Google Stadia s'affranchit du Wi-Fi, et permet désormais de jouer en 4G (et 5G)

Stéphane Ficca
Spécialiste hardware & gaming
29 juillet 2020 à 14h47
0

En cette fin de mois de juillet, le service Google Stadia accueille de nouveaux jeux, mais s'offre également quelques fonctionnalités inédites.

Parmi elles, la possibilité de se défaire du lien Wi-Fi, pour jouer en 4G (et même en 5G).

Google Stadia désormais compatible avec le réseau mobile

Jusqu'à présent indissociable du réseau Wi-Fi (officiellement du moins), le service de Cloud gaming Google Stadia propose, depuis ce 28 juillet, une nouvelle option permettant de jouer en utilisant un réseau mobile 4G (et même 5G).

Pour cela, les utilisateurs intéressés doivent prendre le soin de s'inscrire à un programme dédié, dans la section « Expériences », disponible directement dans l'application Stadia.

Evidemment, pour fonctionner correctement, Google Stadia nécessite un réseau mobile particulièrement solide, mais aussi très stable. Un réseau 4G digne de ce nom est donc le minimum requis, mais ce sera surtout la future 5G qui permettra de s'adonner pleinement aux plaisirs nomades de Google Stadia.

Source : Stadia

2
3
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
scroll top