Seagate dévoile de bons résultats mais évite les prédictions pour 2012

01 juin 2018 à 15h36
0
La société vient de dévoiler ses résultats préliminaires pour le compte du second trimestre. Elle indique avoir vendu 47 millions de disques durs (dont 700 000 pour Samsung) mais ajoute que de nombreux facteurs l'empêchent d'anticiper clairement l'avenir.

00FA000001824468-photo-logo-seagate.jpg
Seagate indique avoir livré pas moins de 47 millions de disques durs lors du dernier trimestre (dont 700 000 pour Samsung). Le groupe est donc en légère baisse au regard des 52 millions de disques durs vendus au lors de l'annonce de ses précédents résultats. Désormais, la firme s'attend à réaliser un chiffre d'affaires qui devrait atteindre les 3,1 ou 3,2 milliards de dollars. De même, pour le trimestre à venir, la firme compte rester à flot, notamment grâce à l'intégration de Samsung.

Pour rappel, en décembre dernier, Seagate a officialisé le rachat de la branche disques durs de Samsung. La procédure avait été initiée en avril dernier lorsque la société américaine avait confirmé les rumeurs de rachat. Elle avait alors précisé qu'elle verserait à la firme sud-coréenne 45,2 millions de titres Seagate, pour une valeur de 687,5 millions de dollars. Le reste du total de la transaction étant versé en cash.

Toujours est-il que le groupe prévoit que la demande devrait être supérieure à l'offre durant l'année. Dans un communiqué, le p-dg de Seagate Steve Luczo explique néanmoins que les résultats déjà réalisés dépassent ses attentes : « ces résultats sont meilleurs que ceux auxquels nous nous attendions. La meilleure preuve de cette réussite est le fait que la capacité moyenne des disques vendus a atteint un nouveau record de 653 Go et ce malgré l'importante rupture dans la chaîne de distribution ».

Par contre, Seagate publie une note de bas de page invitant les observateurs à éviter toute prédiction sur l'avenir. La firme précise ainsi que « de nombreux risques, incertitudes, et d'autres facteurs pourraient modifier nos résultats ». Parmi les causes pouvant affecter ses résultats, elle évoque notamment les conséquences des inondations en Thaïlande comme facteur pouvant « poser un risque sur les performances opérationnelles et financières de la compagnie ». En novembre dernier, le p-dg du groupe prévoyait un retour à la normale fin 2012. Cette fois, le groupe tient à rester vigilant pour l'avenir.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

HTC One A9 : le faux jumeau de l'iPhone 6
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
Black Friday : elle achète un iPhone 6 et se retrouve avec des patates
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Infos US de la nuit : incertitudes sur la date de lancement de l'iPhone 6
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Netflix perdra Starz fin février 2012
Test Internet Explorer 8 : le dernier IE avant la refonte
Test Internet Explorer 9 : un navigateur en net progrès
Haut de page