Conférences audio : pourquoi LinkedIn pourrait réussir où ClubHouse a échoué

Vincent Touveneau
Cryptomonnaies
09 janvier 2022 à 16h15
3
linkedin-logo.jpg © Pixabay

LinkedIn travaille sur une fonctionnalité inspirée de l’application Clubhouse , qui avait connu un succès éclair durant les premiers temps de la crise sanitaire en proposant la diffusion de salons vocaux.

Alors que d’autres géants essaient d’imiter cette petite app qui embauche neuf personnes, LinkedIn proposera une option vocale similaire en cette fin de mois, profitant de l’engouement pour les conférences sur le travail et le développement personnel.

Clubhouse : l’ascension surprise, la descente programmée

Au début de la pandémie, des observateurs ont pensé que Clubhouse allait devenir le nouveau Facebook . Un réseau social innovant, basé sur des échanges vocaux, qui permettait de tuer le temps lors des longs mois de confinement. Pourtant, l'enthousiasme des utilisateurs est retombé en 2021, notamment parce que l’application a longtemps été une exclusivité iOS et que son absence de modèle économique viable a largement contribué à sa déroute.

Fin 2021, Clubhouse perd un grand nombre de ses 10 millions d’utilisateurs, car l’heure n’est plus tellement aux apéros virtuels. Pourtant, les géants de la tech s’inspirent maintenant des fonctionnalités qui faisaient tout le charme de l'appli. Après le lancement de Twitter Spaces en octobre 2021, c’est LinkedIn qui annonce son propre forum, bientôt disponible pour tous les utilisateurs du site.

Linkedin s’est aperçu que les 740 millions de membres inscrits sur son site étaient très demandeurs en contenu de créateurs et créatrices qui s’expriment quotidiennement par le biais de posts et de stories. À ce stade, pourquoi ne pas envisager des conférences et des formations en ligne, dont les professionnels sont particulièrement friands ?

Des conférences vocales à la sauce LinkedIn

Ce qu’il y a de bien sur Linkedin, c’est que la majorité de ses membres se montrent sous leur meilleur jour, puisque c’est un réseau professionnel – au contraire de Clubhouse, qui avait parfois des allures de cour de récré faute de modération. Suzi Owen, porte-parole de LinkedIn, évoque ce nouveau projet comme « une expérience audio unique, connectée à votre identité professionnelle ».

Dans la pratique, utiliser cette fonction sera gratuit et d’une grande simplicité. Il suffira d’être invité par le conférencier ou par un membre du groupe pour débarquer dans un salon LinkedIn. Vous n’aurez pas la possibilité de parler à moins de demander la permission. Il est trop tôt pour savoir si la fonctionnalité deviendra l’une des plus prisées de LinkedIn, qui prévoit aussi de lancer des salons vidéos vers mai 2022.

Source : Engadget.com

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
norwy
ClubHouse a péché par naïveté et gourmandise : sortir une application «&nbsp;fermée&nbsp;» qui peut être copiée par tous leurs concurrents. Ils auraient dû l’ouvrir plus rapidement pour avoir une grosse base d’utilisateurs de plusieurs dizaines/centaines de millions d’utilisateurs au lieu de se la jouer intellos branchés du net.<br /> Wall Street n’a que faire des gens sophistiqués…
benben99
ClubHouse c’était surtout un égoût à ciel ouvert. Un peu comme Twitter
djill
Ca va etre génial avec le nombre de gogol qu’il y a sur Linkedin…
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Apple : un correctif de bugs
Trois ans de mises à jour suffisent-ils ? Google laisse déjà tomber son Pixel 3
L'iPhone 13 porte Apple en Chine, désormais numéro 1 des ventes de smartphones
Un nouveau smartphone OPPO apparait sur Geekbench, Reno 7 ou Find X5 Lite sous Dimensity 900 ?
Découvrez les Redmi Note 11 Pro et Redmi Note 11 Pro 5G
Les Redmi Note 11 et Redmi Note 11S s'avancent et frappent fort sur l'entrée de gamme
Samsung annonce son Unpacked 2022 et l'arrivée du Galaxy S22
Huawei P50 Pocket : le concurrent du Samsung Galaxy Z Flip 3 arrive en Europe
Huawei Watch GT Runner : une montre sous HarmonyOS qui vous donne envie de faire du sport
Le Huawei P50 Pro débarque en Europe, sans 5G et sans services Google
Haut de page