L'ultrabook Kira de Toshiba en vidéo-test

30 mai 2014 à 16h42
0
6
La gamme Kira de ce constructeur, autrefois réservée au marché japonais, est arrivée en France cette année. Présenté au dernier CES, le Kira 101 se veut une déclinaison grand public des Portégé de la marque, dont la réputation n'est plus à faire.

Doté d'une fiche technique impressionnante, cet ultrabook aux faux airs de MacBook Air est disponible en une unique version très haut de gamme, qui embarque toutes les finesses du moment. Le Kira 101 nous a-t-il séduits pour autant ? Voici la réponse dans ce vidéo-test !

Note : Comme pour le Dell M3800, nous vous proposons pour ce test avec un format épuré qui fait la part belle à la vidéo. Dans cette dernière, vous retrouverez les points forts et les points faibles du Kira 101, ainsi que notre avis sur ce produit. N'hésitez pas à commenter ce premier essai, avec toute la bienveillance que vous ne manquerez pas d'avoir, évidemment.

Toshiba Kira 101, notre vidéo-test



Les composants

0096000006889640-photo-haswell-mobile.jpg
Le Kira 101 est un ultrabook de 13,3 pouces qui se distingue tout d'abord par son écran affichant 2 560 par 1 440 pixels, soit autant que l'écran Retina de certains MacBook d'Apple. Constitué d'un alliage de magnésium, il ne pèse que 1,35 Kg. Un poids assez faible qui ne l'empêche pas d'accueillir une batterie de 51,5 Wh.

De quoi assurer une autonomie confortable, malgré la configuration plutôt musclée de la machine : Intel Core i7-4500U, 8 Go de mémoire vive de type DDR3-1600, et un SSD d'une capacité de 256 Go. Notez enfin que malgré sa compacité, ce Kira 101 propose trois ports USB 3.0, en plus de la sortie HDMI et du lecteur de cartes mémoire.

Les performances

Voici un graphique qui compare les performances du Kira 101 avec un autre ultrabook du moment : le Spectre 13 de HP (équipé d'un Core i5-4200U). Notez que ces performances étant indiquées en seconde, le plus petit est le meilleur.

07389029-photo-performances-kira-spectre.jpg


Notre avis

00C8000007388181-photo-toshiba-kira-101.jpg
Les très bons Portégé de Toshiba ont-ils trouvé leur pendant grand public ? Pas complètement. Ce Kira est certes assez léger, très bien pourvu côté composants et par conséquent très véloce. Pour ne rien gâcher, il affiche une autonomie très intéressante, à la hauteur de ce que l'on est en droit d'attendre d'un ultrabook.

Mais nous sommes plus mitigés concernant son surprenant écran très haute définition, à la fois bien contrasté, mais peu lumineux (un OVNI dans le monde du PC portable actuel).

Enfin, si le design de cette machine ne vous a pas refroidis (il ne nous a franchement pas enthousiasmés de notre côté), c'est peut-être le prix qui le fera : ce Kira 101 est vendu près de 1 500 euros. C'est bien trop cher, sachant qu'on trouve un HP Spectre 13 à 350 euros de moins à configuration identique. Ce positionnement tarifaire de ce Kira est pour l'instant trop élevé pour vous le conseiller.

Ultrabook : découvrez des offres à bas prix sur notre comparateur de prix !

Toshiba Kira 101

6

Les plus

  • Très performant / autonome
  • Écran très haute définition bien contrasté
  • Clavier agréable / 3 ports USB 3.0

Les moins

  • Design discutable, pas très attrayant
  • Écran brillant peu lumineux
  • Système de refroidissement perfectible

Performances9

Autonomie8

Ergonomie7

Design - Finitions5

Positionnement tarifaire3




Modifié le 20/09/2018 à 14h16
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
scroll top