Test Shure MV88+, ce kit audio fait de votre smartphone un outil de production

David Nogueira
Spécialiste automobile
24 décembre 2020 à 13h34
5
Shure MV88+ © David Nogueira

Il existe une multitude de micros visant à transformer votre appareil mobile en un enregistreur audio et/ou vidéo de qualité. La particularité de ce kit Shure est que, non seulement il tient ses promesses en matière de qualité, mais il intègre tout ce qu’il faut dans la boîte pour bien démarrer.

Shure MV88+
  • La qualité audio
  • La qualité de fabrication du kit
  • Les applications gratuites
  • La compatibilité avec iOS, Android, Windows et MacOS
  • L'ajout d'une prise casque pour le retour audio
  • L'utilisation en mode portrait peu pratique
  • La faible hauteur et la conception "figée" du micro
  • La bonnette pas parfaite contre le vent en mouvement

C’est indéniable, la qualité des modules caméras des smartphones a énormément progressé et ceux-ci sont désormais devenus de véritables outils de travail. Il y a toutefois un point sur lequel ils sont encore un peu à la ramasse : la qualité audio. Les micros embarqués sont encore trop "ouverts", pas assez directionnels, captant aussi bien le bruit d’une foule aux alentours ou le souffle si désagréable du vent… quand ce n'est pas celui des doigts qui frottent sur la coque. Du coup, il existe une multitude de solutions, plus ou moins chères, mais plus ou moins efficaces aussi.

Le Shure MV88+ est un kit d’enregistrement, compatible iOS et Android qui, comme nous allons le voir ensemble, mérite votre attention.
Le kit comprend un petit micro canon stéréo, une bonnette, un trépied et un support pour le smartphone. À cela s’ajoutent deux applications mobiles, l’une dédiée aux enregistrements audio, l’autre aux séquences vidéos. Bref, tout y est, mais à 245 euros tout de même ! Alors faut-il craquer qu'on trouve par ailleurs à moins de 200 euros ? 

Shure MV88+ © David Nogueira
Le kit Shure MV 88+ installé sur la petite table d'une chambre hôtel - D. Nogueira pour Clubic

Shure MV88+ : les caractéristiques techniques

  • Echantillonnage : 44,1 Khz ou 48 kHz
  • Débit binaire : 16 ou 24 bits
  • Réponse en fréquences : 20 Hz - 20 kHz
  • Diagrammes polaires : Cardioïde, bidirectionnel
  • Niveau pression acoustique max (SPL) : 120 dB
  • Connectique micro : micro USB et prise casque
  • Dimensions du micro : 2,7 x 2,7 x 7,7 cm / 4,2 x 4,2 x 9 cm avec la bonnette
  • Poids de l'ensemble : 355 grammes
  • Accessoires fournis : housse de transport, trépied Manfrotto orientable, bonnette anti-vent, câbles pour connexion USB Type-C et Lightning, support smartphone

Conception et design : la qualité est au rendez-vous

Le carton d'emballage de ce kit Shure n’est pas très grand et pourtant nous sommes ravis de ce qu'il contient. Avec un tel choix de composants, le constructeur devrait répondre aux attentes des semi-pros en leur livrant un kit plutôt bien conçu, robuste, et assez complet.

Shure MV88+ © David Nogueira
Le kit est livré dans une housse de transport très astucieuse - D. Nogueira pour Clubic

La première (très) bonne nouvelle, c’est que le tout est livré avec un étui souple doté de multiples compartiments permettant de ranger relativement soigneusement les éléments du kit. Un premier élément qui fait selon nous donc une grosse différence à l'usage, car une fois enroulé sur lui-même, cet étui en néoprène est à rien plus encombrante qu'une trousse d'écolier.

Shure MV88+ © David Nogueira
La taille des différents éléments par rapport au Samsung Galaxy Note 10+ et un iPhone 11

Le trépied en métal, sur lequel nous allons revenir en détail, se fixe lui sur le côté pour ne pas être en contact avec les éléments plus fragiles. Ci-dessus, on peut se rendre des proportions de l'ensemble avec nos Samsung Galaxy Note 10+ et un Apple iPhone 11 .

Shure MV88+ © David Nogueira
Shure MV88+ © David Nogueira
Shure MV88+ © David Nogueira
Shure MV88+ © David Nogueira

Continuons le tour du propriétaire. Il y a naturellement le micro, qui marque des points d’entrée de jeu avec une conception en métal, très qualitative. Shure ajoute pour celui-ci une bonnette dotée d’une bague qui se clipse sur le micro. Un bon point puisqu'il nous paraît très difficile de la perdre, à l’occasion d’un tournage.

Shure MV88+ © David Nogueira
Le kit Shure MV88+ connecté à un iPhone - D. Nogueira

Autre élément, le support du micro à installer, au choix, sur une griffe type porte flash ou porte accessoire, ou alors sur un pas de vis d'un trépied photo par exemple. Là aussi, la conception est robuste puisque les parties dédiées au serrage sont en métal, sauf celle qui pince le micro qui est elle en plastique semi-rigide. Là encore, l’ensemble tient très bien en place. Enfin, Shure livre deux câbles permettant de connecter le micro à un smartphone compatible USB Type-C, mais aussi à un appareil iOS.

Shure MV88+ © David Nogueira
La connectique - D. Nogueira

Des câbles à brancher sur une prise micro USB située à l'arrière du micro, du coup, même si le câble n'est pas fourni, il est tout à fait possible d'utiliser aussi ce micro avec un ordinateur (en tout cas sous Windows) en ajoutant un câble Micro USB vers USB Type A. Et, autre bonne nouvelle, ce micro ajoute une prise casque à votre setup, ce qui sera vraiment très pratique dans la mesure où les smartphones ont tendance à faire l'impasse sur cette connectique. Le retour casque en temps réel est donc assuré !

Shure MV88+ © David Nogueira
L'ajout d'une prise casque est vraiment bienvenue - D. Nogueira

Suite de l’équipement : une touche bienvenue de Manfrotto

En plus du support pour le micro et le micro lui-même, il y a aussi le berceau qui accueille le smartphone, quelle que soit sa taille. Celui est conçu en plastique, mais n'inspire pas d'inquiétudes pour autant sur sa robustesse. La molette à l’arrière permet de bloquer l’écartement des mâchoires. Celles-ci sont revêtues de caoutchouc pour bien maintenir le smartphone en place.

Shure MV88+ © David Nogueira
Shure MV88+ © David Nogueira

L'autre point important à retenir est que l’écartement des mâchoires s'étend de 6 à 9,3 cm. Une amplitude qui permet donc d'accueillir les mobiles les plus larges. En revanche, on regrette qu’il ne soit pas possible d’orienter l’ensemble en mode portrait, pour tourner des vidéos à destination de certains réseaux sociaux.

Shure MV88+ © David Nogueira
Ce kit est vraiment très pratique en déplacement - D. Nogueira pour Clubic
Shure MV88+ © David Nogueira
A défaut d'être assez haut pour se positionner bien en face de la bouche
Shure MV88+ © David Nogueira
La tête articulée permet de composer pour s'en sortir au mieux - D. Nogueira pour Clubic

Enfin, dernier élément de ce kit et non des moindres, le trépied. Il s’agit ici du Pixi Mini réalisé par Manfrotto. Un petit modèle qui profite lui aussi d’une robustesse indiscutable. Et pour cause, il est intégralement en métal. Son originalité tient à un point précis : le mécanisme à pas de vis est monté sur une sphère qui permet de l’orienter avec une amplitude convenable. Toujours sur la table de notre chambre d'hôtel, nous avons pu effectuer quelques enregistrements avec un confort tout à fait convenable. À noter toutefois qu'ainsi installé, dans sa position la plus droite possible, l'axe du micro se trouve à environ 30 cm de la surface sur laquelle il repose. La tête articulée permet d'axer le micro avec la bouche, mais dans le cadre d'une utilisation en vidéo, il faudra faire attention aux plans disgracieux, en contre-plongée.

Shure MV88+ © David Nogueira
Il faut s'adapter pour les vidéos en mode verticale, mais ça le fait - D. Nogueira pour Clubic

Comme nous l’indiquions plus haut, impossible de le pivoter suffisamment pour réaliser des vidéos en mode portrait. L'exercice n'est évidemment pas impossible pour autant. Le bon maintien de l'ensemble et la tête articulée du pied permettent de s'en sortir. Par ailleurs, le fait que l'ensemble fasse office d'une perche permet de dégager sa main du champ de la caméra, tout en apportant meilleure préhension de l'équipement et donc une stabilité accrue - sans rivaliser évidement avec un véritable stabilisateur.

Shure MV88+ : génial pour l’audio, il faut composer en vidéo

Ce kit Shure MV88+ a pour mission de vous faire passer à un niveau supérieur dans la création de contenus audio… et vidéo. Un dernier point pour lequel il faudra composer avec les limites de ce trépied. Sa taille est un avantage pour le transport, moins pour l'utilisation. C'est du vécu : la solution est très sympa à utiliser aussi avec un support articulé type Joby Gorillapod qu'on peut accrocher presque partout. Il suffit de visser la base sur le pas de vis du Gorillapod et c'est parti ! Vous retrouvez une grande souplesse pour accrocher le dispositif partout, ou presque, pour réaliser vos interventions en pied, assis… bref, comme bon vous semble.

Shure MV88+ © David Nogueira

Une fois cela pris en considération, pour tout le reste, ce kit permet vraiment de monter en qualité. Pour en tirer pleinement parti, il faut d’abord télécharger les applications mobiles associées. Pour de l’enregistrement audio seul, le constructeur propose son appli ShurePlus Motiv Audio et nous vous recommandons vivement de l'installer, même si vous avez déjà parmi vos apps un "outil pro".

Shure MV88+ © David Nogueira

C’est via celle-ci que vous trouverez toutes les options permettant de régler finement le micro. Car même si celui-ci est dit "stéréo", l’application permet de choisir parmi différents modes d’enregistrements : voix (dialogue), chant, instrument, enregistrer le son d’un ampli, cardioïde, bidirectionnel et même un mode "largeur stéréo". Celui-ci, associé à l'enregistrement de voix dans l'application, propose une captation variable qui s'étend de 60 à 135 degrés selon six paliers (60, 75, 90, 105, 120 et 135 degrés). Bon, on ne vous cache pas qu'à l'usage, nous n'avons pas toujours perçu une réelle différence. Entre 60 ou 75… entre 120 et 135 degrés… selon nos tests, c'était parfois du pareil du même. Nous sommes bien conscients toutefois que nous n'avons pas l'oreille absolue ni même un matériel audio pour l'écoute qui permette de réellement faire la différence. Ce qui importe c'est que le choix vous est offert, et que vous pourrez en tirer parti, tout comme d'autres modes d'ailleurs.

Shure MV88+ © David Nogueira

Cette application offre d’autres avantages de taille tels que la gestion du gain avec retour visuel via des jauges de puissance, un accès à un filtre passe-haut, un égaliseur ou encore un compresseur. Il vous faudra sans doute du temps aux novices pour maîtriser ces réglages qui n’apportent pas toujours de solutions magiques. Mais là encore, ces réglages ont le mérite d’être là et certaines permettent bel et bien d'améliorer la qualité. En opposition à certains constructeurs qui ne livrent pas la moindre application pour exploiter leur micro (cf. notre test de l’Audio-Technica AT2020USBi ), Shure livre ici tout ce qu'il faut et on ne peut qu'apprécier.

Dans le fichier audio ci-dessous, vous pourrez entendre la différence d’un enregistrement capté avec un Samsung Galaxy Note 10+, mais aussi avec un iPhone 11, avec et sans le kit Shure, dans différentes situations. 

Sur la première partie en intérieur, il ne nous a pas été utile d’ajuster le niveau du gain puisque l’application Shure Motiv Audio nous permet de le faire dès l’enregistrement avec un vumètre très efficace. 
Comme vous avez pu l’entendre, l’écho capté par Samsung Galaxy Note 10+ n’est pas très agréable alors que nous sommes toujours en intérieur, dans notre zone d’enregistrement où les murs sont partiellement recouverts de dalle de mousse isolante. A noter que j’ai dû abaisser le niveau de gain de 2 dB sur l’enregistrement ce Samsung pour rester dans une production la plus linéaire possible.
L’iPhone 11 fait un rien un peu mieux, avec une sensibilité encore plus importante. C’est pourquoi j’ai dû abaisser cette fois-ci le niveau à -4 dB. Dans l’ensemble la gestion des plosives plutôt convenable, même s’il ne faut pas en tirer de conclusion trop hâtive. 
En extérieur, il n’y a pas débat. Si la bonnette en mousse n’est pas parfaite, son effet sur la qualité audio est indiscutable. Compte tenu des conditions de test, j’ai dû baisser le gain de -1 dB sur le mobile Samsung et -5 dB sur le smartphone Apple. 
Cette qualité audio profitera évidemment à la qualité de vos enregistrements vidéo avec Shure Motiv Video.

Shure MV88+ © David Nogueira

Ci-dessus on peut voit que les options de réglages sont très facilement accessibles. En quelques clics, le choix de la qualité audio et de la vidéo sont définis. Attention toutefois, comme bien des applications tierces, celle-ci n'accède au maximum de la qualité vidéo de notre Samsung Galaxy Note 10+. Ainsi la résolution maximale d'enregistrement en mode selfie plafonne à du 1080p (ou 720p). En revanche, tout se passe bien avec l'application iOS puisque notre iPhone 11 accepte de basculer en 4K avec le capteur situé en façade au-dessus de l'écran.

Les petits trucs en plus qu’on aurait aimés

Grâce à ces deux applications mobiles, on peut dire que Shure propose ici une solution de qualité et prête à l’emploi. Mais comme nous avons tendance à être gourmands, à en demander toujours un peu plus, voici quelques petits trucs en plus que nous aurions aimé trouver.

La première aurait été de trouver l’application vidéo, un module qui, à la manière d’un prompteur, permettrait d’incruster du texte à l’écran du smartphone lorsqu’on se filme avec le module caméra en façade. Nous reconnaissons volontiers que cela pourrait justifier une déclinaison "Pro" de l’application Shure Motiv Video, vendues quelques euros de plus.

La seconde concerne le trépied. Même si celui-ci profite d’une très bonne qualité de fabrication et que son petit format permet de l’emporter facilement avec soi, une version un peu plus grande, ou extensible, aurait offert une plus grande souplesse d’utilisation. Pour la vidéo, cela faciliterait les cadrages qui en l'état peuvent vite se faire en contre plongée. Il reste évidemment possible de l'accessoiriser vous-même comme c'est le cas dans les photos ci-dessous où il a trouvé sa place sur notre Gorillapod.

Shure MV88+ © David Nogueira
Shure MV88+ © David Nogueira

Enfin, le microphone pouvant être utilisé pour enregistrer deux voix simultanément, à condition de tourner le micro, nous aurions apprécié que ledit micro soit monté sur un support orientable. En l’état, il faut desserrer la griffe, la pivoter d’un quart de tour, puis resserrer la bague. 

Rien de bien compliqué, mais sur la couverture d'un événement où on multipliera les interviews, un mécanisme plus "libre" aurait permis de gagner en confort d’utilisation.

Shure MV88+ © David Nogueira

D’autant qu’un mécanisme orientable (une sorte de "push to unlock" débloquant le micro pour le tourner) permettrait de passer plus facilement d’un son capté en mode selfie à celui d’un sujet filmé par la caméra arrière.  

Shure MV88+

9

Si nous n’avions pas été convaincus par les performances du Shure Motiv MV5 , il en est tout autrement pour ce kit MV88+. Que soit du côté de l’équipement qui compose cette solution (la qualité du trépied, la sacoche de transport, etc.) ou du côté de la qualité audio du micro, nous avons été satisfaits par ce que Shure propose ici. Vendu au prix public de 245 euros (et même moins de 200 euros sur certains sites de vente en ligne), compte tenu de ce qu’il contient et de ses qualités (y compris du côté du logiciel), ce pack Shure MV88+ constitue réellement un achat intéressant pour quiconque utilise son smartphone pour des besoins semi-pro, voire professionnel. 

 

Cette œuvre est pour vous si

  • La qualité audio
  • La qualité de fabrication du kit
  • Les applications gratuites
  • La compatibilité avec iOS, Android, Windows et MacOS
  • L'ajout d'une prise casque pour le retour audio

Cette œuvre n'est pas pour vous si

  • L'utilisation en mode portrait peu pratique
  • La faible hauteur et la conception "figée" du micro
  • La bonnette pas parfaite contre le vent en mouvement

Qualité d'enregistrement 9

Qualité de fabrication 9

Polyvalence 8

Ergonomie matérielle 8

Ergonomie logicielle 9

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
5
Mike-de-Klubaik
Euh pardon mais… quel intérêt par rapport à un micro enregistreur 100% externe, 2 fois moins cher, et enregistrant à de meilleures qualités (échantillonnage à 96 kHz possible), au hasard le Zoom H1n ? Épargner 5 minutes de montage vidéo pour la synchronisation audio/vidéo ?<br /> Edit : et on peut intégrer l’audio directement sur le smartphone, le Zoom H1n ayant une prise «&nbsp;Line Out&nbsp;» (pour peu qu’on ait un splitter HP/micro à brancher sur le smartphone, 5 euros à tout casser). L’intérêt diminue encore pour ce truc…
webfree79
Peut-on brancher le tout directement sur un gimball type Dji plutôt que de mettre sur le pied Manfrotto livré ?
LameDeKorbo
Bonne remarque.<br /> Je viens de comparer les 2.<br /> Le Shure a pour lui d’être un peu plus compact (mais pas plus léger), mais surtout l’intégration avec le support Smartphone (clip fourni) pour tout faire d’une main.<br /> D’ailleurs, le support doit expliquer en partie l’écart de prix.<br /> Le Zoom a tout de même un pas de vis 1/4", donc en trouvant le support smartphone adéquat, on doit pouvoir parvenir à un résultat équivalent.<br /> Quant à l’intégration du flux directement sur le smartphone, le Zoom a un port USB2 class compliant et qui l’alimente en 5V (pour ne pas alourdir avec des piles).<br /> A noter que l’interface USB2 est limitée au 16/48kHz, ce qui le place un peu en deçà du Shure.<br /> A tester, mais perso dans ce cas, j’enregistrerais sur le smartphone en 16/48 et sur la carte SD en 24/96 en parallèle (si ça marche…), puis montage/synchro en 2-2 grâce à la présence des 2 enregistrements audio.<br /> Par contre, je n’irais pas brancher le Zoom en analogique sur le tel (je pense que les convertisseurs A/D du Zoom doivent être meilleurs).
Mike-de-Klubaik
Oui exact on peut le brancher en USB ce qui en fait exactement la même fonctionnalité que le Shure, par contre je ne connaissais pas ces limitations, et effectivement, tu as raison, en passant par le jack, tu réduis encore la qualité, mais tu bénéficies toujours de la qualité du micro du Zoom (et de ses réglages).<br /> Pour la fixation à vis sur smartphone, en cherchant un peu, je suis sûr qu’on doit en trouver sur le net, pour une pincée d’euros, au pire, ça doit pouvoir se bricoler aisément.<br /> J’ai eu le Zoom avec son extension (bonnette, trépied, sacoche etc., comme le Shure), pour un peu moins de 90 euros (et en occasion, on doit s’en sortir encore mieux). Ça fait relativiser pas mal sur le sur le Shure…
kellog89
Bon article cependant il aurait été intéressant d’enregistrer un extrait musical.<br /> Mais j’admets qu’avec le covid, il ne doit pas y avoir beaucoup de concerts.<br /> Il est stéréo, peut on régler l’angle des 2 cellules (je ne parle pas de l’angle du cardioïde).<br /> J’ai 2 micros Movo VRX10 (mono) à 35€, qui donnent un bon résultat mais il faut des accessoires, ça prend plus de place, plus de cables…
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Aux USA, Amazon veut vous permettre de payer en scannant la paume de votre main
L'armateur CMA CGM frappé par une cyberattaque, un ransomware, encore ?
L'énergie nucléaire continue de perdre du terrain face au solaire et à l'éolien
iPhone 12 : les usines chinoises tournent 24h/24 (et les ouvriers doivent reporter leurs congés)
Le nouveau barème des bonus/malus automobile se précise
Le pliable ultra solide ? Lenovo arme son ThinkPad X1 Fold avec un prix salé au lancement
Google Meet : l'annulation du bruit débarque sur Android et iOS... pour les clients G Suite
FarmVille, c'est (enfin) fini
La première course de bateaux électriques se lance, avec un message écologique
Haut de page