Test Toshiba Portégé R700 : c'est bon mais c'est chaud !

le 03 mars 2011 à 17h45
0

Toshiba Portégé R700



Avec sa gamme Portégé, Toshiba a acquis une véritable légitimité dans le domaine des ultraportables. Des modèles légers, réellement destinés au monde professionnel : les Portégé sont aussi particulièrement prisés pour leur autonomie. Ce R700 est-il digne de ses prédécesseurs ? Réponse dans les lignes qui suivent.

Présentation



Toshiba Portégé R700
Caractéristiques techniques
Réf. exactePT310E
Ecran - Définition13,3 pouces WXGA LED
1 366 x 768 pixels
ProcesseurIntel Core i3 350M 2,27 GHz
Nombre de cœurs2 avec HyperThreading
Mémoire vive2 Go DDR3 1 333 MHz
Carte graphique
Intel GMA HD Graphics
Stockage320 Go 7 200 RPM Hitachi
Lecteur optiqueGraveur de DVD
Wi-Fi802.11 b/g/n (AR9285)
Bluetooth2.1 + EDR
Lecteur de cartesSD, Memory Stick, MMC
Connectique PC3 USB 2.0 dont un hybride eSATA et un sleep'n charge, Ethernet Giga, ExpressCard
Connectique A/VHDMI, VGA, casque, micro
Webcam0,3 Mpix
Clavier87 touches chiclet sans pavé numérique
Touchpad85 x 51 mm, 2 boutons
OSWindows 7 Pro 64 bits
Garantie1 an
Batterie6 cellules 5388 mAh
Dimensions316 x 227 x 25,7 (18) mm
Poids
1,38 Kg
A première vue, le Portégé R700-11E avait tout pour sortir grand vainqueur de ce comparatif. Ses dimensions réduites, sa légèreté (moins de 1,4 Kg !) et sa finesse sont en effet des atouts tout à fait convaincants pour un ultraportable. L'utilisation de matériaux légers et le choix d'une dalle mate sont d'autres bons points : ça commence bien pour Toshiba !

012C000004022290-photo-toshiba-port-g-r700.jpg

Mais les choses se compliquent un peu si l'on se penche d'un peu plus près sur l'écran notamment : ce dernier semble fragile, peu rigide et pâtit rapidement de l'absence d'éléments permettant d'éviter un contact direct avec les touches lorsqu'il est refermé. Résultat, des marques peuvent apparaitre. De même, la coque se raye facilement, gâchant franchement le bel effet qu'elle produit initialement. Certains éléments sont toutefois dignes de confiance, comme les charnières renforcées, mais l'ensemble ne donne pas la même impression que l'Envy 13 de HP notamment.

012C000004022296-photo-toshiba-port-g-r700.jpg

Configuration matérielle


Comme les modèles Dell ou Samsung, le Toshiba Portégé R700 est basé sur la plate-forme Intel Calpella. C'est ici un processeur de la famille Arrandale qui officie, en l'occurrence le Core i3 350M. Ce CPU est cadencé à 2,27 GHz et dispose de 3 Mo de mémoire cache et de l'HyperThreading. En revanche, pas de Turbo Boost au programme. Un processeur relativement puissant donc, dont l'enveloppe thermique atteint tout de même 35 Watts. De quoi réduire l'autonomie en charge... L'autre déception concerne la mémoire vive : Toshiba n'a inclus que 2 Go dans son Portégé : c'est trop peu, surtout quand cette mémoire doit être partagée avec la puce graphique, à savoir le GMA d'Intel. Toshiba a en effet fait son choix du point de vue de l'affichage : un ultraportable n'a pas besoin de puce dédiée. Une position qui se tient, d'autant qu'elle ne prive pas le R700 d'une sortie HDMI.

0118000004055868-photo-toshiba-portege-r700.jpg
012C000004022292-photo-toshiba-port-g-r700.jpg

L'un des bons points de cet ultraportable, c'est son équipement. Avec un lecteur de cartes-mémoire 4-en-1, un graveur de DVD, 3 ports USB (dont un hybride eSATA et un second compatible avec la technologie sleep'n charge qui permet de recharger un petit appareil alors même que le portable est en veille), un emplacement ExpressCard, un lecteur d'empreintes digitales, le Wi-Fi 802.11 et le Bluetooth (certes 2.1 seulement), le contrat est bien rempli. On félicite également Toshiba pour le choix du disque dur : le Scorpio Black de Western Digital et ses 7 200 tours par minute donne entière satisfaction. Quant à la batterie utilisée, un modèle 6 cellules d'une capacité de 5 400 mAh, rien à redire non plus. C'est donc le manque de mémoire vive qui constitue notre principal reproche, un problème auquel on peut remédier relativement facilement...

A l'usage, ergonomie


Soyons honnêtes, l'utilisation du Toshiba Portégé R700 n'est pas aussi agréable que celle des HP Envy 13 ou Samsung SF310. Les touches sont tout d'abord un peu petites, mais le touchpad l'est également. Alors que Samsung et HP ont opté pour un touchpad qui prend toute la hauteur du repose-mains, Toshiba a choisi de conserver des boutons physiques séparés, permettant au passage l'introduction du lecteur d'empreintes digitales. Bon point en revanche pour le traitement anti-éclaboussures du clavier et pour les petites trouvailles comme ce raccourci permettant de mettre en veille le disque dur, ceux permettant simplement de zoomer sur sa page ou encore celui qui déclenche le mode « Eco Utility », qui est censé prolonger l'autonomie de votre portable.

012C000004022294-photo-toshiba-port-g-r700.jpg
012C000004022286-photo-toshiba-port-g-r700.jpg

Mais ce qui gène le plus dans le Portégé R700 est sa tendance à chauffer rapidement et de manière importante. Conséquence, le bruit généré par le ventilateur est important, voire très important en charge. Finalement, c'est l'écran qui donne le plus de satisfaction : son aspect mat tout d'abord, qui nous évite les reflets propres aux dalles brillantes, mais également son inclinaison, particulièrement importante.

L'autre satisfaction de ce Portégé R700 concerne la suite logicielle dont il est paré. Cette dernière est soignée et montre le savoir-faire de Toshiba en la matière. Le module de protection du disque dur, le logiciel Tempro (qui surveille les mises à jour et les alertes de Toshiba tout en contrôlant les performances du PC), le Reel Time (qui donne accès aux derniers fichiers ouverts avec une prévisualisation du meilleur effet) ou la présence de Nero Backit Up (pour sauvegarder simplement vos données) montrent que Toshiba sait se montrer sérieux en la matière. Le choix d'un Windows 7 Edition Professionnelle en est une preuve de plus.

012C000004055202-photo-eco-utility.jpg
012C000004055204-photo-pc-health-monitor.jpg


01F4000004055206-photo-reeltime.jpg



00C8000004037488-photo-compteur-performance.jpg

Tests synthétiques et pratiques



Que donne cet ultraportable face à ses concurrents ? Quelles sont ses performances sur des tests théoriques ou face à une mise en situation pratique ? Vous trouverez des résultats chiffrés et comparés dans les pages suivantes :

Notre avis


00F0000004022288-photo-toshiba-port-g-r700.jpg
Le Toshiba Portégé R700 a, en apparence, tout pour être l'ultraportable parfait : finesse et légèreté, dalle mate, un équipement intéressant et une suite logicielle soignée. Malheureusement, la finition du R700 laisse quelque peu à désirer et le système de ventilation semble très perfectible. Quant à ses performances, elles sont convaincantes, exceptée son autonomie trop faible à notre goût. La faute au choix du processeur ? Sans doute. C'est pourquoi nous attendons avec une certaine impatience l'arrivée de la gamme R800 dont on ne sait que peu de choses, mis à part qu'elle tournera sous Sandy Bridge.

Toshiba R700

Les plus
+ Performances convenables
+ Finesse, légèreté
+ Graveur DVD / Suite logicielle
Les moins
- Autonomie pas à la hauteur
- Finition un peu légère
- Système de refroidissement
Performances
Autonomie
Ergonomie / Finition
Positionnement tarifaire
2.5

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités Ordinateur portable

Windows en dual boot sur Chromebook ? Finalement, c’est non
HP présente un Laptop Gaming équipé d'un second écran, intégré au dessus du clavier
Lenovo met à jour son ThinkPad X1 Extreme : nouveaux CPU/GPU et dalle OLED au programme
Lenovo présente son tout premier prototype d'ordinateur pliable
Xiaomi pourrait dévoiler un ordinateur portable Redmi en parallèle de son prochain flagship
Test MSI GE75 Raider 8SE : que vaut la RTX 2060 sur PC portable ?
Asus et BMW dévoilent un concept de laptop gaming contrôlable par les gestes
GIGABYTE présente son nouveau portable gamer, l'AORUS 15 CLASSIC
Nouvel Asus ZenBook 14 : l’ultraportable au pavé tactile pas comme les autres
Razer ajoute une dalle OLED 4K à son Blade 15 et revoit le design du Blade Pro 17
ConceptD, Predator Helios 700, Nitro 7 : on vous résume les nouveautés d'Acer
Huawei prépare un PC Windows 10 basé sur du Qualcomm Snapdragon 850
Le marché des PC (bureau et portable) a chuté de 3% au premier trimestre 2019
Acer : suivez en direct la conférence Next@Acer à 17h
Microsoft met à jour son Surface Book 2 avec les derniers processeurs Intel quad-core
scroll top