Intel unifie sa division PC et mobile pour s'adapter au marché

18 novembre 2014 à 15h30
0
Le leader des processeurs pour ordinateurs fixes et portables, Intel, va fusionner sa division PC et mobile en 2015. La société compte ainsi s'adapter à l'évolution du marché, qui tend vers la convergence des deux écosystèmes.

00AA000001738150-photo-processeur-intel-core-i7-3.jpg
« La frontière entre les PC, tablettes, phablettes et téléphones devient floue », explique Chuck Mulloy, porte-parole d'Intel. Le fabricant de processeurs décide donc d'adapter son organisation à l'évolution du marché en réunissant les divisions PC et mobile au sein d'une nouvelle entité, baptisée Client Computing Group.

L'arrivée des PC tablettes hybrides et de Windows 8, qui fait converger l'écosystème « bureau » et mobile de Microsoft, tendent en effet à brouiller progressivement la frontière entre PC et terminaux mobiles. En ce sens, le changement prévu par Intel est logique.

La nouvelle de la création du Client Computing Group, initialement relayée par le Wall Street Journal, provient d'un e-mail envoyé en interne par le PDG de l'entreprise, Brian Krzanich. Ce dernier précise dans le message que la restructuration interviendra dès 2015.

Kirk Skaugen, patron de la division PC, pilotera la nouvelle entité. Herman Eul, son homologue côté mobile, devra gérer la transition avec la nouvelle structure, avant d'être assigné à un autre poste. Les équipes en charge des processeurs Atom, pour smartphones et tablettes, rejoindront celles des processeurs Core, pour PC fixes et portables.

Les autres employés de la division mobile (Mobile and Communications Group), qui s'occupent de la fabrication de modems, intégreront une nouvelle unité de recherche et développement dédiée aux technologies sans fil.

Des divisions à deux vitesses

Ce changement organisationnel intervient alors que la division mobile d'Intel ne cesse de décliner. Cette dernière a enregistré plus d'un milliard de dollars de pertes au 3e trimestre, après des résultats décevants au trimestre précédent également. Actuellement, le marché des processeurs mobiles est largement dominé par la marque britannique ARM.
0118000005694986-photo-intel-atom-z2580.jpg

Les processeurs Intel Core pour ordinateurs fixes et portables restent donc le moteur de la société. La puissante division PC enregistre des bénéfices de 4,12 milliards de dollars et un revenu en hausse de 9% au 3e trimestre. Intel domine toujours nettement le marché, devant son concurrent AMD.

Mais le constructeur ne veut pas se contenter du marché des PC, actuellement en déclin. Il redouble donc d'efforts pour rattraper son retard dans le domaine des processeurs mobiles. Intel a subventionné plusieurs fabricants au 3e trimestre, afin de propulser ses produits. Ainsi, 40 millions de terminaux mobiles devraient être équipés de processeurs de la marque l'année prochaine.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Numericable : la fibre à 400 Mb/s puis à 1 Gb/s, mais l'upload à la traine
YouGov Profiler : un outil de sondage qui passe les stéréotypes à la moulinette
Reconnaissance d'images : Google repousse davantage ses efforts
L'autorité de la concurrence va se pencher sur la réservation en ligne d'hôtels
Le Père Noël ouvre son secrétariat... et sa messagerie électronique
Far Cry 4 : nouveaux pilotes GeForce 344.75
Les données d'un objet connecté utilisées en justice au Canada, et bientôt ailleurs ?
Recherche et neutralité : Google gagne une bataille aux Etats-Unis
Avec l'application e-constat auto, le constat se numérise sur iOS et Android
Apple, Microsoft, Google, Yahoo, Dropbox, AOL et cie s'unissent à nouveau contre la NSA
Haut de page