Les Google Glass à la rescousse de la sécurité des distributeurs automatiques de billets

Par
Le 10 mars 2014
 0
Des chercheurs de l'université de la Sarre, en Allemagne, développent une application destinée aux Google Glass qui pourrait permettre de renforcer la sécurité des distributeurs automatiques de billets.

00fa000007220832-photo-google-glass-distributeur-de-billets.jpg
Si les Google Glass sont souvent pointées du doigt en raison de leur caractère intrusif dans la vie privée des gens, elles pourraient cependant rendre de fiers services en matière de sécurité dans certains cas. Un groupe de chercheurs allemands travaille actuellement sur un système nommé Ubic, à destination des distributeurs automatiques de billets. L'objectif : empêcher à un malfaiteur de discerner le code à 4 chiffres qu'il faut taper pour obtenir des billets.

Concrètement, les Google Glass seraient utilisées pour identifier leur porteur à l'approche d'un distributeur de billets et à l'insertion de la carte bancaire dans la machine. Une signature numérique liée aux lunettes serait ainsi reconnue par le distributeur, qui émet alors un QR code, lu par les lunettes. Ce dernier révèlerait alors un code PIN à usage unique à l'utilisateur, qu'il devrait taper pour avoir accès à son compte. Une fois le code tapé, ce dernier devient inutile.

Un tel procédé pourrait être utilisable à l'aide d'un smartphone, mais l'avantage des Google Glass se trouve dans le caractère privé de l'affichage au sein des lunettes : sur un terminal mobile, une personne située derrière l'utilisateur pourrait parvenir à lire l'information, ce qui n'est pas le cas avec les lunettes. Chaque porteur de lunettes connectées disposant d'une signature numérique différente, le contenu affiché sur l'écran du distributeur serait illisible par d'autres possesseurs de Google Glass.

Le système est encore en développement et rien ne dit qu'il sera intégré dans les distributeurs automatiques au final, mais le développement d'appareils connectés comme les Google Glass permet de s'interroger sur les usages du quotidien dans le futur. Dans l'immédiat, les distributeurs de billets doivent déjà faire face à la mort programmée de Windows XP, OS sur lequel ils sont très nombreux à encore compter pour gérer les retraits de billets.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
scroll top