France : un consortium public-privé pour un cloud bleu-blanc-rouge

02 août 2011 à 12h27
0
00FA000004473002-photo-cloud-france.jpg
Un cloud computing à la française doit voir le jour, avec la participation de l'Etat et d'opérateurs privés, si l'on en croit l'agence de presse AFP, dont les informations sont rapportées par la Tribune. Le but : mettre sur pied une plateforme d'hébergement de services à la demande, pour concurrencer les géants américains du secteur.

Selon un article paru sur le site web du quotidien économique La Tribune, l'AFP rapporte que l'Etat a signé vendredi un protocole d'accord avec Orange, Thales et Dassault Systèmes pour permettre l'émergence d'une plateforme de cloud computing à la française. Le consortium vise à mettre en place des services hébergés dédiés aux administrations et entreprises du pays, afin d'assurer un peu plus d'indépendance face aux géants du secteur... Tous Américains.

L'AFP, qui a contacté le ministère de l'Industrie, a reçu une fin de non-recevoir : « Le gouvernement ne commente pas ce dossier en cours d'instruction », lui a-t-on répondu en substance. Aucune confirmation non plus du côté des partenaires privés, Orange annonçant simplement que le dossier avançait « vite et bien » sans plus de précision ni confirmation de la signature du partenariat.

La plateforme, dont on ne sait pas quand elle pourrait être opérationnelle, découle en fait du projet Andromède, dévoilé il y a plus de deux ans, et qui devait dès son origine regrouper l'Etat et ses trois partenaires privés. Une « centrale numérique » (la novlangue pour datacenter) qui devait permettre de se libérer un peu de l'hégémonie américaine dans le domaine. Car face à ce cloud bleu-blanc-rouge, on trouve évidemment Amazon Web Services, Google, ou encore Microsoft, tous trois très actifs et agressifs sur le marché.

Le consortium devrait bénéficier d'une partie du montant du Grand Emprunt dédié à l'économie numérique. Alors que l'enveloppe globale pour le secteur est de 4,25 milliards d'euros, elle devrait recevoir une part des 2,25 milliards destinés à la R&D, selon La Tribune. Pour l'heure, le projet ne fait pas que des enthousiastes. Le syndicat CFE-CGC/Unsa de France-Télécom Orange, qui se félicite dans une lettre au PDG Stéphane Richard « de la mise en place d'un tel projet » (voir ci-dessous), s'inquiète tout de même « du périmètre et des modalités du projet ». Le syndicat réclame donc la tenue d'un Comité central sur la participation du groupe au consortium.

Voici la lettre envoyée à Stéphane Richard, telle qu'elle nous a été transmise par le représentant du Syndicat :

Lettre à Richard - Cloud Computing - 01 08 2011
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
L'Union européenne débloque 3 milliards pour la recherche sur les batteries électriques

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top