone en permanence sans en avertir les utilisateurs
Sonic le Film : après la polémique, le hérisson bleu dévoile son nouveau look
Plombé par son coût environnemental, le projet géant EuropaCity tombe à l'eau
Le saviez-vous ? Il n’a mis que 16 secondes pour résoudre un Rubik's Cube les yeux bandés

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top