Intel annonce la famille Xeon Phi ; Larrabee n'est pas mort !

Par
Le 18 juin 2012
 0
Il n'y a pas si longtemps, Intel ambitionnait de révolutionner le marché de la carte graphique haut de gamme en développant un processeur x86 massivement multi-coeurs, nom de code Larrabee. Après bien des péripéties, des millions de dollars de recherche et développement évaporés et quelques rebondissements le géant de Santa-Clara annulait finalement ce projet du moins dans sa variante grand public. Entre temps, Intel avait ressorti des cartons Larrabee avec son initiative MIC ou Many Integrated Core. Depuis, la marque était restée assez discrète et c'est finalement aujourd'hui qu'Intel lance officiellement sa famille de coprocesseurs Xeon Phi à destination du monde des super calculateurs.

C'est à l'occasion de la conférence International Supercomputing Conference 2012 qu'Intel lève le voile sur son coprocesseur Knights Corner avec la première gamme commerciale baptisée Xeon Phi. Qu'on se le dise donc, les processeurs issus de l'initiative MIC seront dorénavant baptisés Xeon Phi. Phi c'est cette lettre de l'alphabet grec associée au nombre d'or et à la divine proportion. Voilà pour les origines de la marque.

Avec cette première génération de coprocesseur, Intel propose Knights Corner sous la forme d'une carte utilisant l'interface PCI-Express et disposant d'un processeur gravé en 22nm. Ce dernier bénéficie logiquement de la technologie de transistors Tri-Gate alors que l'on dénombre pas moins d'une cinquantaine de coeurs d'exécution. La version finale pourrait embarquer jusqu'à 64 coeurs opérant à des fréquences comprises entre 1,2 et 1,6 GHz. L'ensemble est épaulé par 8 Go de mémoire GDDR5 et Intel revendique une performance de calcul mesurée de 1 TFLOPS en double précision. Rappelons que l'échelle FLOPS mesure la performance de calcul d'un système ; au stade du Téraflop, une machine peut exécuter mille milliards d'opérations en virgule flottante à la seconde.

015e000005247962-photo-carte-intel-xeon-phi.jpg


Si la performance d'une carte seule est bien entendu appréciable, le but d'Intel est de faire fonctionner ses Knights Corner en cluster, sur des serveurs à processeur Xeon évidemment, pour additionner leur puissance de calcul. Le géant vise ici une place au Top 500 des 500 systèmes les plus rapides au monde et revendique même son entrée dans ce club très select avec un cluster délivrant 118 TFLOPS de puissance de calcul et se hissant à la 150ème place. Les premières cartes Xeon Phi sont attendues pour la fin de l'année 2012. Reste à savoir si Intel parviendra à séduire le monde du HPC avec son approche et si bien sûr Knights Corner pourra tenir la dragée haute aux prochaines cartes Tesla K10 de NVIDIA avec leur puce GK104. Reste que Bull, Cray, Dell, HP, IBM et SGI entre autres font déjà parti des 44 fabricants soutenant les coprocesseurs Xeon Phi.

0217000005247958-photo-intel-xeon-phi.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top