Les meilleurs services de streaming musical (2022)

Johan Gautreau
Expert objets connectés
08 novembre 2021 à 13h49
44

Depuis une dizaine d'années, nos usages en audio ont changé du tout au tout. Cassettes et CD ont été relégués dans les tiroirs pour laisser la place au 100% numérique. Mené par Spotify, le marché du streaming musical ne s'est jamais aussi bien porté. L'offre est d'ailleurs tellement fournie qu'il est parfois difficile de s'y retrouver... C'est pourquoi nous avons conçu ce comparatif qui regroupe les meilleurs services de streaming audio du moment.

Le choix de la rédac

Spotify

Le choix de la rédac

  • Interface efficace et moderne
  • Catalogue de musique monstrueux
  • Codec Ogg Vorbis jusqu'à 320 kbps (sur tous les appareils)
L'alternative

Amazon Music

L'alternative

  • 2 millions de titres gratuits aux abonnés Amazon Prime
  • Haute qualité MP3 320 kbps
  • Extensible avec enceinte connectée Amazon
Made in France

Deezer

Made in France

  • Efficacité et simplicité pour tous vos appareils
  • Codec MP3 320 kbps / FLAC 16 bits/44.1 kHz
  • Un service en évolution constante

À l'instar de la SVOD , le streaming de musique a le vent en poupe. Chaque concurrent cherche néanmoins le moyen de se démarquer des autres : qualité d'écoute supérieure, vente d'albums, clips vidéo... Chacun met en avant un atout particulier.

Notre sélection a pour but de vous présenter les spécificités et tarifs de chaque service de musique à la demande. Que vous soyez un audiophile averti ou que vous vouliez de la musique pour toute la famille, vous trouverez forcément l'application audio qui siéra à vos oreilles.

Notez que nous vous présentons ici les six principaux prestataires de musique dématérialisée du moment. Il en existe d'autres moins connus comme Napster Google Play Music  ou encore Soundcloud . Même s'ils ne sont pas aussi fournis que les géants du secteur, ils peuvent valoir le coup d'œil. N'hésitez pas à nous partager vos préférences dans les commentaires !

1. Spotify : le géant suédois incontournable

Spotify
  • Interface efficace et moderne
  • Catalogue de musique monstrueux
  • Codec Ogg Vorbis jusqu'à 320 kbps (sur tous les appareils)

Spotify n'est pas numéro un pour rien. Disponible sur tous les appareils imaginables, ce service de streaming audio n'a qu'un seul défaut : il n'offre pas d'écoute en qualité CD.

Spotify n'est pas numéro un pour rien. Disponible sur tous les appareils imaginables, ce service de streaming audio n'a qu'un seul défaut : il n'offre pas d'écoute en qualité CD.

Qui n'a jamais entendu parler de Spotify ? Le service audio venu de Suède est LE géant incontesté du secteur de la musique numérique. Catalogue monstrueux, application aux petits oignons, tarifs attractifs : Spotify a de quoi séduire.

Une interface efficace et moderne

Depuis son lancement en 2008, l'application Spotify a largement eu le temps de se bonifier. Les équipes de développement ont ainsi produit ce qui se fait probablement de mieux à l'heure actuelle. Que vous utilisiez un smartphone Android/iOS, une Smart TV ou un ordinateur, c'est un vrai jeu d'enfant de trouver la prochaine musique qui fera vibrer vos oreilles.

Preuve de son succès, le service de streaming a même été lancé sur les consoles de salon Xbox One et Playstation 4. Mieux encore, on le retrouve sur la plupart des enceintes connectées  du marché. Avec Spotify Connect, presque n'importe quel appareil audio peut recevoir de la musique depuis l'application, faisant de cette plateforme de streaming la plus polyvalente au monde.

Un service qui boude la qualité CD

Ça peut sembler paradoxal, mais le géant Spotify est l'un des seuls services de musique en streaming qui n'a pas d'offre audio en “haute qualité”. La plateforme s'appuie en effet sur le codec Vorbis, un équivalent du MP3 qui compresse la musique.

Les offres gratuites sont limitées à des débits de 160 kbps alors que les abonnés Premium profitent du 320 kbps. Dans tous les cas, il faut faire l'impasse sur le MQA et autres formats équivalents à de la qualité CD. Ce n'est pas forcément grave, l'écoute Premium restant très agréable.

Vers de nouveaux horizons avec les podcasts

En milieu d'année 2019, Spotify ajoute à son application un accès à de nombreux podcasts. Le but est de continuer à se démarquer en allant au-delà de la musique habituelle et des radios déjà présentes depuis quelques années.

2. Deezer : le français qui talonne Spotify

Deezer
  • Efficacité et simplicité pour tous vos appareils
  • Codec MP3 320 kbps / FLAC 16 bits/44.1 kHz
  • Un service en évolution constante

De tous les services audio actuels, Deezer est certainement l'un des plus polyvalents. En plus de nombreuses fonctions pratiques, il s'offre même le luxe de la Hifi avec un abonnement à moins de 15€/mois.

De tous les services audio actuels, Deezer est certainement l'un des plus polyvalents. En plus de nombreuses fonctions pratiques, il s'offre même le luxe de la Hifi avec un abonnement à moins de 15€/mois.

La France a du savoir-faire, la preuve avec Deezer qui vient directement marcher sur les plates-bandes de Spotify. Bourré de fonctionnalités et en évolution constante, ce service de streaming audio vaut clairement le détour !

Efficacité et simplicité pour tous vos appareils

Tout comme son concurrent suédois, Deezer se veut très polyvalent. Du navigateur web à la voiture en passant par les montres connectées, le service est accessible presque sur presque toutes les plateformes existantes. Un vrai tour de force qui donne un avantage certain au challenger français.

Quel que soit le support, l'interface de Deezer est très simple à prendre en main. Vous pourrez ainsi créer en quelques secondes la playlist de vos rêves ou vous laisser porter par Flow, un système intelligent qui apprend de vos goûts au fur et à mesure de vos écoutes. Et si jamais vous entendez un air qui vous plait lors de vos sorties, Song Catcher vous aidera à retrouver son titre ainsi que son créateur à la façon de Shazam en utilisant le micro de votre smartphone. Difficile de faire plus complet !

Du MP3 à la Hi-fi

Afin de s'adapter à la montée en puissance de Tidal et Qobuz, les concepteurs de Deezer ont décidé d'adapter leur offre musicale. Si les utilisateurs de la version gratuite doivent se contenter de MP3 120 kbps d'assez médiocre qualité, les abonnés Hifi peuvent quant à eux bénéficier d'une écoute en qualité CD via le format FLAC à 16 bits/44.1 kHz.

L'abonnement Hifi à 14.99€/mois donne aussi accès au tout nouveau format 360 Reality Audio  de Sony. Il faudra cependant utiliser un casque adapté comme le Sony WH-1000XM3  pour en profiter pleinement. Si les morceaux proposés sont encore peu nombreux, l'expérience auditive qui en ressort pourra intéresser les usagers les plus curieux.

Un service en évolution constante

Comme vous l'avez vu, Deezer est déjà très complet. Le service de streaming musical français ne cesse pourtant d'évoluer, ayant par exemple intégré les podcasts il y a quelques mois. Boxant sur tous les terrains, Deezer semble n'être jamais à court d'idées nouvelles.

3. Amazon Music, streaming et vente de musique à la demande

Amazon Music
  • 2 millions de titres gratuits aux abonnés Amazon Prime
  • Haute qualité MP3 320 kbps
  • Extensible avec enceinte connectée Amazon

Amazon Music n'est pas le plus complet, ni le plus attractif des services de streaming musical. Il est toutefois très intéressant si vous faites un usage intensif des objets connectés avec Alexa ou que vous êtes membre du programme Amazon Prime.

Amazon Music n'est pas le plus complet, ni le plus attractif des services de streaming musical. Il est toutefois très intéressant si vous faites un usage intensif des objets connectés avec Alexa ou que vous êtes membre du programme Amazon Prime.

Connu à ses origines comme Amazon MP3, le service de streaming audio du géant du e-commerce est l'un des plus actifs du secteur. Contrairement à la plupart de ses concurrents, Amazon Music permet même d’acheter vos albums préférés et d'en profiter sans DRM.

Une expérience limitée malgré Alexa

Tout comme sa version dédiée au streaming vidéo SVOD, l'application de musique d'Amazon est loin d'être la plus aboutie du marché. L'interface austère va néanmoins à l'essentiel. On retrouve ainsi la possibilité de créer des playlists ou écouter des mixs créés par les ingénieurs de la firme américaine. L'ensemble ne va malheureusement pas plus loin. Il faut donc faire une croix sur les podcasts ou même les suggestions intelligentes qu'on trouve généralement ailleurs...

Amazon compense toutefois en mettant en avant son célèbre assistant vocal Alexa. Intégré depuis peu dans l'application, il permet de lancer vos musiques juste avec la voix. Une fonction un peu gadget, mais qui peut se montrer utile quand on n'a pas forcément envie de parcourir de long en large le catalogue pour dégoter une playlist précise. Si vous possédez une enceinte connectée Amazon, vous pourrez aussi lire vos musiques dessus, l'abonnement couvrant tous les appareils dotés d'Alexa.

Pas encore de qualité HD en France

Alors que les États-Unis profitent depuis plusieurs mois d'Amazon Music HD, la France doit encore se cantonner à des morceaux en MP3 320 kbps maximum. Rassurez-vous, la qualité est plus que suffisante pour profiter des 60 millions de titres disponibles sur cette plateforme de streaming.

L'arrivée du service Music HD fait néanmoins trembler la concurrence avec ses tarifs très agressifs. Deezer a déjà revu ses prix pour l'abonnement Hifi à la baisse. Tidal et Qobuz, centrés sur la musique de haute qualité, vont donc devoir réagir rapidement sous peine de perdre leur clientèle.

Priorité aux abonnés Prime

Le principal atout d'Amazon Music est de donner accès aux abonnés Amazon Prime à 2 millions de titres. Ceci permet à la firme américaine de compenser l'absence d'offre gratuite en intégrant Prime Music dans son forfait premium.

4. Apple Music, pour les inconditionnels de la Pomme

Apple Music
  • Le lossless sans surcoût
  • Un des abonnements les plus avantageux du marché
  • Un des plus gros catalogues de musiques actuellement (avec la possibilité d’ajouter sa propre bibliothèque)

Nul doute sur un point : Apple Music est indéniablement le concurrent le plus féroce face à Spotify, et les usagers de plus en plus nombreux ne s’y trompent pas. Il s’agit de l’un des services de streaming musicaux offrant le plus de fonctionnalités et la meilleure qualité audio pour le prix demandé pour profiter de l’abonnement. Avec ses 90 millions de musiques en qualité lossless, son contenu personnalisé et une accessibilité sans faille (que l’on possède du hardware de chez Apple ou pas), il s’agit d’un concurrent de taille face au géant suédois.

Nul doute sur un point : Apple Music est indéniablement le concurrent le plus féroce face à Spotify, et les usagers de plus en plus nombreux ne s’y trompent pas. Il s’agit de l’un des services de streaming musicaux offrant le plus de fonctionnalités et la meilleure qualité audio pour le prix demandé pour profiter de l’abonnement. Avec ses 90 millions de musiques en qualité lossless, son contenu personnalisé et une accessibilité sans faille (que l’on possède du hardware de chez Apple ou pas), il s’agit d’un concurrent de taille face au géant suédois.

Arrivé plus tard que ses concurrents, le service de streaming d'Apple a vite su se tailler une part de choix dans le marché de l'audio. Si vous possédez un appareil de la marque américaine, nul doute que vous gagnerez à privilégier cette plateforme de musique en ligne.

Une expérience taillée pour les appareils Apple

Qui ne connait pas Apple ? Difficile de passer à côté de la célèbre pomme. Le papa de l'iPad a pourtant mis en certain temps avant de se lancer dans le streaming audio. C'est en effet en 2015 qu'est né Apple Music. Le lancement a d'ailleurs été vivement critiqué à ses débuts, la faute à une interface peu intuitive.

La R&D de la firme de Cupertino a vite rattrapé le coup, proposant maintenant une application très soignée. On y trouve ce qui a fait le succès des autres plateformes : mixes intelligents, gestion de playlists et même accès à la radio exclusive de la marque, Beats1. Malheureusement, les utilisateurs Android sont laissés à la traine avec des bugs réguliers qui entachent l'expérience...

Qualité audio en 256 kbps avec AAC

Ayant activement participé à l'expansion du format AAC, c'est sans surprise qu'Apple l'utilise pour son service de streaming. Mais ne vous fiez pas au faible débit binaire de 256 kbps proposé sur la plateforme. La qualité audio reste très bien, le AAC étant d'aussi bonne qualité que le Vorbis 320 kbps de chez Spotify.

Les utilisateurs d'iPhone ou iPad les plus mélomanes devront toutefois faire l'impasse sur une quelconque offre lossless. Le géant de Cupertino ne semble en effet pas décidé à passer son catalogue en qualité CD de sitôt...

Intégration avec iTunes

Le plus gros avantage d'Apple Music est probablement sa parfaite intégration à l'écosystème de la marque. Vous pouvez ainsi utiliser le service sur l'enceinte connectée HomePod  ou récupérer votre bibliothèque iTunes très facilement au sein de l'application Music.

5. Tidal, la Hifi à l'américaine

Tidal
  • L'une des meilleures qualités audio du marché
  • Un acteur en pleine croissance
  • Une interface simple d’utilisation et suffisamment classique pour attirer tous les types de public

Tidal est un acteur en pleine croissance dans le domaine pourtant saturé du streaming musical. Malgré une concurrence toujours plus féroce, la plateforme a su faire son trou en proposant une expérience utilisateur de qualité, principalement centrée autour d’une qualité sonore supérieure, avec pour but de conquérir les audiophiles les plus zélés. En revanche, on regrettera son tarif un peu élevée et le manque d’originalité de son interface, ce qui l’empêche certainement de devenir l'un des leaders du marché.

Tidal est un acteur en pleine croissance dans le domaine pourtant saturé du streaming musical. Malgré une concurrence toujours plus féroce, la plateforme a su faire son trou en proposant une expérience utilisateur de qualité, principalement centrée autour d’une qualité sonore supérieure, avec pour but de conquérir les audiophiles les plus zélés. En revanche, on regrettera son tarif un peu élevée et le manque d’originalité de son interface, ce qui l’empêche certainement de devenir l'un des leaders du marché.

Impossible de parler d'audio sans évoquer la qualité CD, vue par certains mélomanes comme le graal de la musique. C'est sur cet aspect que tente de se démarquer Tidal, un service de streaming qui vise la haute-fidélité.

Audio et vidéo au sein d'une même application

Tidal est une plateforme de streaming un peu à part. Elle est en effet possédée par Jay-Z et une vingtaine d'autres artistes. Lancée en 2014, elle met régulièrement en avant des exclusivités propres aux possesseurs de la marque. S'ensuit une ligne éditoriale qui ne plaira pas forcément à tous.

Malgré ça, l'application Tidal est l'une des meilleures du moment. Elle regroupe non seulement 60 millions de titres, mais aussi des podcasts et même depuis peu des vidéos en haute définition. La curation est faite par des musiciens professionnels ainsi que par des algorithmes qui apprennent de vous en fonction de vos écoutes. Il est quand même dommage de constater que Tidal n'est pas disponible sur les enceintes connectées Google et Amazon contrairement à ses concurrents.

Du AAC au MQA, tout pour la Hifi

Si Tidal est si souvent mis en avant, ce n'est pas uniquement à cause des larges campagnes marketing qui ont lieu depuis son lancement. C'est avant tout parce que la plateforme de streaming audio est l'une des seules à proposer une écoute en qualité CD et même HiRes.

L'abonnement premium - le plus basique - offre une qualité AAC 320 kbps, ce qui dépasse déjà la majorité des concurrents. Mais les abonnés Hifi peuvent aller plus loin avec des morceaux lossless en FLAC 16 bits/44.1 kHz et MQA jusqu'à 24 bits/96 kHz. Notez que le MQA reste un format lossy, mais les pertes sont inaudibles.

Par les artistes, pour les artistes

C'est un peu le leitmotiv de Tidal : tout est fait pour séduire les mélomanes. La plateforme américaine se targue ainsi d'être celle qui rémunère le mieux les artistes. Si les tarifs des abonnements Hifi sont élevés, ils reflètent le grand soin mis dans la qualité audio de ce service.

6. Qobuz, l'audiophile français

Qobuz
  • Interface (mobile/web) très bien pensée et développée
  • Recommandations personnalisées pertinentes
  • Rien à redire sur la qualité audio (malgré une concurrence de plus en plus féroce dans ce domaine)

Qobuz n’est pas exempt de défauts, c’est certain. Entre son prix onéreux, son catalogue moins étoffé que chez la concurrence, son manque d’accessibilité ou la nécessité de posséder du bon matériel audio pour en profiter au maximum, il serait malvenu de présenter le service français comme un concurrent légitime des leaders du domaine. Néanmoins, il offre de nombreuses qualités qui pourront potentiellement toucher un public de niche : l’interface est originale et bien pensée, autant sur mobile, le Web ou Desktop, la qualité audio est au top et les recommandations personnalisées, pertinentes.

Qobuz n’est pas exempt de défauts, c’est certain. Entre son prix onéreux, son catalogue moins étoffé que chez la concurrence, son manque d’accessibilité ou la nécessité de posséder du bon matériel audio pour en profiter au maximum, il serait malvenu de présenter le service français comme un concurrent légitime des leaders du domaine. Néanmoins, il offre de nombreuses qualités qui pourront potentiellement toucher un public de niche : l’interface est originale et bien pensée, autant sur mobile, le Web ou Desktop, la qualité audio est au top et les recommandations personnalisées, pertinentes.

Dernier participant de notre sélection et pas des moindres, Qobuz vise avant tout les audiophiles. S'il n'est pas le plus original dans ces fonctions, ce service de streaming audio montre néanmoins tout le savoir-faire français en matière de musique haute-fidélité.

Des fonctions qui vont à l'essentiel

Disons-le franchement, Qobuz est loin d'être le fournisseur de musique en ligne le plus évolué. L'application mobile pour Android et iOS va à l'essentiel, de même que les versions pour navigateur ou ordinateur Windows et MacOS.

Vous pourrez donc gérer vos playlists et favoris, écouter les curations des ingénieurs de Qobuz, télécharger vos musiques hors-ligne... Et c'est à peu près tout. Ici, il n'y a pas de podcasts, de radios ou même de mixes intelligents. On notera quand même la mise en avant régulière d'artistes via des articles de blog contenant des clips vidéo provenant de YouTube. Le minimalisme est donc de rigueur.

Un catalogue qui mise sur la HiRes

Bien que Qobuz soit pauvre en fonctionnalités, il a un énorme atout que n'ont pas ses concurrents : un catalogue de plusieurs millions de titres en qualité HiRes. Tout comme Tidal, le français mise donc sur la haute-fidélité pour se démarquer.

Si la plateforme ne bénéficie pas d'un accès au récent format MQA, elle se rabat sur le FLAC avec des morceaux jusqu'en 24 bits/192 kHz. Bien entendu, il faudra payer l'abonnement Studio le plus cher pour en profiter. Sinon, la formule de base à 9.99€/mois propose du MP3 à 320 kbps, pour une qualité d'écoute similaire à tous les autres services audio en streaming actuels.

Une boutique orientée haute-fidélité

Amazon n'est pas le seul à faire de la vente de musique au format numérique. Qobuz utilise la même formule, mais en haute-fidélité. Il est ainsi possible d'acheter vos albums préférés sans DRM avec une qualité jusqu'à 24 bits/192 kHz en FLAC, WAV, ALAC, WMA ou AIFF. Il y a le choix !

En optant pour la formule Sublime+, les utilisateurs de Qobuz peuvent d'ailleurs bénéficier de belles réductions sur les albums en haute définition. De plus, Qobuz est compatible avec les logiciels audiophiles Roon et Audirvana pour une expérience de musique toujours plus pointue.

Comment choisir son service de streaming musical ?

Quelle est la plateforme audio avec le plus grand catalogue ?

Actuellement, la plupart des services audio proposent des dizaines de millions de titres. Le français Qobuz est malheureusement à la traine avec 40 millions de musiques “seulement” là où ses homologues alignent tous 60 millions de titres. Dans tous les cas, vous devriez probablement retrouver sans problème vos chansons préférées, peu importe votre choix !

Quelle qualité audio dois-je privilégier ?

Voici une vaste question. Pour répondre honnêtement : il n'y a pas de gagnant. D'après de nombreuses études en double aveugle, 90% des personnes ne font pas la distinction entre le bon vieux MP3 320 kbps et de la qualité CD en 16 bits/44.1 kHz.

À moins de n'utiliser que les offres gratuites avec de très fortes compressions de Spotify et Deezer, vous profiterez donc d'un son de bonne qualité sur toutes les plateformes de streaming audio du marché. Si malgré tout vous êtes doté d'un équipement de qualité, il sera plus avisé de vous tourner vers Tidal ou Qobuz qui sont les seuls services à proposer de la musique HiRes.

Quelle est l'offre de streaming musical la moins chère ?

S'il y a bien un domaine où les prix sont tous alignés, c'est celui de la musique dématérialisée à la demande. Tous les plus gros services du moment ont ainsi leur offre de base à 9.99€/mois. Pour une utilisation familiale, on monte à 14.99€/mois pour six comptes simultanés.

Dernièrement, on a pu voir apparaitre des tarifs pour étudiants à 4.99€/mois sur Spotify et Tidal. Ce sont les offres les moins chères, mais il faut justifier du statut d'étudiant dans ce cas-là. Si vous n'avez pas de budget à allouer au streaming musical, alors il faudra vous tourner vers les offres gratuites de Spotify et Deezer. Vous ne paierez rien, mais les fonctions seront limitées et vous devrez écouter de la publicité régulièrement entre les chansons. La qualité audio est aussi réduite sur ces versions freemium.

Quel service de streaming puis-je utiliser sur mon enceinte Alexa ou Google Assistant ?

Vous possédez une enceinte connectée chez vous ? Alors vous pourrez utiliser la plupart des plateformes audio du marché. Spotify, Deezer et Apple Music sont ainsi compatibles avec les assistants d'Amazon et Google.

Rivalité commerciale oblige, les services des deux géants américains ne sont pas pris en charge entre eux. Par exemple, il n'est pas possible d'utiliser Amazon Music sur la Google Home. Inversement, impossible d'écouter Google Play Music sur une enceinte Echo. Si vous comptez acheter une enceinte intelligente, faites donc bien attention à ça.

Autre inconvénient : Tidal et Qobuz ne sont pas non plus gérés par les assistants vocaux américains. En revanche, ces deux services axés sur la HiRes profitent d'un accès exclusif sur les logiciels audiophiles Roon et Audirvana, ainsi que sur les produits Sonos.

Johan Gautreau

Expert objets connectés

Expert objets connectés

Jeux vidéos, liseuses électroniques, enceintes connectées : je suis un grand amateur de nouvelles technologies, peu importe la forme ou la fonction ! J'aime particulièrement tester les nouveautés et b...

Lire d'autres articles

Jeux vidéos, liseuses électroniques, enceintes connectées : je suis un grand amateur de nouvelles technologies, peu importe la forme ou la fonction ! J'aime particulièrement tester les nouveautés et bidouiller tout ce qui me tombe sous la main, juste pour le plaisir d'essayer ;-)

Lire d'autres articles
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
44
33
kryptonic
Et il y a récemment un nouveau service https://deedo.io spécialisé sur la musique panafricaine avec 9 millions de titres, mode offline, qualité 128 ou 320 en premium.<br /> une offre gratuite avec pub ou payante à 6€ par mois.
JohnnyG
A un moment on se rendra compte que le streaming ça consomme du CO2 en masse et on se remettra a écouter des CD rippés et ou du téléchargement légal…
chaton51
et ? on arrête de vivre ?
TofVW
Spécialisé dans la musique panafricaine, donc je suppose que je vais avoir du mal à trouver du Arch Enemy, du Helloween ou du Symphony X. <br /> J’ai quand même jeté un œil sur leur site, la version gratuite est limitée à 4h/mois, désolé d’être franc mais c’est ridicule. Et vu que les versions payantes n’offrent rien de plus que les «&nbsp;gros&nbsp;», ils vont avoir du mal à se faire une place.
Krypton_80
Donc si ça consomme du CO2, j’en déduis que ça produit de l’oxygène? Un peu comme les plantes le jour avec la photosynthèse? Cool, j’ai appris un truc… <br /> Arrêtons aussi de respirer au moins 1 heure par jour, histoire de réduire les émissions de CO2. Rien qu’avec la Chine, ça en fait du CO2 en moins !
JohnnyG
Te fais pas plus bête que tu ne l’es. Tu vois ce que je veux dire.<br /> Et quand on ne consommera que du Netflix, Deezer et j’en passe, faute de canaux de distribution, on n’aura que nos yeux pour pleurer quand le réchauffement climatique aura fait disparaitre les îles, des villes comme La Rochelle…<br /> Parce qu’avec le déploiement du streaming a outrance, d’ici peu, la TV finira bien par s’arrêter faute d’audience. Pareil pour la radio. C’est pratiquement écrit…
blueamrtini
C’est très simpliste ce que tu dis je trouve. Le CO2, ce n’est pas forcément beaucoup produit par les data centers. C’est énergivore, mais 3 remarques :<br /> L’énergie est nucléaire dans beaucoup de pays développés qui attirent les datacenters du fait du coût.<br /> Si on ramène le coût énergie par utilisateur, les datacenters peuvent être vus comme très efficaces, bien plus que beaucoup de postes individuels allumés pour charger/ripper/télécharger la musique.<br /> Ces offres de streaming permettent un usage d’appareils mobiles qui sont bien plus économes en énergie.<br /> et enfin, les applis utilisent des caches pour les musiques qui sont beaucoup écoutées, pour économiser de la bande passante
idhem59
Si on va par là, si tu savais l’impact écologique de la télévision et de la radio… Rien que l’emission hertzienne en elle-même est un gouffre énergétique.<br /> Je ne sais pas si j’ai le droit de poster de lien ici donc je vais m’abstenir, mais l’état avait publié un joli document qui traitait entre autre de ce sujet il y a quelques temps.<br /> Rien que TDF (certes l’opérateur principal en France pour la TNT et la FM, mais loin d’être le seul) représentait plus de 400 GWh en 2018.<br /> Bien sur ils ne font pas que ça, même si c’est de loin leur cœur de métier, mais surtout ce calcul exclue tous les réseaux des autres opérateurs (notamment Towercast qui est très présent également, ou encore les nombreux émetteurs auto-gérés) et évidemment la diffusion TV/radio en dehors du hertzien.
soaf78
Pas de Google play music ?
soaf78
Télécharger et écouter plutôt que de streamer, c’est la fin du monde pour toi ?
Kikitrimouille
Hého la rédac de Clubic, pourquoi ne donnez-vous pas votre avis sur Youtube/Play Music de Google ?<br /> J’utilise Play Music depuis des années et je trouve que c’est au top ^^
djill
Et Soundcloud?
nirgal76
J’étasi sur Deezer mais trop de soucis avec mon google home donc Google Play même s’il manque des choses (il manque des albums de Marty Friedman !!!)
lca2k
Merci pour l’article.<br /> Ca aurait aussi été bien de préciser qui propose une offre famille.
ld9474
Est-ce que presser un CD (des millions), les acheminer jusqu’aux distributeurs, le déplacement du client jusqu’au distributeur (ou la livraison), est-ce que tout ca pollue moins que d’écouter une chanson en streaming? Je ne parle pas non plus des matériaux servant à construire un CD ni son recyclage. Question ouverte, sans à priori.
robert_b
Et avec tout le ramdam fait autour du téléchargement illégal et la rémunération des artistes, peut être serait il intéressant de mettre en avant les offres qui le font le mieux non? Spotify est très loin d’être devant dans ce cas. Dommage pour Quobuz qui lui serait nettement plus mis en avant.
Krypton_80
En effet, je vois ce que tu veux dire, d’où la seconde partie de mon commentaire :<br /> Krypton_80:<br /> Arrêtons aussi de respirer au moins 1 heure par jour, histoire de réduire les émissions de CO2. Rien qu’avec la Chine, ça en fait du CO2 en moins !<br /> Ce que j’aimerais savoir c’est selon quelle(s) source(s) fiable(s) tu fais référence pour dire que le streaming audio ou vidéo serait un gros générateur de CO2, selon quel principe, avec quel tenant et quel aboutissant.<br /> Pour moi, CD = plastique = pétrole, sans compter que pour lire un CD il faut aussi de l’électricité (bon, on peut toujours produire sa propre électricité avec son vélo d’appartement hein…).<br /> Un lien peut-être ?
JohnnyG
notre-planete.info<br /> Le streaming est-il un gouffre énergétique ?<br /> La dématérialisation des données nous permet maintenant de télécharger films, vidéos, jeux et musique sur notre smartphone ou ordinateur et d'en profiter quasi instantanément. Un confort qui se voudrait plus écologique que<br /> C’est un debut : 80% du traffic internet mondial est lié au streaming.<br /> Une fois ton CD pressé et acheminé, son bilan s’arrete. Alors qu’a chaque foisque tu réeecoute un album sur deezer, on reprend la meme quantité de bit. Si seulement on faisait du stockage hors ligne de ce qu’on ecoute pour ne pas avoir a tout retelecharger ca serait deja un mieux.<br /> Parceque le streaming c’est du telechargement qui s’efface au fur et a mesure…<br /> Pourquoi croyez vous que pendans le confinement, Netflx et consort on deliberement baissé la qualité maximale. Parce que si tout le monde consomme le streaming, oin a saturation du reseau.<br /> Franceinfo – 28 Oct 19<br /> Les activités sur internet, et en particulier le streaming vidéo, ont un...<br /> Aujourd'hui, le&nbsp;seul streaming vidéo annuel représente l'équivalent des émissions de CO2 d'un pays comme l'Espagne. Et cette consommation est exponentielle. Pourquoi et comment y remédier ?&nbsp;<br />
vallembreuse
Napster ? Anecdotique ? Pourtant il a le mérite d’exister … Et puis il y en a plein PLEIN d’autres mais bon… Il faut balancer du contenu au détriment de la qualité alors bâclons le travail et faisons perdre quelques minutes aux lecteurs …
Krypton_80
Il est évident que le streaming nécessite une certaine source d’énergie pour pouvoir fonctionner (comme beaucoup de choses en fait) et par conséquent a sa part dans les émissions globales de CO2.<br /> Ceci étant dit, il est très facile de limiter la quantité de ressources nécessaires et donc de diminuer la bande passante internet requise pour du streaming en diminuant la résolution d’une vidéo par exemple, au lieu de la regarder systématiquement en 4K.<br /> JohnnyG:<br /> Une fois ton CD pressé et acheminé, son bilan s’arrete.<br /> Hélas ce n’est pas comme ça que cela marche…<br /> «&nbsp;Quelques chercheurs de bonne volonté se sont penchés sur la question ou, tout du moins, sur le comparatif CD contre MP3. Il ressort qu’à presque tous les niveaux, un téléchargement est moins nuisible qu’un CD.&nbsp;»<br /> Slate.fr – 13 Oct 09<br /> MP3, CD ou vinyle, quel est le plus écolo?<br /> Les disques nuisent à la planète Comme j'écoute beaucoup de musique, sur CD, vinyles et MP3, j'ai fini par me demander lequel de ces trois supports était le plus doux pour l'environnement. Un album en MP3 dispense d'emballage, mais que coûte-t-il en...<br /> Avec un logiciel dédié, il est très facile de télécharger une vidéo en streaming et de l’enregistrer en local, ainsi plus besoin de la télécharger à chaque fois. Et puis tout le monde n’éprouve pas forcément le besoin de regarder 200 fois la même vidéo sur YouTube ou ailleurs !<br /> JohnnyG:<br /> Pourquoi croyez vous que pendans le confinement, Netflx et consort on deliberement baissé la qualité maximale. Parce que si tout le monde consomme le streaming, oin a saturation du reseau.<br /> YouTube avait aussi fait la même chose pendant le confinement. Ce n’était pas pour diminuer les émissions de CO2 mais pour libérer de la bande passante internet afin de permettre le travail à domicile dans de meilleures conditions. Mais je suis d’accord pour dire que le streaming vidéo demande une part importante de l’internet surtout en 4K60fps.<br /> Mais en aucun cas l’usage de CDs ou de vinyles est plus écologique.
JohnnyG
Combien de personnes téléchargement réellement les vidéo et les sons qu’ils aiment ?<br /> Tu consomme peut être la musique/vidéo en one shot, mais ce n’est pas le cas de tout le monde.<br /> Et tant que ton MP3 est sur un serveur, son bilan s’alourdit. Si ça se trouve t’as des vieux albums en MP3 qui ont dépassé le bilan de leur équivalent CD…
Yahren
Je comprends ce que tu dis mais c’est dommage de ne pas voir l’ensemble du probleme.<br /> Le transport aerien, bateaux, croisieres, consommation de viande…<br /> Il faut instaurer des quota en avion, réduire les trajets de production-consommation etc.<br /> Le sujet du streaming mérite d’être traité mais on n’a même pas commencé a parler serieusement des plus gros problemes. On se lance des tomates entre nous alors que dehors c’est l’impunité a grande échelle. Commençons par exiger une politique qui a du sens, stopper la surconsommation qui produit des déchets inimaginiable et une course au matérialisme dernier cri inutile, si ce n’est cette foutue croissance idiote. Qu’on arrête de produire a l’autre bout de la planete et consommer ici. Le système en lui même est conçu pour le profit pas pour la planete. Le problème il est là.
thunderboy
Personnellement, je trouve que la qualité de son de la version gratuite de Spotify est amplement suffisante.<br /> Et cela fait 3 ou 4 mois qu’il n’y a presque plus aucune pub (en moyenne 1 min / heure…)
dj19100
Bonjour, sauf erreur de ma part, il existe bien Amazon Music HD . L’offre est bizarrement très bien cachée. Je l’ai connu car j’avais une offre gratuite pendant 3 mois. Toutefois, le fait d’avoir aucun appareils chez moi non compatible avec le son HD, je n’ai senti aucune différence. Je pense que c’est le problème pour la majorité d’entre nous. amazon musique hd
Clement_Nivert
Tout les services de streaming musicaux sont de la merde! Arrêtez d’acheter ce service! Cette une escroquerie qui vous rend con et qui ne profite qu’à l’industrie
Erwan_Guyonnaud
Depuis 2019, 100 % de l’énergie utilisée par NetFlix est d’origine renouvelable (hebergé chez Amazon (AWS) et Spotify utilise le cloud google qui est également 100% en énergie renouvelable. Ils ne le font pas uniquement pour nous faire plaisir mais aussi pour une raison de couts. Moins de conso énergétique = moins de dépenses. Le vrai pb n’est plus sur le stockage. La plupart des datacenter sont sur la bonne voix. Maintenant se sont les infrastructures réseau qui consomment le plus.
Francis7
Après avoir longtemps boudé ces plate-forme, j’ai finalement pris un abonnement Amazon Prime pour 49 € par an. C’est pas mal mais j’ai mieux sur mes disques durs.<br /> Mais ce qu’il y a de génial dans cet abonnement c’est Prime Video. C’est monstrueux ! Des films à en perdre la tête et à couper le souffle !<br /> Un 2 en un au top. Des soirées cinéma garanties quotidiennes. Prime musique, c’est un peu au second plan.<br /> Amazon Prime c’est
drannoc
Payer pour écouter de la musique…<br /> Acheter un CD, un fichier lossless, qu’on garde à vie (dans le principe). Ok.<br /> Mais payer ce qui est/était gratuit (nonobstant les coûts induits de la publicité) à la radio !!!<br /> Bientôt faudra payer le prix fort pour écouter les tubes du moment, avec tarif dégressif.
Comcom1
Le cd rip ça consomme du co2, le téléchargement légal ou illégal consomme du co2, les services de streaming actuels proposent depuis très très longtemps de l’écoute offline donc stocké sur l’appareil…<br /> Au final c’était quoi l’idée de ton commentaire ? lol<br /> Le pire c’est que tu as consommé du co2 pour écrire un truc pareil lol
Comcom1
Hum ok et donc tu proposes quoi ?
Comcom1
Les services de streaming ont un cache qui garde tes écoutes en local, plus tu écoutes, plus ta musique à des chances d’être déjà chez toi.<br /> Si tu es un gros consommateur suffit de mettre plus de cache et voilà.<br /> Renseigne toi un peu plus sur le fonctionnement avant de critiquer
Laurent_SFN
Article à mettre à jour pour Apple Music <br /> Sinon on peut aussi mentionner Bandcamp, très prisé par les artistes indépendants, qui propose à la fois boutique en ligne et service de streaming avec une mentalité «&nbsp;équitable&nbsp;» : écoute mais aussi téléchargement illimité (dans le format de ton choix) quand tu as acheté le morceau (ou l’album), 80 % environ des revenus qui vont aux ayants-droits…<br /> bandcamp.com<br /> Bandcamp<br /> Discover amazing music and directly support the artists who make it.<br />
JohnnyG
Bon, si déjà t’étais moins insultant, ça relèverait le niveau de ton message.<br /> Les serveurs du streaming consomment du jus, que tu te connectes ou pas. Alors qu’une fois rippé si tu éteint ton ordi, ça consomme 0<br /> Quand tu l’utilise le streaming, ça consomme pour télécharger et pour décoder la ou ton fichier ne consomme que pour decoder. En plus des serveurs pour tout ceux qui n’ont pas encore activé l’écoute offline.<br /> Sur un autre volet, les artistes se font bien exploiter par les services de streaming. Leur revenus (déjà que sur la vente de cd ce n’était pas extraordinaire, c’était le volume qui faisait le revenu) sont tel que ce n’est plus suffisant pour en vivre. Ce sont les tournées et le merchandising qui permettent de vivre.<br /> Et en tant que modérateur, je t’avertis que le prochain message a peine constructifs où ton principal argument c’est de laisser entendre que l’autre est un idiot se verra modérer.<br /> On peut ne pas être d’accord sans être insultant.
JohnnyG
Que dire de plus… Tu refais juste ce qu’on te reproche.<br /> Et je ne suis pas le premier à te le dire vu ton palmarès…
Laurent_SFN
L’article de Slate écrit plus haut est intéressant…mais ça date de 2009. A l’époque pas si lointaine (à peine 11 ans) «&nbsp;on&nbsp;» nous expliquait que dématérialiser l’information permettait de «&nbsp;sauver les forêts en économisant du papier&nbsp;» (c’est caricatural mais c’était l’idée). Par la suite, avec la démocratisation du streaming, du cloud-computing, des débits qui augmentent et la conso de bande passante avec, mais aussi des habitudes de consommation …on s’est rendu compte que dématérialiser l’information (que ce soit du texte, de la musique, de la vidéo), impliquait de faire tourner des data-centers bien matériels…et énergivores ! Bref, on déplace le problème de fond en réalité. Mais la solution n’est pas de dire «&nbsp;j’arrête de regarder Netflix pour éviter que New York ou la Rochelle disparaissent sous les flots&nbsp;», c’est aux fournisseurs de contenus de s’adapter. Et n’oublions pas qu’une gestion durable de sa consommation énergétique permet aussi de faire des économies, il n’y a pas que la «&nbsp;survie&nbsp;» de la planète qui est en jeu, celle des bénéfices l’est aussi <br /> Par contre j’avais lu une étude il y a quelques années qui expliquait que le vinyle, même si il revient à la mode, devait rester un marché de niche, tant la production de ces galettes en PVC était désastreuse en terme de bilan environnemental.
Blackalf
@Muggsy68 message supprimé pour le motif message non constructif/hors-sujet.
Nico7as
le streaming audio est incomparablement plus light que le streaming vidéo. Des études ont déjà été menées. on est sur un facteur 10 à 20x moins lourd.
_Troll
La qualite CD ca veux dire quoi exactement ? La meme qualite musicale qu il y a pres de 40ans ? Je comprend une fichier mp3 a 128 upscalle artificiellement a 256 ou 320 a ecouter en streaming avec des ecouteurs ou enceintes active monophonique bluetooth. Ca c est le standard actuell de la HI-FI.
_Troll
Je pense exactement pareil mais je le l ai pas ecris par peur de la moderation. Au meme prix, autant acheter un cd par mois qu on peut ecouter partout sur tout support et en legalite.
KlingonBrain
Une fois ton CD pressé et acheminé, son bilan s’arrete.<br /> Sauf qu’il est énorme.<br /> Non, seulement cela consomme de la matière (pétrole), de l’énergie. Mais ensuite, il faut l’acheminer(énergie, infrastructures), gérer le stocks (opération informatique).<br /> Et au final, te déplacer pour aller le chercher en magasin.
KlingonBrain
La qualite CD ca veux dire quoi exactement ? La meme qualite musicale qu il y a pres de 40ans ? Je comprend une fichier mp3 a 128 upscalle artificiellement a 256 ou 320 a ecouter en streaming avec des ecouteurs ou enceintes active monophonique bluetooth. Ca c est le standard actuell de la HI-FI.<br /> La qualité CD, c’est un sampling à 44,1kHz sur 16 bits sans compression.<br /> Ces chiffres n’ont absolument rien à voir avec les 256 ou 320 qui définissent un débit binaire en bits/s avec compression. Et qui une fois décomprimé seront restitué sur un DAC qui peut très bien avoir les caractéristiques de celles du CD mentionnées plus haut.<br /> On ne peut pas parler de bluetooth comme «&nbsp;standard de la hifi&nbsp;» dans la mesure ou le son subit une compression. Donc ça ne mérite pas plus la dénomination de «&nbsp;Hifi&nbsp;» que le MP3.<br /> Dit autrement, le vieux CD il tient encore très bien la route sur le plan technique.<br /> Rappelons d’ailleurs que l’oreille humaine n’a reçue aucune amélioration en 40 ans. Ce qui est tout simplement scandaleux
Mr_Electro84
Ca fait depuis plus d’un an que Google Play Music a fermé ses portes !<br /> clipimage407×865 44.9 KB
soaf78
Regarde de quand date mon commentaire<br />
mcusumano
Donc pas de YouTube music ?..
Voir tous les messages sur le forum
  • Indépendance
  • Transparence
  • Expertise

L'équipe Clubic sélectionne et teste des centaines de produits qui répondent aux usages les plus courants, avec le meilleur rapport qualité / prix possible.

Haut de page