La musique de Neil Young retirée de Spotify ; l'artiste et les clients de la plateforme punis

Stéphane Ficca
Spécialiste hardware & gaming
27 janvier 2022 à 09h51
16
Spotify clubic © clubic.com
© Spotify

Neil Young ne veut plus être rattaché à la plateforme Spotify , laquelle est accusée de désinformation concernant le COVID-19

L'artiste cible principalement Joe Rogan et ses controversés podcasts disponibles sur le service de streaming musical .

Neil Young se retire de Spotify

Outre des millions de morceaux musicaux, Spotify héberge également de nombreux podcasts, dont ceux proposés par Joe Rogan. Ce dernier est toutefois accusé par Neil Young de désinformation concernant la pandémie de COVID-19, et le chanteur a demandé à Spotify de retirer les podcasts, sous peine de retirer toute sa discographie de la plateforme.

Spotify

« Spotify est devenu un lieu de désinformation potentiellement mortelle sur le COVID. Des mensonges vendus contre de l’argent », indique le chanteur. Toutefois, face à l'inaction de la plateforme suédoise, Neil Young a mis sa menace à exécution, en demandant explicitement à Spotify de retirer tous ses morceaux. À noter que la plateforme ne représente pas moins de 60 % des revenus du chanteur, générés par le streaming.

Chez Spotify, on explique : « Nous avons mis en place des politiques de contenu détaillées et nous avons supprimé plus de 20 000 épisodes de podcasts liés au COVID-19 depuis le début de la pandémie. Nous regrettons la décision de Neil Young de retirer sa musique de Spotify, mais nous espérons l'accueillir à nouveau prochainement ».

À l'heure actuelle, la discographie de Neil Young est toujours disponible sur Spotify, mais devrait être retirée dans les prochaines heures. Au total, l'artiste compte plus de 6 millions d'auditeurs chaque mois, et environ 2,5 millions d'abonnés.

Du côté de Joe Rogan, un contrat le lierait à Spotify depuis 2021, contrat estimé à environ 100 millions de dollars… Entre The Joe Rogan Experience et Heart of Gold, Spotify a donc choisi.

Spotify
  • De nombreuses offres d’abonnement en fonction des besoins de chacun
  • Une personnalisation du contenu salvatrice
  • Une interface et une ergonomie efficaces

Malgré quelques défauts minimes (dont une qualité sonore sur le point d’être améliorée pour mieux répondre aux nouveaux standards du marché), Spotify reste une référence dans le domaine du streaming musical, et les utilisateurs ne s’y trompent pas : avec plus de 200 millions d’utilisateurs réguliers dans le monde, il s’agit tout simplement du service le plus populaire à l’heure actuelle. Grâce à une personnalisation totale de son service, de nombreuses options possibles pour s’abonner (ou la possibilité d’en profiter gratuitement), une interface simple et efficace, Spotify est sans aucun doute là pour durer et s’imposer encore pendant de nombreuses années en tant que leader. 

Malgré quelques défauts minimes (dont une qualité sonore sur le point d’être améliorée pour mieux répondre aux nouveaux standards du marché), Spotify reste une référence dans le domaine du streaming musical, et les utilisateurs ne s’y trompent pas : avec plus de 200 millions d’utilisateurs réguliers dans le monde, il s’agit tout simplement du service le plus populaire à l’heure actuelle. Grâce à une personnalisation totale de son service, de nombreuses options possibles pour s’abonner (ou la possibilité d’en profiter gratuitement), une interface simple et efficace, Spotify est sans aucun doute là pour durer et s’imposer encore pendant de nombreuses années en tant que leader. 

Source : Engadget

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
16
16
philouze
100 millions de dollars pour de la désinfo… c’est fou.<br /> il y a déjà eu plusieurs enquêtes montrant les fermes à fake news turques (entre autres) le faux contenu génère plus d’engagement et donc de données privées à revendre que les infos courantes.
Popoulo
«&nbsp;Des mensonges vendus contre de l’argent&nbsp;» : un peu comme quand on achète un album de musique et qu’il y a 2 titres sur 10 de potables.
Cornichon_91
Il est qui ce bon Neil pour juger si c’est de la désinformation ?
ultrabill
Si tu as un problème de santé tu suit les conseil d’un médecin ou d’un champion d’UFC ?
fredmc
et toi tu les as écouter pour dire que cela n’en est pas ?
iksarfighter
Bravo Neil.
dimebag
Ca peut tuer quand seulement 1/5ème de l’album est potable ?
dimebag
Et t’es qui pour dire que c’est Neil ? C’est peut être un fake
serged
Du coup, je vais me réécouter «&nbsp;Harvest&nbsp;», en entier parce que tout est bon…<br /> …Et conseiller aux complotistes d’écouter les paroles du morceau «&nbsp;Southern Man&nbsp;»…
gnouman
Personne, mais ce n’est pas que lui et il suffit d’écouter quelques extraits des Podcats de la personne en question pour clairement comprendre que oui c’est de la fake News.<br /> Et venez pas nous expliquer dictature liberté d’expression et autre âneries qui n’ont ici rien à voir.
dogmasterone
Neil Young ? On verra dans 2 ans s’il vit encore…
reith
ouais étonnant alors que les suédois commencent à réagir à l’invasion obscurantiste et à se débarasser de leurs politicards mous et lâches…<br /> je me demand si je ne vais pas résilier et passer à Dz…<br /> d’autant qu’il me sembles que même Spotify Premium ce n’est même pas du HD ?
Cleever
Un mec qui se renseigne.<br /> Qui lit les études et les méta-analyses.<br /> Qui comprend la méthode scientifiques.<br /> Qui ne prends pas ses infos de forums douteux sur internet.<br /> Qui sait que sans le principe des vaccins tu aurais pas pu poster ce message car tes grand-parents seraient morts de la polio.
raymondp
Exact, la mère d’un de mes cousins (pas jeune) est morte de la polio quand il avait 10 ans. Elle a vécu ses derniers jours seule en quarantaine en plus pour ne pas infecter le reste de la famille.<br /> Mon cousin a été ensuite élevé par ma grand-mère.<br /> Le médecin qui l’a soignée a été héroïque aussi. Car c’est ça aussi, non seulement ceux qui ne se vaccinent pas (du covid ou d’autre chose) mettent en danger les personnes de leur entourage, mais aussi ceux qui les soignent.
HAL1
D’un côté je comprends Neil Young et je reconnais volontiers que la désinformation peut être un problème important, mais d’un autre ça me semble «&nbsp;dangereux&nbsp;» qu’un artiste commence à faire pression de la sorte pour qu’une plate-forme supprime certains contenus.<br /> Si des millions de personne écoutent et choisissent de croire des émissions diffusant des mensonges et faisant fi des données scientifiques, le souci me semble être bien davantage dans l’éducation de ces personnes que dans les canaux de diffusion disponibles, sachant que d’autres prendront leur place s’ils disparaissent.
JeanFIZ
Début août 2020, dans une interview accordée à Music Ally, le PDG de Spotify, Daniel Ek, a insinué que le modèle traditionnel de diffusion de la musique – où les artistes prennent des années entre deux albums – n’était plus viable à l’ère du streaming.<br /> Le milliardaire de la technologie a déclaré :<br /> «&nbsp;Certains artistes qui réussissaient dans le passé pourraient bien ne plus réussir dans le futur. On ne peut pas enregistrer de la musique tous les trois ou quatre ans et penser que cela va suffire.&nbsp;»<br /> #fuckspotify
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

For All Mankind : direction Mars dans le premier trailer de la saison 3
Netflix n'en a pas terminé avec Black Mirror
Prenant le contrepied de Netflix, Apple TV+ s'apprête à dégainer un nouveau film d'animation
Festival de Cannes : TikTok s'invite sur la croisette
Pour Dune Part. II, Denis Villeneuve a trouvé son empereur Padishah
Netflix dévoile un premier aperçu de sa prochaine série Resident Evil avant sa sortie estivale
Lastman : pour boucler sa saison 2, la série animée lance un crowdfunding
Westworld est de retour dans un trailer glaçant : l'arrivée de la saison 4 est imminente
Love, Death + Robots : la saison 3 se dévoile dans une sublime bande-annonce
Retournez sur Pandora avec le premier teaser d'Avatar : La Voie de l'Eau
Haut de page