Test ASUS ExpertBook : l’ultraportable endurant taillé pour l’entreprise

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
16 juin 2020 à 18h00
0
La note de la rédac
Étonnamment proche d'un Acer Swift 7 2019 en termes de look et de gabarit, mais en plus trapu, l'ExpertBook B9 qu'ASUS nous a fait parvenir début juin cible le monde de l'entreprise et les professionnels. Compact, léger et performant, l'appareil semble avoir tout de la machine rêvée des VRP, mais est-il vraiment au niveau ? Nous avons tenté de répondre à la question dans ce test !

Avec 870 grammes sur la balance pour tout juste 14,9 mm d'épaisseur une fois replié, l'Expertbook (B9450FA) est d'ores et déjà l'un des appareils les plus légers du marché. Il se veut aussi parmi les plus endurants et parmi les plus robustes (sur le segment des ultraportable ultra-légers), tout en s'imposant sur le domaine de la sécurité avec quelques fonctionnalités et ajouts pensés spécifiquement pour les professionnels. Un coeur de cible exigeant qu'ASUS veut amadouer en premier lieu avec une fiche technique au point... passons donc au tour du propriétaire.

ASUS-ExpertBook_5630-min.JPG
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Proposé à 1769 euros en tarif public, le modèle que nous avons reçu en prêt était équipé comme suit :

  • Écran Full HD IPS de 14 pouces, au format 16:9 ; luminance maximale de 300 nits ; couverture à 100% du spectre sRGB.
  • Processeur Intel Core i7-10510U (4 cores / 8 threads cadencés entre 1,80 et 4,90 GHz, 8 Mo de cache, 25 watts de TDP, partie graphique Intel UHD 620)
  • 16 Go de mémoire vive (LPDDR3 cadencée à 2133 MHz)
  • 1 SSD M.2 NVMe de 1 To (pour près de 950 Go exploitables)
  • Connectivité Wifi 6 et Bluetooth 5
  • 2 ports Thunderbolt 3 USB-C (jusqu'à 40 Gb/s, support DisplayPort et Power Delivery), 1 entrée USB 3.1 Gen 2 Type-A, 1 sortie HDMI, 1 port RJ45 LAN via micro HDMI (adaptateur fourni), 1 slot pour verrou Kensington et 1 combo jack 3,5 mm.
  • Batterie de 66 Wh
  • Module TPM (Trusted Platform Module)

À noter que l'appareil existe en plusieurs versions, pouvant troquer le Core i7 pour un Core i5-10210U, couplé à 8 Go de RAM et « seulement » 512 Go de SSD M.2. Une option pour profiter de 2 To de SSD (via deux barrettes M.2 NVMe de 1 To) est aussi disponible. Quelque soit la version choisie, le châssis, la connectique et l'écran restent sans surprise identiques. D'après nos observations, le modèle équipé d'un Core i5 se négocie en ligne aux environs de 1500 euros. Nous avons interrogé ASUS France pour avoir une idée plus nette des tarifs pratiqués pour cette mouture, et son prix catalogue est de 1650 euros.

ASUS-ExpertBook_5628-min.JPG
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

On regrette par contre, en aparté, l'absence d'option pour équiper le produit des nouveaux processeurs AMD Ryzen « Renoir ». D'autant plus qu'AMD propose une toute nouvelle gamme de processeurs Ryzen Pro (plus performante en multi-thread et en matière d'iGPU que l'offre équivalente d'Intel), qui aurait pu s'avérer utile dans le cas présent. Plus de configurations seront peut-être proposées l'année prochaine... On croise les doigts.

Un modèle de praticité grâce à un châssis au cordeau

Extrêmement léger, l'ExpertBook conserve néanmoins un châssis rigide qui dégage une bonne impression de robustesse. Contrairement au Swift 7 d'Acer (certes plus fin, puisqu'il ne dépassait pas le centimètre d'épaisseur une fois replié), l'appareil ne sacrifie pas la solidité sur l'autel de l'esthétisme en restant suffisamment épais pour résister aux torsions. Pour réussir à obtenir un produit à peine plus lourd qu'un cahier, mais robuste, ASUS mise sur un alliage magnésium-lithium convaincant et sur une certification « militaire » MIL-STD 810G (également d'actualité sur le TUF Gaming A15, testé récemment dans nos colonnes).

ASUS-ExpertBook_5636-min.JPG
ASUS-ExpertBook_5635-min.JPG

D'après ASUS, le PC est ainsi capable de résister aux chutes, aux chocs et le dos de l'écran peut supporter une charge de 30 kilos sans que la dalle ne soit abîmée. De quoi limiter les conséquences fâcheuses des mauvaises manipulations... auxquelles un appareil amené à être transporté partout sera immanquablement confronté. Cet alliage s'avère par ailleurs agréable au toucher relativement imperméable aux traces de doigts dans l'ensemble. Parfait pour garder un PC propre, même après une longue journée de travail.

Sur ce châssis de 13 pouces, ASUS parvient à ajouter (avec un chausse-pied) un écran de 14 pouces, un grand trackpad, un clavier confortable, une connectique vraiment complète (coucou les fabricants qui limitent leurs ultraportables à deux ports USB-C : XPS 13 2020, on t'aime beaucoup, mais on t'a vu...), un capteur d'empreintes digitales et une webcam compatible avec la reconnaissance faciale Windows Hello. Pas mal du tout, d'autant que l'ensemble est particulièrement facile à manier, et à emmener au bureau ou en clientèle dans petite une sacoche.

ASUS-ExpertBook_5633-min.JPG
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Commençons par parler du clavier. Celui de l'ExpertBook a tout du clavier rétroéclairé classique, mais efficace. Rien de particulier à signaler ici, sinon qu'il se montre agréable, confortable, et surtout précis. La course des touches est plutôt longue compte tenu de l'épaisseur du châssis et la frappe silencieuse. On regrette par contre un retour un peu « mou », mais la chose pourra plaire à certains utilisateurs. Le trackpad quant à lui adopte un format longitudinal et s'installe donc tout en longueur sous le clavier. Il est précis, cliquable et peut, comme très souvent chez ASUS depuis quelques mois, se transformer d'un clic en pavé numérique.

Si elle a le mérite d'exister, la webcam est de son côté médiocre, avec un piqué erratique et des couleurs vraiment ternes. Pour une machine destinée à l'entreprise (et par les temps qui courent au télétravail) on aurait vraiment pensé qu'ASUS ferait mieux en la matière... il faudra s'en contenter faute de mieux. On pourra par contre se consoler avec la reconnaissance faciale qu'elle permet. À l'exception de quelques ratés (notamment lorsqu'on se tient avec l'appareil sur les genoux) l'identification sous Windows 10 se fait quasi instantanément au démarrage ou en sortie de veille, et ce sans aucune intervention particulière de l'utilisateur. En renfort, le capteur d'empreintes intégré à droite sous l'écran permet un déverrouillage immédiat. Précisons également que la webcam peut-être dissimulée à l'aide d'un cache. Rien de nouveau sous le soleil, mais la chose s'avère simple et efficace pour limiter les éventuels risques d'indiscrétions.

ASUS-ExpertBook_5627-min.JPG
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Très bien conçu, le châssis de l'ExpertBook a aussi pour particularité d'incliner légèrement la partie clavier vers l'utilisateur lorsqu'on ouvre le capot. De plus en plus courante sur laptop, surtout chez ASUS, cette spécificité a pour avantage de rendre la position de travail plus agréable lorsqu'on est assis à un bureau, par exemple. Le léger espace présent sous l'appareil grâce à cette inclinaison a enfin pour avantage de permettre un refroidissement un peu plus facile des composants (l'air circule mieux sur le dessous). Notons enfin que l'écran peut se déplier à 180 degrés pour une inclinaison laissée totalement au bon vouloir de l'utilisateur. Pratique dans certains cas.

La chose est probablement moins pertinente dans le cadre d'une utilisation professionnelle, mais nous avons tout de même voulu savoir si l'accès aux composants était facile sur L'ExpertBook... et surtout si leur remplacement était possible. Retirer la plaque inférieure du châssis se fait sans encombre, il suffit de retirer une dizaine de petites vis Torx. On découvre alors la carte mère de l'appareil, qui tient compagnie à une batterie 66 Wh occupant beaucoup de place. Sur cette carte mère, se loge le Core i7-10510U (soudé) et refroidi par un unique ventilateur (qu'il est possible de démonter pour un éventuel nettoyage complet).

ASUS-ExpertBook_5638-min.jpg
ASUS-ExpertBook_5626-min.JPG

Bonne nouvelle, ASUS mise ici sur deux emplacements pour SSD M.2. Notre exemplaire en laissait un vacant, mais en fonction de la configuration choisie ce ne sera pas toujours le cas. Le SSD intégré par défaut est pour sa part estampillé Samsung. Sans surprise, aucune barrette de mémoire vive n'est accessible. Les modules LPDDR3 sont soudés, ce qui ne permettra aucune upgrade à l'avenir. Encore une fois, rien d'étonnant sur un ultraportable.

ASUS-ExpertBook_5625-min.JPG
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic


Bon écran, sans plus

Entendons-nous bien, l'écran de l'ExpertBook est bon, mais il lui manque ce petit quelque chose de plus qui fait la différence entre une bonne dalle IPS et un panneau vraiment attractif. On sent qu'en ciblant les professionnels, ASUS s'est dit que son coeur de cible pour ce produit ne serait pas nécessairement amené à consulter des contenus vidéo par centaines ou à passer des journées entières sur Netflix. Pas de fioritures donc. Le calibrage des couleurs n'est ainsi pas exceptionnel, avec une dalle qui nous semble tirer légèrement vers les bleus pour une température globalement un peu froide. Rien de dramatique. Le contraste est pour sa part au point et les angles de visions sont bien ouverts... un bon point, mais courant avec la technologie IPS.

Dommage par contre que la luminosité maximale soit tout juste capable d'atteindre les 300 nits. C'est dans la moyenne du marché, mais l'on aurait bien aimé trouver un panneau capable d'une luminance de 400 voire 500 nits. La lisibilité n'en aurait été que meilleure en extérieur ou dans des pièces très éclairées. Heureusement, le traitement anti-reflets de l'écran fait le job pour maintenir la visibilité à un niveau acceptable.

ASUS-ExpertBook_5623-min.JPG
The Walking Dead Saison 2 - AMC / © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

La définition 1080p sur une dalle de 14 pouces permet quant à elle une finesse d'affichage honnête. Selon nous le point le plus gênant de cet écran est surtout relatif à son format 16:9. S'il permet d'obtenir une machine très compacte et tout en longueur, la consultation de documents bureautiques n'est pas des plus pratiques et la navigation sur le web est elle aussi assez frustrante face à des ratios 16:10 ou 3:2, de plus en plus courants (et appréciés car confortables) sur les machines orientées avant tout vers la productivité. En dépit de ce défaut, ASUS a fait un effort pour réduire au maximum les bordures de son écran, au point d'annoncer un taux d'occupation-écran / châssis de 94%.

En réalité, seule la bordure supérieure de l'écran est un peu plus voyante (4 mm), mais c'est à dessein : ASUS y intègre les capteurs indispensables à la reconnaissance faciale via Windows Hello. Une fois le capot ouvert, la bordure inférieure est pour sa part pratiquement invisible puisqu'elle se dissimule en grande partie sous le clavier.

ASUS-ExpertBook_5629-min.JPG
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Nous ne l'avons pas précisé, mais la dalle de l'ExpertBook n'est pas tactile. Aucune importance, le concept du produit est de toute façon loin de s'y prêter.

Un CPU bridé... pour notre bien ?

L'ExpertBook est véloce, mais n'a rien d'un monstre de performances. L'idée n'est de toute façon pas là pour ce type de produit, même si la présence d'un processeur équipé de 4 cores et 8 threads assure à l'appareil une puissance de feu plus que suffisante en bureautique, multimédia léger ou surf sur le web. La navigation s'opère sans la moindre anicroche, Windows 10 répond au quart de tour et c'est dans l'ensemble une chouette sensation de fluidité qui se dégage de l'utilisation au quotidien de cet ExpertBook.

Les plus pointilleux l'auront peut-être noté, le laptop d'ASUS n'embarque pas de GPU dédié, il se contente donc de la partie graphique intégrée à son Core i7-10510U (Intel UHD 620). Nettement moins performante que les iGPU intégrés aux puces Ice Lake (Iris Plus). En clair, ne comptez pas réaliser de gros montages vidéo ou de la retouche photo ici, la puce d'Intel aura bien du mal à assurer des projets trop ambitieux, d'autant qu'ASUS semble avoir sérieusement bridé ses fréquences, côté CPU cette fois.

ASUS-ExpertBook_5631-min.JPG
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Dans le cadre de nos essais, nous avons lancé notre traditionnel test de stabilité système sous AIDA 64, afin de pousser le processeur dans ses derniers retranchements. Et surprise, il suffit de jeter un oeil aux fréquences pour constater que même sur secteur et lorsque tous les modes d'économie d'énergie sont coupés, les fréquences du Core i7-10510U ne dépassent jamais les 1,85 GHz. C'est embêtant puisqu'en boost, le CPU est pourtant censé atteindre au maximum le seuil des 4,90 GHz. C'est du moins ce que précise ASUS sur la fiche technique de son PC... et Intel sur la fiche ARK de son processeur. L'explication est certainement liée à la finesse du châssis et du système de refroidissent modeste que le fabricant a choisi ici. Permettre au processeur de déployer son plein potentiel aurait à coup sûr forcé le constructeur à miser sur un châssis nettement moins fin et donc sur une machine fatalement moins légère. Sapant au passage l'un des objectifs premiers de ce produit.

Nous avons néanmoins contacté ASUS pour savoir pourquoi il n'est pas possible d'atteindre la fréquence maximale promise sur la page officielle du produit. Nous mettrons ce test à jour le cas échéant.

Car au travers de ces fréquences bridées, ce sont aussi les performances du CPU qui sont en partie amoindries. Heureusement rien de bien grave compte tenu de l'usage ciblé, mais la chose est à noter. L'avantage de ce bridage est double. Le premier est de permettre de maintenir les températures sous la barre des 70 degrés en utilisation « intensive » et aux environs de 40 à 50 degrés en utilisation normale. Ce qui est dans un cas comme dans l'autre très correct. Ces températures relativement basses permettent à l'appareil de rester silencieux. Seul un léger souffle se fait entendre lorsqu'on sollicite très franchement le processeur. 90% du temps, l'unique ventilateur de L'ExpertBook est coupé pour un silence total et très appréciable.

ASUS-ExpertBook_5637-min.JPG
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

L'autre avantage est de permettre une autonomie copieuse, puisque la consommation d'énergie reste très frugale. Un atout de poids sur lequel nous allons revenir un peu plus bas !

Nous avons enfin lancé un test pour estimer les performances du SSD proposé sur le PC, et ce à l'aide de l'utilitaire CrystalDiskMark. Ce stockage signé Samsung se montre capable de performances très honnêtes, avec un maximum de 3482,93 Mo/s mesurés en lecture et pas moins de 2389.89 Mo/s en écriture. À titre indicatif, c'est tout de même moins en écriture que le SSD du MateBook X Pro de Huawei, par exemple, que nous testions récemment sur Clubic.

Mise à jour : Suite à nos échanges avec ASUS, nous avons été en mesure de débloquer en partie les fréquences du Core i7-10510U. Pour ce faire, deux étapes sont requises : passer en mode "performances élevées" depuis le centre de mobilité de Windows 10 (nous l'avions déjà fait), puis activer le mode "vélocité" depuis l'utilitaire MyASUS (il permet de booster la dissipation thermique).

Une fois ces deux modes activés, et d'après nos observations, les fréquences du CPU parvenaient à monter au maximum à 2,7 GHz sur un seul coeur pour des performances améliorées, mais un thermal throttling rapidement atteint (jusqu'à 37% sous AIDA64). De quoi contraindre la puce d'Intel à repasser, au bout d'une dizaine de minutes, à des fréquences plus basses, oscillant entre 1,54 et 1,85 GHz. Des valeurs que nous avions relevé durant notre test initial. Match nul donc...


L'autonomie ? On en vient jamais à bout !

Nous l'avons brièvement évoqué, l'autonomie de l'ExpertBook est l'un de ses points forts... au point de lui permettre de s'ériger sans mal au rang des appareils les plus endurants que nous avons pu manipuler en 2019-2020. C'est bien simple, son autonomie est increvable, vous aurez tout le temps de la batterie à revendre, même si l'on ne parvient pas à atteindre le cap maximal des 20 heures évoqué par ASUS, probablement un peu trop enjoué sur ce coup.

Pour vous donner une idée, en testant l'appareil en lecture vidéo sous Netflix (via Chrome), avec la luminosité de l'écran à 100%, le rétroéclairage du clavier désactivé, le mode de gestion d'alimentation par défaut (ASUS) et un casque branché avec volume à 50%, nous avons été en mesure de regarder d'une traite la première saison de The Walking Dead (8 épisodes de 55 minutes), et d'enchaîner sur cette même charge avec la saison 2 pour en mater les trois premiers épisodes. À la fin de ce marathon digne des meilleurs moments du confinement, il nous restait encore 27% d'autonomie au compteur.

ASUS-ExpertBook_5632-min.JPG
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Si nous n'avons pas poussé l'expérience plus loin, il nous semble juste de tabler sur environ 11 à 12 heures d'autonomie en lecture vidéo. Peut-être même un peu plus en utilisation bureautique, où vous pourrez probablement compter sur une journée de travail de 8 heures, plus une matinée complète avant de devoir trouver une prise secteur. De quoi justifier le bridage des fréquences détaillé plus haut. Pour l'utilisation essentiellement bureautique ici visée, il est très probable que les utilisateurs préfèrent en masse cette autonomie très généreuse à de la puissance de calcul brute, assez dispensable dans le cas présent.

Notez enfin qu'il faut compter deux bonnes heures pour parvenir à un rechargement complet du PC, via le chargeur USB-C inclus. C'est correct.

Terminons par un passage en revue rapide de l'expérience proposée d'un point de vue sonore. Aucune surprise ici, la sortie casque est de qualité, avec une bonne puissance et une saturation qui reste tolérable même à plein volume. La partie haut-parleurs est pour sa part modeste. ASUS n'a fourni aucun effort particulier pour rendre convaincants les deux haut-parleurs intégrés sur le dessous du châssis. Pire endroit possible, faut-il encore le rappeler.

On hérite ainsi d'un son étouffé, très centré sur les médiums, avec des basses mal dégrossies et des aigus que l'on prend assez vite en pitié. Le volume maximum est par ailleurs limité... aucun risque de vous faire sauter les tympans ici. Ces haut-parleurs font néanmoins un travail correct, sans plus, pour la lecture de vidéos.

ASUS ExpertBook B9450FA, l'avis de Clubic :

Dédié aux entreprises et aux professionnels ayant besoin d'une machine très mobile, efficace en bureautique et particulièrement endurante, l'ExpertBook B9 remplit parfaitement son office. Si l'on sent qu'ASUS a fait des concessions raisonnées ici ou là, notamment au niveau de l'écran (à la luminosité limitée et aux couleurs peu fidèles) et des performances du processeur (dont les fréquences sont bridées, à dessein, nous semble-t-il), l'expérience proposée n'en reste pas moins convaincante.

ASUS-ExpertBook_5634-min.JPG
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Véritable modèle d'endurance, avec une autonomie dépassant facilement les 10 heures en lecture vidéo et pouvant permettre une (très grosse) journée de travail sur une seule charge, l'appareil s'impose aussi comme un maître étalon en termes de portabilité, avec un châssis ultra léger, élégant, fin, et pourtant solide... ce qui n'est pas nécessairement donné à tous les ultraportables.

Difficile enfin d'ignorer quelques agréments fort sympathiques, comme un clavier agréable pour frapper de longs textes, une webcam, médiocre, certes, mais compatible avec l'identification faciale Windows Hello, une connectique complète (recélant entre autres 2 ports Thunderbolt 3 et un port USB-A pleine taille), ou encore un trackpad précis, convertible en pavé numérique d'un seul petit clic.

Reste le prix : 1769 euros pour le modèle testé... un tarif élevé, mais justifié selon nous, surtout sur le secteur professionnel.

ASUS ExpertBook B9450FA

Les plus
+ Excellente autonomie (comptez 10 heures minimum)
+ Châssis ultra léger et pourtant résistant
+ Connectique complète et bienvenue
+ Clavier plaisant
+ Trackpad précis, convertible en pavé numérique
Les moins
- Luminosité un peu trop juste de l'écran et couleurs peu fidèles
- Processeur aux fréquences bridées
- Webcam à revoir
Design
Écran
Performances
Autonomie
Prix
4

Modifié le 17/06/2020 à 15h43
4
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture électrique : combien coûte la recharge à domicile ? (MàJ Juillet 2020)
En réponse à des accusations de harcèlement des têtes tombent chez Ubisoft
Bosch dévoile son vélo concept électrique et tout suspendu
L'administration Trump va bientôt se passer des entreprises qui utilisent des appareils Huawei
L'Union européenne mise sur le développement d'un hydrogène propre
Far Cry 6 confirmé par Ubisoft, la présentation programmée au 12 juillet
Microsoft Flight Simulator sortira le 18 août sur PC
Thunderbolt 4 : 40 Gb/s ,mais Intel veut du 32 Gb/s en PCIe et la prise en charge double 4K
Taxe GAFA : 1,3 milliard de dollars de frais de douane pour la France... et 6 mois pour changer la donne
Apple recommande de ne pas fermer votre MacBook si vous en cachez la webcam… voilà pourquoi
scroll top