Intel : les NUC à Core i3 et Core i5 Broadwell sont disponibles

01 juin 2018 à 15h36
0
Intel a lancé sa nouvelle génération d'ordinateurs miniatures NUC en France. Un premier modèle est disponible.

Mise à jour : Les modèles à processeur Core i5 ont été mis en vente

Présentée le mois dernier au CES 2015, la nouvelle génération de PC miniature d'Intel fait ses débuts. Le distributeur LDLC a ouvert à la vente mercredi dernier deux premières références : les NUC5i3RYK et NUC5i3RYH.

0190000007962379-photo-intel-nuc-kit-nuc5i3ryk.jpg

Ils s'articulent autour d'un processeur Core i3 de 5e génération, c'est-à-dire de la nouvelle microarchitecture Broadwell, lancée au CES, qui porte le procédé de gravure de 22 à 14 nm et fournit notamment une meilleure efficacité énergétique. Il s'agit plus précisément d'un Core i3-5010U, le deuxième de la gamme, une puce comportant deux cœurs avec Hyper-Threading cadencé à 2,1 GHz et un GPU Intel HD Graphics 5500 cadencé de 300 à 900 MHz pour un TDP de 15 W. Les versions à processeurs Core i5 et Core i7 sont attendues dans un second temps, à partir du mois d'avril.

Tout comme l'Intel HD Graphics 6000 de ces futurs modèles, ce GPU présente l'intérêt de prendre en charge le décodage du HEVC et du VP9, les codecs de l'ère Ultra HD, ainsi que l'affichage jusqu'en Ultra HD 4K. Si la référence RYH ne dispose que de deux sorties mini DisplayPort 1.2, mais d'aucune sortie HDMI, la référence RYK offre quant à elle une sortie mini DisplayPort 1.2 et une sortie HDMI 1.4a. Elle peut diffuser de l'Ultra HD, mais pas au-delà de 24 Hz, à moins de recourir à un sous-échantillonnage des couleurs dégradé.

0140000007906927-photo-intel-nuc-broadwell.jpg
4,9 ou 3,3 cm d'épaisseur avec et sans emplacement 2,5 pouces

Des ordinateurs à compléter soi-même

Tout comme ses prédécesseurs, ce NUC est un ordinateur à compléter soi-même. Le NUC5i3RYK dispose de deux emplacements SODIMM pour un maximum de 16 Go de mémoire vive DDR3L et d'une fente M.2 pour SSD (au lieu d'une fente mSATA précédemment). Le NUC5i3RYH peut en plus loger un disque dur ou SSD Serial ATA 3 au format 2,5 pouces.

En termes de connectivité, les deux références disposent d'un second emplacement M.2 pour carte contrôleur Wi-Fi ou Bluetooth, les antennes étant préinstallées, d'un port Gigabit Ethernet, de quatre ports USB 3.0, de quatre ports USB 2.0 internes et des deux sorties mini DisplayPort précitées. Par rapport aux précédentes générations, la nouvelle apporte enfin la prise en charge de deux ports série, pour des usages industriels, mais aussi et surtout un capot supérieur amovible, ouvrant la voie à la conception de modules d'extension tels que des tuners TNT ou récepteurs NFC.

Les Intel NUC NUC5i3RYK et NUC5i3RYH sans et avec logement 2,5 pouces sont donc disponibles dès à présent pour respectivement 300 et 320 euros. Avec 4 Go de mémoire vive et un SSD de 120 Go, il faut donc compter 430 à 450 euros auprès du même revendeur, hors licence Windows.

Mise à jour du 16/02/2015 : Les Intel NUC NUC5I5RYK et Intel NUC NUC5I5RYH ont été mis en vente le 6 mars 2015. Ils sont identiques aux modèles précédents à ceci près qu'ils embarquent un processeur Intel Core i5-5250U, à deux coeurs et quatre threads cadencés de 1,6 à 2,7 GHz et à GPU Intel HD Graphics 6000. Ils sont tous deux vendus 415 euros.

Publication initiale le 16/02/2015 à 18 h 34

0140000007962381-photo-intel-nuc-kit-nuc5i3ryk.jpg
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

MSI Cubi : un PC miniature modulaire et économique
ProtonMail, le webmail anti-NSA, lève 2 millions de dollars
HTC change de tête. Peter Chou paie ses mauvais résultats
NordNet Star : le satellite rechargeable le jour, illimité la nuit
Pourquoi le commerce en ligne et de proximité vont
L'éditeur d'Angry Birds perd encore des plumes
Apple retirerait les antivirus de l'App Store pour ne pas dégrader son image
Amazon autorisé à tester son drone de livraison aux États-Unis
Antitrust : un document révèle les pratiques de Google aux Etats-Unis
Suivez l’éclipse en direct sur Internet grâce au CNRS (màj)
Haut de page