Les opérateurs virtuels de téléphonie mobile ont-ils encore un avenir ?

Jean-Pierre Soulès
16 juin 2014 à 18h59
0
Le monde de la téléphonie mobile connaît une révolution. Les opérateurs virtuels, les MVNO, pourraient en faire les frais. A moins qu'ils ne profitent des avancées de la technologie pour créer de nouvelles offres. Mais la marge de manœuvre paraît étroite.

0226000007437903-photo-carte-sim.jpg


Les MVNO : comment ça marche ?

Les MVNO (Mobile Virtual Network Operator) traversent une mauvaise passe. Ils payent au prix fort la guerre des tarifs à laquelle se livrent les opérateurs de téléphonie mobile, les MNO (Mobile Network Operator), depuis l'arrivée de Free Mobile. Selon les analystes et certains MVNO eux-mêmes, leur salut passerait par le passage au statut de Full MVNO. Dans les grandes lignes, cela consiste à se libérer du joug de l'opérateur hôte et à proposer ses propres offres. La concurrence avec les opérateurs de téléphonie mobile va donc se déplacer du seul terrain des tarifs vers celui des services.

Le MVNO n'est pas un véritable opérateur, puisqu'il ne possède pas de réseau physique. Il passe un accord avec un opérateur « classique », auquel il achète des minutes de communication et des volumes de données. Étant commercialement indépendant de celui-ci, il fixe ses tarifs et revend minutes et giga-octets à un prix plus bas, lui permettant néanmoins de dégager des marges, d'autant plus importantes que le parc d'abonnés est conséquent. Or, le spectre des fréquences n'est pas extensible à l'infini et le nombre de licences, donc d'opérateurs physiques, est limité.

01C2000004936860-photo-free-mobile-mvno.jpg


Les MVNO jouent alors leur rôle de fournisseurs d'offres purement commerciales, complémentaires de celles des MNO, visant le grand public, simples, à bas prix, et destinées parfois à une clientèle spécifique : personnes âgées (par exemple avec des terminaux dotés de touches plus grosses), communications vers l'international, appels transfrontaliers, chasseurs, étrangers vivant en France... Certains se sont, en particulier, spécialisés sur certaines destinations comme le Maghreb ou l'Europe de l'Est.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Allongé et endormi
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
Xbox All Access : les tarifs français officialisés par Microsoft
L'ANFR simule l'exposition aux ondes causée par des antennes 4G et 5G et livre ses résultats
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Données personnelles : Facebook menace de retirer ses réseaux sociaux d'Europe !
scroll top