Nikon D5200 : un reflex d'entrée de gamme pour la photo pure et dure

le 06 novembre 2012 à 10h23
0
Nikon a ce matin annoncé le renouvellement de son reflex d'entrée/milieu de gamme, après un an et demi, avec un nouveau « D5200 » qui rend ses lettres de noblesse à ce segment.

0140000005498261-photo-nikon-d5200.jpg

Il ne restait effectivement plus grand-chose au D5100 suite à l'avènement du D3200, il y a six mois. Mais le « D5200 » creuse finalement l'écart en offrant un compromis entre ce dernier et les reflex experts du fabricant, comme l'avait d'ailleurs fait son prédécesseur.

Le nouveau haut de gamme des reflex pour débutant hérite sans surprise du capteur CMOS APS-C à 24 millions de pixels du D3200, offrant la même plage de sensibilité, s'échelonnant nativement de 100 à 6400 ISO et pouvant être étendue à 12800. Associé à la jeune puce de traitement Expeed 3, il ne photographie qu'à 5 i/s, soit une seule image de plus que son prédécesseur.

Ce sont en fait les capteurs de mise au point et de mesure de l'exposition qui bénéficient des principales évolutions. Le nouveau venu adopte effectivement le module Multi-CAM 4800DX à 39 collimateurs du D7000, assisté du capteur d'exposition à 2016 pixels RVB du même boîtier.

Un reflex sans fioriture pour la photo pure et dure



À défaut de bénéficier d'un capteur hybride à détection de phase, comme c'est pourtant le cas des Nikon 1 ou du Canon EOS 650D, son principal rival, la fonction vidéo s'en tient à un autofocus à détection de contraste. Le boîtier peut filmer en Full HD 1080p à 24, 25 ou 30 i/s et en HD 720p à 50 ou 60 i/s, et il accueille un véritable microphone stéréo, en plus d'une entrée pour microphone externe.

Sur le plan ergonomique enfin, la nouvelle génération est quasi identique à l'ancienne. On retrouve notamment l'écran LCD orientable de 3 pouces affichant une définition VGA (640 x 480 pixels soit 921 600 points). Tout comme le D3200, il peut bénéficier du Wi-Fi au travers d'un appendice optionnel.

00F0000005498265-photo-nikon-d5200.jpg
000000F005498263-photo-nikon-d5200.jpg

Le « Nikon D5200 » constitue donc une réponse qui reste timide à la concurrence, que ce soit face au Canon EOS 650D qui bénéficie d'un autofocus à détection de phase en vidéo et d'un écran tactile, ou face à d'autres challengers. Pas sûr que la marque et son omniprésence en publicité suffisent à convaincre. D'autant qu'il ne sera lancé qu'après Noël, en janvier prochain, au prix public de 880 euros avec l'éternel 18-55 mm f/3,5-5,6 stabilisé.

Nikon d3200 : découvrez des offres à bas prix sur notre comparateur de prix !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés : Reflex
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Lyft propose une nouvelle fonctionnalité de sûreté : un bouton d'appel aux services d'urgence
Notre-Dame : quand le partage de données aide à la restauration
Le Sénat vote l'application de la taxe GAFA sur les géants du numérique
Adobe Premiere Rush est disponible sur Android
Selon Jim Ryan, Death Stranding, The Last of Us II et Ghost of Tsushima sortiront sur PS4
Une agence de l'ONU juge que les assistants personnels renforcent les préjugés sexistes
Lancement des 60 premiers satellites Starlink : comment regarder le décollage en direct
Une application Steam Chat débarque sur iOS et Android
Black Mirror : les trailers des 3 épisodes de la prochaine saison
Huawei P30 Lite vs Google Pixel 3a : lequel est le meilleur pour moins de 400 € ?
scroll top