Le rachat de Bethesda par Microsoft pourrait aussi grandement apporter à xCloud

Thibaut Popelier
Spécialiste Gaming
23 septembre 2020 à 12h42
7

En rachetant ZeniMax Media (et donc l'éditeur Bethesda Softworks), Microsoft a drastiquement gonflé son offre en matière de licences adulées par les joueurs.

Mais le constructeur américain a également raflé au passage une technologie intéressante pour son service de Cloud gaming.

Une annonce oubliée, mais peut-être salvatrice pour Microsoft

En s'offrant Bethesda Softworks, Xbox s'est octroyé les services de huit nouveaux studios qui emploient 2 300 salariés à travers le monde. Plusieurs sagas légendaires comme The Elder Scrolls, Fallout, DOOM ou encore Wolfenstein passent aussi sous le commandement de la multinationale dirigée par Satya Nadella. En plus des licences que nous venons de citer, Microsoft a fait l'acquisition d'une technologie qui devrait contribuer à l'avenir de xCloud.

Durant sa conférence à l'E3 2019, Bethesda dévoilait Orion. Il ne s'agissait pas d'un jeu mais d'une technologie visant à améliorer l'expérience de l'utilisateur qui joue en Cloud gaming. L'éditeur expliquait que le joueur profiterait d'une résolution en 4K/60fps sur des titres comme DOOM (2016). Le tout avec une latence quasi inexistante et sans avoir besoin d'une grosse connexion internet pour fonctionner.

Stadia pourrait avoir beaucoup de mal à suivre

Si cette annonce a rapidement été oubliée, elle pourrait dorénavant servir au xCloud de Microsoft. Le service, disponible pour les abonnés Xbox Game Pass Ultimate depuis le 15 septembre dernier, est pour l'instant capable de délivrer une résolution maximale en 720p à 30 images par seconde. Il est aussi essentiel d'utiliser une connexion Wi-Fi 5 GHz ou bien la 5G pour profiter de conditions de jeu optimales.

Donc, si Orion tient toutes ses promesses, Project xCloud aurait alors un allié de poids pour pleinement s'épanouir. Surtout que son concurrent principal, un certain Stadia, rencontre encore des difficultés à pleinement convaincre sa communauté, la faute à des serveurs instables et à une résolution trop inégale. Bref, Microsoft a une carte supplémentaire à jouer avec Orion.

Source : Windows Central

Modifié le 23/09/2020 à 13h56
7
7
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Test Apple Watch Series 6 : une évolution en douceur pour une montre toujours aussi réussie
La supercar hybride de McLaren se dévoile grâce à ses dépôts de brevets
Comparatif impression photo en ligne : à qui confier vos souvenirs ?
Essai du Range Rover Autobiography P400e : l’hybridation royale
Dungeon Master : le jeu de rôle en vue subjective et en temps réel... dès 1987
Surfshark VPN : l'un des meilleurs VPN encore moins cher ce week-end
Tim Burton travaille à une nouvelle série autour de la Famille Addams
Test de la Galaxy Tab S7+ de Samsung : quasi-parfaite ?
Coincés à la maison ? 11 jeux sur consoles à tester en soirée couvre-feu
scroll top