Test Toshiba Canvio Flex : un disque dur externe classique et bon marché

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
17 janvier 2021 à 18h36
2
© Toshiba

À l’heure de la généralisation du SSD, il est encore des constructeurs pour croire aux vertus de ce bon vieux disque dur externe. Toshiba en fait partie et nous propose, en cet hiver 2020, la mise à jour de son Canvio Flex, un modèle compact dont il loue essentiellement la polyvalence PC, Mac et tablettes. Voyons tout cela plus en détail.

Test Toshiba Canvio Flex
  • Compact et bien fini
  • Deux câbles USB-A / USB-C
  • Grande capacité, petit prix
  • Des débits corrects...
  • ... dignes d'un HDD 5400 tr/mn
  • En retrait sur les petits fichiers
  • Un port microUSB-B en 2020 ?
  • Boîtier plastique un peu cheap

Il y a quelques semaines, nous saluions la performance du Nano Rugged, un excellent SSD conçu par l’entreprise qui monte dans le secteur, l’Américain Sabrent. Aujourd’hui, nous faisons en quelque sorte un bon en arrière avec un modèle plus classique, mais aussi beaucoup moins cher car tout le monde ne peut se permettre de mettre près de 150 euros pour une solution externe. Toshiba le sait et c’est pour cela qu’il reste fidèle au disque dur. Ainsi, qu’il s’agisse de la gamme Canvio Flex, Canvio Gaming, Canvio Advance ou Canvio Basics, le SSD n’est toujours pas au menu. Dans le cas de notre Flex 1 To, cela se traduit par un tarif bien plus attractif d’à peine 80 euros.

Un boîtier à la sobriété persque « triste » © Nerces pour Clubic

Fiche technique du Toshiba Canvio Flex

Nous l’avons dit, de multiples gammes de disques durs externes existent chez Toshiba depuis le plus compact jusqu’aux plus grandes capacités. Au total, le constructeur dispose donc de très nombreux modèles, mais, surprise, sur la gamme Canvio Flex, il n’autorise guère de fantaisies : trois capacités (1, 2 ou 4 To) sont bien disponibles, mais un seul coloris est proposé, blanc avec dessus argenté.

Le Toshiba Canvio Flex, c’est :

  • Capacité : 1 To, 2 To ou 4 To
  • Disque dur : oui, 5400 tr/min.
  • Interface : USB 3.2 Gen 2, prise microUSB-B
  • Débits annoncés en lecture : jusqu’à 625 Mo/s en USB3 et jusqu’à 60 Mo/s en USB2
  • Câble : 1x USB-C et 1x USB-A
  • Dimensions : 111 x 80 x 13,5 millimètres (1 / 2 To) ou 111 x 80 x 19,5 mm (4 To)
  • Poids : 149 grammes (1 / 2 To) ou 210 g (4 To)
  • Coloris : blanc avec dessus argenté
  • Garantie : 3 ans
  • Prix et disponibilité : déjà disponible, à partir de 79,99 € (1 To), 109,99 € (2 To) ou 149,99 € (4 To)

Une fiche technique on ne peut plus classique pour un modèle qui – sur le papier en tout cas – n’apporte aucune innovation. Toshiba s’est montré particulièrement conservateur sur cette « nouvelle » gamme, preuve en est l’intégration d’un connecteur microUSB-B à une époque où tout le monde ne jure plus que par l’USB-C. Pour être tout à fait honnête, nous ne comprenons d'ailleurs pas ce choix : on imagine mal l’USB-C entraîner un réel surcoût d’autant que Toshiba prend en revanche la peine de fournir deux câbles pour connexion à un ordinateur en USB-A et en USB-C.

Aucun patin sur le dessous pour éviter les glissades © Nerces pour Clubic

« L’élégance » du tout plastique

Au sortir de son (petit) carton, le Canvio Flex n’impressionne pas son utilisateur. Afin de réduire les coûts, son fabricant a effectivement abusé du plastique tant et si bien que le boîtier du disque externe fait un peu bas de gamme. Un sentiment qui s’estompe vite alors que l’on constate l’excellente finition du produit et l’absence d’imperfections. Les deux parties qui constituent le boîtier sont parfaitement solidaires l’une de l’autre et on ne remarque aucun jour. S’il ne peut rivaliser avec les modèles les plus compacts passés entre nos mains – à base de SSD forcément – le Canvio Flex est un produit très peu encombrant.

Ses 11 centimètres de long pour 8 de large lui permettent de se glisser dans tous les sacs à main, toutes les sacoches et son poids de moins de 150 grammes (version 1 ou 2 To) ne risque pas de déformer les grandes poches. On regrette en revanche que Toshiba n’ait rien prévu pour ouvrir aisément le produit ce qui aurait permis, par exemple, de remplacer soi-même le disque dur en cas de panne après la fin de la garantie. Une garantie qui – il est intéressant de le souligner – a été portée à trois ans par le Japonais, sachant que sur les HDD, il n’existe pas de garantie liée à l’endurance comme c’est le cas sur les SSD.

Le « fameux » connecteur microUSB-B et, sur la droite, la LED d'activité © Nerces pour Clubic

Il est à noter qu’aucun interrupteur, aucun bouton n’est présent sur le Canvio Flex : il est alimenté sitôt que le branchement est réalisé et ne se coupe qu’une fois le câble USB retiré. Nous l’avons dit, mais il est bon de le répéter, photo à l’appui, Toshiba a opté pour une connectique un peu archaïque sans que l’on ne comprenne pourquoi : l’USB-C n’est donc pas ici au menu, il faudra faire avec ce vieux microUSB-B. Deux câbles accompagnent en revanche le disque afin de le brancher en USB-A ou en USB-C selon l’âge de votre machine. Ce sont les seuls accessoires que l’on trouve dans la boîte du Canvio Flex.

Toshiba n’a effectivement pas jugé bon de nous offrir de licence sur tel ou tel logiciel de sauvegarde, d’image-disque. Dommage. Soulignons d’ailleurs que côté software, le Japonais est particulièrement avare : il n’a même pas pris la peine de développer une petite interface de gestion de disque pour vérifier la bonne santé du produit ou proposer quelques outils.

Tout le câblage nécessaire, mais aucun rangement sur le disque © Nerces pour Clubic

Les performances… d’un disque dur 5400 tr/mn

Nous ne l’avons pas signalé en commentaire de la fiche technique officielle fournie par Toshiba, mais le constructeur ne se montre pas très honnête quand il parle des débits. Il évoque effectivement les débits de l’interface bien plus que ceux de ses disques. On imagine assez mal un disque dur de 5400 tr/mn capable d’atteindre les 625 Mo/s, mais vérifions tout cela, s’il vous plaît.

Des performances très faibles sur les petits fichiers © Nerces pour Clubic

Nous débutons par nos tests sur ATTO Disk Benchmark. Aucune surprise sur les performances en présence de gros fichiers : nous savions que le HDD qui équipe le Toshiba ne pouvait se comparer aux SSD récents. En réalité, le plafond observé à 145-148 Mo/s est même plutôt flatteur. Mauvais point en revanche sur les petits fichiers : on critique beaucoup les SSD qui ne seraient pas doués dans ce domaine… c’est vrai, mais c’est encore pire sur un HDD. Avec des fichiers de moins de 1 Ko, le Canvio Flex flirte à peine avec les 3 Mo/s.

CrystalDiskMark confirme les conclusions d'ATTO Disk Benchmark © Nerces pour Clubic

Les conclusions ne sont finalement pas bien différentes en lançant notre second bench, CrystalDiskMark. Le logiciel souligne les performances très correctes du disque dur Toshiba en présence de fichiers de bonne taille et, là encore, nous atteignons les 148-150 Mo/s sans qu’il n'y ait de nettes différences entre les tâches de lecture ou d’écriture séquentielle. En revanche, en aléatoire 4K, les débits s’effondrent. Cela nous prouve les limitations du disque dur en présence de petits fichiers. Rien de bien surprenant cependant et on ne peut en tenir rigueur à Toshiba, c’est la technologie qui veut ça.

Des débits en écriture conformes aux attentes © Nerces pour Clubic

Nous terminons nos mesures de performances avec un traditionnel test de « vérification » réalisé en copiant d’importants fichiers via l’explorateur de Windows 10. Afin de s’éviter tout biais, la source des fichiers est un SSD NVMe Corsair Force MP600 qui nous permet de confirmer les résultats précédents : nous sommes un tout petit peu en dessous avec 139 Mo/s en écriture sur le produit Toshiba et autour de 146 Mo/s en lecture depuis le Canvio Flex.

Ce dernier test de copie nous permet par ailleurs de vérifier la stabilité et la constance du produit. En effet, nous copions près de 600 Go de données sans enregistrer de fluctuations particulières sur le transfert. Par ailleurs, nous pouvons ajouter que le disque dur – d’autant plus lorsqu’il tourne à 5400 tr/mn – ne chauffe pour ainsi dire pas : même après de très longues sessions, nous n’avons jamais atteint les 40°C, aucun risque de brûlure au contact du boîtier et, bien sûr, il n’est jamais question de throttling pour perturber les performances.

© Toshiba

Toshiba Canvio Flex (1 To) : l'avis de Clubic

Alors forcément, avec sa coque en plastique et ses couleurs passe-partout, le Canvio Flex n’est pas le plus « stylé » des disques externes. Il n’est pas non plus à la dernière mode côté connectique et ses performances souffrent bien sûr de la comparaison avec les SSD de dernière génération.

Pourtant, avec des prix qui démarrent à moins de 80 euros (1 To) et un modèle 4 To sous la barre des 150 euros, Toshiba nous prouve que le disque dur « classique » a encore quelques atouts à faire valoir. Il adjoint à son Canvio Flex une garantie de 3 ans et, même s’il est pingre quant à l’accompagnement logiciel, le constructeur peut être sûr d’en vendre par palettes.

Toshiba Canvio Flex

7

Avec son nouveau Canvio Flex, Toshiba signe un produit pratique, compact et au rapport capacité / prix imbattable qu'il s'agisse du modèle 1, 2 ou 4 To. Bien sûr, il ne faut pas s'attendre aux performances d'un SSD.

Les plus

  • Compact et bien fini
  • Deux câbles USB-A / USB-C
  • Grande capacité, petit prix
  • Des débits corrects...

Les moins

  • ... dignes d'un HDD 5400 tr/mn
  • En retrait sur les petits fichiers
  • Un port microUSB-B en 2020 ?
  • Boîtier plastique un peu cheap
Modifié le 17/01/2021 à 19h01
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Test MSI Clutch GM41 Lightweight : une souris ultra-légère et confortable
Comparatif des meilleurs PC portables gamers (2021)
Test Vivlio Color : une liseuse couleur pour révolutionner le marché ?
Le Xiaomi Redmi Note 9 profite d'une baisse de prix avec la sortie de la génération Note 10
Olivia Grégoire, secrétaire d’État :
La Nvidia Shield TV Pro passe à moins de 200€ avec ce code promo
Cette carte mémoire SanDisk Extreme PRO 128 Go est à prix choc
Aya Neo : l'attendue console portable avec un cœur de PC démarre sa campagne de crowdfunding
L'excellent casque filaire Sony MDR-1AM2 est à moitié prix chez Amazon
Free mobile prolonge son forfait sans engagement 80 Go à 11,99€/mois
Haut de page