Intel officialise ses accélérateurs Xeon Phi

12 novembre 2012 à 21h00
0
0000009605247960-photo-logo-intel-xeon-phi.jpg
La semaine s'annonce décidément chargée en matière d'annonces autour du Supercomputing ! Après l'annonce des K20 et K20X par NVIDIA un peu plus tôt (voir Nvidia lance ses accélérateurs Tesla K20 et K20X), et le revival des Itanium (voir Poulson : Intel lance ses Itanium 9500), Intel abat ses cartes avec les Xeon Phi dont on connaît dorénavant les dates de disponibilité, le prix mais aussi les caractéristiques définitives.

Au cours de l'été (voir Intel annonce la famille Xeon Phi ; Larrabee n'est pas mort !) le fondeur de Santa-Clara donnait un nom aux cartes accélératrices basées sur son projet MIC Many Integrated Cores , lui même né des cendres de Larrabee. Avec les Xeon Phi, fruit de huit années de travail, Intel propose ni plus ni moins qu'une alternative aux solutions de type Tesla de NVIDIA (notamment) qu'on retrouve dans les serveurs et autres équipements destiné au monde du Super Computing et travaillant sur des flux de données massivement parallèle. Mais là où les GPU de NVIDIA, ou d'AMD, utilisent une architecture propriétaire, Intel propose avec le Xeon Phi une puce multi-coeur utilisant la bien connue architecture x86.

01E0000005512509-photo-intel-xeon-phi-nvidia-cuda-comparaison.jpg


L'idée étant bien sûr de s'adresser aux programmeurs avec l'argument massue du code once : en d'autres termes, un programme x86 conçu pour s'exécuter sur un processeur x86 conventionnel peut bénéficier de la puissance d'un processeur comme le Xeon Phi sans nécessiter de réécriture particulière. Plus parlant encore, Intel rappelle que les optimisations existantes pour les programmes x86 conçus pour s'exécuter sur un Xeon sont les mêmes pour un Xeon Phi que ce soit au niveau du langage, des librairies ou encore des outils.

01E0000005247962-photo-carte-intel-xeon-phi.jpg


Intel officialise aujourd'hui la famille de coprocesseur Xeon Phi 3100. Disponible durant le premier semestre 2013, cette solution de calcul embarque 6 Go de mémoire GDDR5 à la bande passante théorique de 240 Go/s et est annoncé pour une puissance de calcul de 1000 Gigaflops en double precision. Intel ne donne pas ici le nombre de coeurs, indiquant que cette information sera communiquée lors de la disponibilité effective des cartes. Autre détail, quand NVIDIA communique la puissance de son Tesla en Teraflops, Intel préfère conserver le Gigaflops comme unité de mesure.

Intel annonce également, et pour une disponibilité le 28 janvier 2013, le Xeon Phi 5110P et ses 60 coeurs x86 avec une puissance de calcul de 1010 Gigaflops, toujours en double precision. Ici, la mémoire passe à 8 Go de GDDR5, cette dernière offrant une bande passante théorique de 320 Go/s. Côté tarification, Intel évoque moins de 2000 dollars pour le Xeon Phi 3100 contre 2649 dollars pour le Xeon Phi 5110P.

Alors que le Xeon Phi 3100 est annoncé pour un TDP de 300 Watts, le modèle Xeon Phi 5110P se contente d'une enveloppe thermique de 225 Watts. Les deux solutions profitent d'un processeur gravé en 22nm.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Steven Sinofsky, président de Windows, quitte Microsoft
Le fisc français réclame 198 millions d'euros à Amazon
Zynga rachète November Software
Nexus 4 et Nexus 10 : disponibilité limitée sur Google Play
Acer C7 Chromebook : un PC portable low cost à 200 dollars
Nvidia : pilotes 310.54 bêta pour AC III et Black Ops 2
Microsoft : pas de DirectX 11.1 pour Windows 7 pour l'instant
Intel : le détail des chipsets Lynx Point de la série 8 en fuite
Poulson : Intel lance ses Itanium 9500
HTC reverserait entre 6 et 8 dollars à Apple pour ses smartphones Android
Haut de page