Partage en ligne : quels droits cédez-vous sur vos photos ?

23 août 2012 à 15h26
0
Envoyer des photos sur la Toile, c'est aujourd'hui simple comme bonjour : en deux ou trois clics, la totalité du dossier des photos de vos dernières vacances se retrouve sur Facebook ou Picasa. Dans un autre ordre d'idée, tweeter un cliché pris avec un smartphone ne prend que quelques secondes. Mais dans ce genre de situation, à qui appartiennent vos photos et surtout, que peuvent en faire les internautes qui les voient et les services qui les hébergent ?

00FA000005367786-photo-superman-facebook-fail.jpg
Crédits : The Joy of Tech
Facebook, Twitter, Instagram, Picasa, Pinterest, Flickr... autant de services qui proposent le partage de photographies en ligne. Et le mot « partage » est loin d'être anodin quand on se penche sur les politiques de confidentialité et les conditions d'utilisation de ce type de services.

Car si l'internaute utilise ces sites comme plateformes d'échange avec leur entourage plus ou moins proche, il donne implicitement l'accès au contenu qu'il partage à la plateforme qui l'héberge. Et cette dernière s'octroie, dans la plupart des cas, le droit de disposer de ce contenu. Les réseau sociaux, champions dans ce domaine, parlent généralement de « licence non-exclusive » plus ou moins étendue. Une désignation qui signifie que le site qui héberge le contenu s'autorise à l'utiliser à des fins définies dans ses conditions d'utilisation, mais n'enlève pas les droits de son propriétaire, qui peut le proposer sous licence ou accorder son autorisation d'utilisation à une autre entité et sous ses propres conditions.

La « licence non-exclusive » étant une pratique courante, c'est principalement dans les détails qui l'accompagnent que résident les subtilités. Et c'est spécifiquement là-dessus qu'il faut se pencher pour essayer de comprendre comment limiter la casse.

La liste des plateformes évoquées dans cet article est loin d'être exhaustive : elle a pour objectif de se pencher vers des services populaires sur la Toile, mais dont les conditions d'utilisation ne sont pas forcément accessibles, en raison d'une profusion de textes sur un même site, de documents majoritairement en anglais ou encore bien cachés. De manière générale, chaque plateforme d'hébergement de contenu dispose d'une section dédiée dans ses conditions d'utilisation : reste à la trouver et à en cerner le sens, parfois loin d'être évident.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top