Brevets : VIA s'attaque à son tour à Apple

0
00AF000004606710-photo-logo-via-technologies.jpg
Apple est accusé par VIA d'avoir enfreint dans plusieurs de ses produits trois brevets américains concernant des microprocesseurs, rapporte Bloomberg.

Comme s'il n'avait pas assez de batailles à mener en matière de brevets avec les procès qui l'opposent notamment à Samsung et à Google, Apple a maintenant affaire au fabricant de semi-conducteurs taïwanais VIA Technologies. Celui-ci a en effet déposé une plainte contre Apple mercredi auprès de la cour fédérale de grande instance de Wilmington dans le Delaware ainsi que de l'International Trade Commission américaine (ITC). Sont concernés l'iPad et l'iPad 2, l'iPhone 4 et l'iPhone 4 CDMA, l'iPod touch de quatrième génération et l'Apple TV deuxième génération, selon The Register.

Plus précisément, les brevets en cause portent sur des technologies utilisées au sein des microprocesseurs des produits Apple, technologies qui « fournissent généralement un chargement ainsi qu'une conversion et des transferts de données efficaces dans les microprocesseurs », selon la plainte de VIA telle que rapportée par The Register.

Le procès implique également les co-plaignants CenTaur Technology d'Austin, au Texas, ainsi qu'IP-First LLC de Fremont en Californie, qui sont tous deux des filiales de VIA Technologies.

L'objectif affiché de la plainte est de faire interdire la vente ou la fabrication aux Etats-Unis des produits Apple censés violer les fameux brevets liés aux microprocesseurs. Néanmoins, le but réel est vraisemblablement d'obtenir un dédommagement avantageux de la part de la firme à la pomme. Comme l'a écrit le PDG de Via Wenchi Chen dans un communiqué, la société est en effet « déterminée à protéger ses intérêts ainsi que ceux de ses actionnaires lorsque ses brevets sont enfreints ». The Register indique d'ailleurs que Via souhaite que la violation de brevets supposée d'Apple soit considérée comme délibérée, ce qui aurait pour résultat de tripler les éventuels dommages et intérêts attribués au plaignant. Le journal parie ainsi que, pour éviter le procès, Apple préférera verser une coquette somme à VIA dans le cadre d'un arrangement.

Rappelons que cette plainte s'inscrit dans un contexte d'explosion des ventes de tablettes tactiles, qui devraient se monter à près de 63 millions d'unités à l'échelle mondiale sur l'année selon Gartner. Un marché actuellement dominé par Apple et son iPad.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page