Pentax K-01 : un hybride aux vrais faux airs de reflex

Après un premier hybride décrié pour son petit capteur, Pentax tente à nouveau sa chance avec le « K-01 », un nouvel appareil photo à objectif interchangeable, mais à grand capteur cette fois.

0190000004924714-photo-pentax-k-01.jpg
121 x 79 x 59 mm pour 560 g


Une nouvelle approche inédite

Sur le marché florissant de l'appareil photo hybride, le « Pentax K-01 » se démarque de la concurrence en adoptant la même monture K que les reflex maison, plutôt que d'en inaugurer une nouvelle.

S'il bénéficie ainsi instantanément d'un catalogue d'objectifs conséquent (214 recensées à ce jour), point faible de la concurrence, il est en contrepartie à peine moins encombrant qu'un reflex conventionnel, et en particulier que le K-5 dont il hérite d'ailleurs d'une bonne partie de la fiche technique.

Les optiques pour reflex à miroir requièrent effectivement un tirage d'environ 45 mm, une distance incompressible séparant la monture de l'objectif du capteur. À titre de comparaison, la monture E des Sony NEX par ailleurs comparables requiert un tirage de 18 mm seulement, celle des Micro Four Thirds de 20 mm.

Dépourvu de viseur, il est fort heureusement sensiblement moins haut qu'un reflex conventionnel : 79 mm contre 97. Restent les 121 mm de largeur et 59 mm d'épaisseur, sans objectif. Et quitte à transporter son appareil dans un sac, quelques cm valent-ils des concessions telles qu'un autofocus sensiblement moins efficace ?

00F0000004924718-photo-pentax-k-01.jpg
00F0000004924720-photo-pentax-k-01.jpg

La fiche technique d'un reflex

Le « Pentax K-01 » hérite quoi qu'il en soit du capteur CMOS à 16 millions de pixels du K-5. Celui-ci a beau avoir un an et demi, il reste l'un des, sinon le meilleur capteur APS-C du marché, si bien que Sony l'a récemment retenu pour le jeune NEX-5N.

Celui-ci grimpe nativement à 12 800 ISO, et même à 25 600 ISO en mode étendu, photographie en rafale à 6 i/s et filme en Full HD à 25 i/s au format MP4 avec son stéréo. Et pour ne rien gâcher il est stabilisé, un procédé certes moins efficace que la stabilisation optique mais qui présente l'intérêt d'être moins onéreux.

La visée repose donc exclusivement sur un écran LCD d'une diagonale de 3 pouces (7,6 cm) affichant une honorable définition VGA (921 600 points), lui aussi hérité du K-5. Il y a bien une griffe porte accessoire, mais aucun viseur électronique n'est prévu.


Le « Pentax K-01 » sera lancé en France le 15 mars. Il sera commercialisé nu pour la coquette somme de 800 euros, avec le relativement encombrant 18-55 mm maison pour 850 euros, ou avec un nouveau 40 mm f/2.8 XS (équivalent 60 mm), revendiquant le titre d'objectif le plus fin au monde, pour 900 euros. Des appareils comme les Canon 600D, Nikon D5100 ou Sony NEX-5N n'ont certes pas son look hors du commun, mais ils sont sensiblement moins chers.

0190000004924716-photo-pentax-k-01.jpg
Avec le 18-55 mm
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

AVG rate son entrée en bourse
Clubic Week 2.0 : le porn sous X c'est fini
On Refait le Mac : Chine, faut-il boycotter Apple ?
Revue de Web : l'armée des drones est en vol !
Live Japon : mieux vaut vendre des appareils photo que des TV
Verisign admet (tardivement) avoir été victime de multiples attaques
Skype 5.8 sur Windows avec vidéo en Full HD
AMD dévoile sa feuille de route 2012-2013 : vers le 28 nm et… ARM ?
Mozilla planche sur des notifications en push pour Firefox
Panasonic anticipe un déficit de près de 8 milliards d’euros
Haut de page