Résultats : Intel confirme un troisième trimestre en berne (màj)

Alexandre Laurent & Julien Jay
17 octobre 2012 à 11h17
0
Intel a comme prévu dévoilé mardi un chiffre d'affaires en baisse pour le troisième trimestre de son année fiscale 2012. S'il maintient sa rentabilité, le numéro un mondial des semiconducteurs accuse le contrecoup du ralentissement du marché des PC.

00B4000002693348-photo-intel-core-i5-logo-badge-2.jpg
Un mois après avoir revu à la baisse ses prévisions, Intel a confirmé mardi la relative morosité de ses ventes au cours du troisième trimestre de son année fiscale 2012, clos au 30 septembre dernier. La firme a fait état d'un chiffre d'affaires de 13,5 milliards de dollars, en baisse de 5% sur un an, assorti d'un résultat net de 3 milliards de dollars, inférieur de 14,3% aux bénéfices enregistrés sur le troisième trimestre 2011.

Sans surprise, c'est la division PC du fondeur qui enregistre le recul le plus significatif, en baisse de 8% sur un an à 8,6 milliards de dollars. Un chiffre qui du fait de la très large domination d'Intel dans l'univers PC (80% des parts de marché selon IDC) peut être directement rattaché au ralentissement des ventes enregistré aussi bien sur les marchés matures occidentaux que dans les zones considérées comme les plus dynamiques, Asie du Sud-Est et BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine) en tête.

La division dédiée aux autres segments du marché grand public (smartphones, tablettes et Netbook avec les processeurs Atom) réalise quant à elle un chiffre d'affaires de 1,2 milliard de dollars, en baisse de 14% sur un an. Seule l'activité serveurs et data-center affiche des résultats en hausse, à 6% sur un an, avec 2,7 milliards de dollars sur le trimestre.

« Nos résultats pour le troisième trimestre reflètent un environnement économique qui continue à se révéler difficile », commente Paul Otellini, p-dg d'Intel, dans un communiqué. « Le monde de l'informatique traverse une période de rupture en matière d'innovation et de créativité », ajoute-t-il, réaffirmant les ambitions du fondeur dans l'univers des ultrabooks et de la mobilité.

Alors que l'arrivée prochaine de Windows 8 semble pour l'instant ne pas avoir d'effet dopant sur le secteur et que les processeurs d'Intel peinent encore à percer dans l'univers des smartphones et des tablettes, le fondeur livre toutefois des prévisions prudentes pour le dernier trimestre de son année fiscale, avec un chiffre d'affaires prévisionnel de l'ordre de 13,6 milliards de dollars, à plus ou moins 500 millions de dollars, assorti d'une marge brute légèrement réduite.

Son grand concurrent AMD livrera ses résultats, lui aussi en berne, ainsi que ses éventuelles mesures de restructuration, le 18 octobre.

Comme à l'accoutumé nous avons pu échanger avec Stéphane Negre, PDG d'Intel France au sujet de ces résultats. Voici son commentaire :

« Les résultats du troisième trimestre sortent au-dessus des prévisions revues faites début septembre. Donc la fin du troisième trimestre s'est tout de même mieux déroulée que l'ensemble du trimestre. Ce qui est positif. Cela s'explique par la préparation des fabricants pour le lancement des plates-formes Windows 8. Des fabricants qui se sont préparés assez tard du fait d'une grande prudence. Il s'avère en effet, que les principaux acteurs sont très prudents et ne prennent pas de risques pour le quatrième trimestre. Ils nous incitent en conséquence à prévoir une faible croissance séquentielle. Pour le prochain trimestre nous prévoyons toujours de la croissance mais en dessous de la saisonnalité normale. »

Au sujet plus spécifique de Windows 8, face notamment aux tablettes ARM, Stéphane Negre nous dit :

« Nous allons voir dans les semaines qui viennent l'arrivée d'une vague de tablettes avec processeur Intel. Notre volonté sur le segment des tablettes Windows 8 est de proposer la plateforme offrant la meilleure expérience utilisateur et notamment la compatibilité avec l'existant. »

Oui mais voilà, les tablettes Intel risquent d'être bien plus onéreuses que leurs homologues ARM et l'on voit avec l'initiative Ultrabook que tirer les prix vers le haut ne marche pas...

« La diversification de nos designs Ultrabook s'accélère avec 140 designs. La stratégie Ultrabook qui consiste à remettre l'innovation au cœur du PC est toujours à l'ordre du jour. Pour nous il s'agit d'une grande réussite. On voit de plus en plus de fabricants qui amènent de l'innovation au rythme où les technologies sortent de chez nous. Il n'y a pas de ralentissement dans la R&D et c'est du à notre stratégie des 18 derniers mois. »

Interrogé sur les perspectives du marché des smartphones, Stéphane Negre nous répond :

« Il s'agit d'une activité commercialement naissante pour les smartphones malgré de nombreuses années de R&D. Les premières offres n'ont que quelques mois. Il est donc trop tôt pour parler volume ou parts de marché. Nous sommes satisfaits de constater la multiplication des offres. »

Et Stéphane Negre d'annoncer un renforcement de la présence d'Intel dans le marché français des Settop boxes :

« En France, nous équipons déjà Free, NumeriCable et Bouygues Telecom avec nos SoC Atom et prochainement Orange avec leur offre principale. Ce qui constitue in-fine des volumes substantiels. »

Enfin, au sujet d'un éventuel parallèle avec l'alerte sur résultats d'AMD, Stéphane Negre évoque :

« Je ne fais pas de commentaire par rapport à AMD. Nous avons communiqué sur le comportement du marché PC. Nos résultats montrent que dans un marché tendu, nous nous comportons très bien. Ces derniers trimestres nous avons qui plus est démontré notre capacité à devenir crédible sur d'autres segments. Il faut réussir ses lancements (NDLR : ceux de Windows 8 notamment) pour espérer communiquer des résultats encore meilleurs que ceux d'aujourd'hui. »
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Allongé et endormi
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Il y a désormais plus de 10 000 distributeurs de Bitcoin dans le monde
scroll top