Domotique : Nest (Google) rachète Revolv

27 octobre 2014 à 08h31
0
Via sa filiale Nest, Google poursuit son expansion dans le domaine de la domotique et fait l'acquisition de la société Revolv, qui propose un boitier universel pour contrôler les différents objets de la maison.

Au-delà du thermostat connecté, Google entend prendre le contrôle de la maison entière pour multiplier les interactions possibles entre les divers objets connectés. En janvier dernier, la firme californienne rachetait la firme Nest Labs pour 3,2 milliards d'euros. Celle-ci multiplie les acquisitions.

0226000007709733-photo-revolv.jpg


En juin dernier, Nest avait racheté le spécialiste des caméras IP Dropcam et au mois d'août, l'équipe fut complétée par Big Ass Fans, produisant des ventilateurs connectés. Désormais, Nest souhaite pouvoir faire communiquer toutes les smart appliances grâce à Revolv.

Les sociétés développant leurs appareils connectés optent pour divers standards de connexion, qu'il s'agisse de ZigBee, Bluetooth, Z-Wav ou le traditionnel Wi-Fi. Revolv a pris le parti de concevoir un appareil central compatible avec l'ensemble des dispositifs connectés afin de pouvoir créer de nouvelles interactions.

Revolv dispose d'une application mobile permettant de prendre le contrôle de son hub central. Celle-ci propose alors d'opérer diverses actions tout en faisant communiquer les objets de la maison, même s'ils reposent sur différents standards. Pour mémoire, cet été Samsung avait fait l'acquisition d'une société similaire : SmartThings.

Suite à cette acquisition, Revolv cesse la commercialisation de son hub. Reste à savoir ce que Google a en tête pour la maison de demain. Avec ce type de rachats, la société est capable du meilleur, comme du pire.

Contenu relatif :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Il va pleuvoir des radars tourelles, avec 1 200 installations supplémentaires d'ici 2020
Traçage numérique : Emmanuel Macron officialise l'arrivée prochaine d'une application
Porn : Macron veut
Trop chers, pas assez autonomes, les véhicules électriques n'intéressent qu'un français sur dix
Radars tourelles : on les croyait indestructibles, ils ne résistent pourtant pas à la colère de citoyens
De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Amazon suspend provisoirement l'activité de ses centres de distribution français
Le nucléaire provoque-t-il moins de morts que le solaire ou l’éolien ?
Convention citoyenne pour le climat : les propositions phares retenues, et leur avenir
Émissions de CO2 : l'Assemblée nationale vote l'augmentation du malus à 20 000 euros
scroll top