Test Noctua NH-C14 : un D14 qui passe partout ?

04 janvier 2011 à 16h24
0
La note de la rédac

Noctua NH-C14

Si le NH-D14 de Noctua est particulièrement performant,
Noctua NH-C14
Dissipateur
SupportLGA775/1156/1366 AM2/AM2+/AM3
Dimensions (LxPxH, mm)140 x 166 x 130
Poids700 g
MatériauAluminium, base et caloducs en cuivre nickelé
Caloducs6 (6 mm de diamètre)
Ventilation
Ventilateur2 (14 cm)
Vitesse de fonctionnement750 à 1 200 RPM
Débit d'air maximal71 à 110 CFM
RégulationAdaptateur
Nuisances sonores annoncées10,1 à 19,6 dB(A)
son principal défaut reste sa taille. Bien conscient du problème, Noctua décline sa gamme NH avec ce nouveau NH-C14 qui se veut être un ventirad plus pratique que son imposant cousin.
00FA000003890382-photo-noctua-nh-c14.jpg

Pour ce faire, le constructeur a tout d'abord choisi une configuration particulière pour son ventirad : le bloc de dissipation est parallèle à la surface de contact avec le processeur. C'est ce qu'on appelle un top-flow dans le jargon, c'est-à-dire un ventirad dont le flux d'air vient directement frapper le CPU.

Si un tel flux d'air peut avoir un réel intérêt, la première volonté de Noctua reste de pouvoir introduire son ventirad dans des configurations plus exotiques qu'un classique PC de bureau. Le constructeur a donc misé sur une relative compacité, puisque le NH-C14, lorsqu'il est dépourvu de ventilateur, ne mesure pas plus de 13 cm de haut. Libre à vous par la suite d'y adjoindre un ou deux ventilateurs, selon la place disponible dans votre boîtier. Dans ce cas, l'encombrement global reste tout de même relativement important. Notez que Noctua a introduit 4 vis en caoutchouc afin de déporter le second ventilateur sur son boîtier si on le désire.
015E000003889344-photo-nh-c14.jpg
0113000003889288-photo-noctua-nh-c14.jpg

Si la forme du radiateur est plutôt originale, avec une surface d'échange qui surplombe la surface de contact, sa conception est plutôt classique. Les 42 ailettes en aluminium sont alimentées en chaleur par 6 caloducs de 6 mm de diamètre, constituées de cuivre nickelé. La surface d'échange est faite de cette même matière et si elle ne bénéficie pas de la finition miroir (qui caractérise les modèles Zalman par exemple), elle reste d'une qualité irréprochable.

012C000003889348-photo-nh-c14.jpg


Le système de fixation du NH-C14 à la carte-mère est tout à fait similaire à celui du NH-D14. Il est donc simple et ne nécessite que quelques tours de tournevis, d'ailleurs fourni par Noctua. Une nécessité, puisqu'il n'est pas dit que votre propre matériel soit suffisamment fin pour passer à travers les ouvertures laissées par le constructeur dans son radiateur, seul moyen d'attendre les vis de fixation.

012C000003889298-photo-noctua-nh-c14.jpg

Si le système de fixation en lui-même est simple, l'installation ne l'est pas tant que ça. Tout d'abord, la façon dont vous installez les supports de fixation va déterminer l'orientation du ventirad. Sur un modèle de type top-flow, ça a son importance. Noctua déconseille par ailleurs de positionner le NH-C14 avec les caloducs vers le bas (pour de raison de trop grande proximité avec la carte graphique probablement), mais parfois, on n'a pas le choix ! Dans notre cas, nous avons pu placer le ventirad dans deux positions différentes.

Dans les deux cas, il est possible d'installer le NH-C14 sans avoir à ôter les ventilateurs, si ces derniers sont positionnés précisément de manière à laisser passer le tournevis livré. Il est en revanche nécessaire d'ôter les barrettes de mémoire vive pour pouvoir introduire le ventilateur placé sous le radiateur. Et cette opération n'est pas des plus simples ! Dans l'un des cas, nous avons été obligés de décaler légèrement ce ventilateur pour repositionner correctement (et en forçant un peu) des modules de mémoire tels que nos Kingston HyperX. Convenons toutefois que ces barrettes sont parmi les plus imposantes du marché. Pas de souci en revanche avec notre gigantesque Radeon HD 6970, qui n'est en rien gênée par la présence du NH-C14.

012C000003889330-photo-nh-c14.jpg

Quant au système de fixation des ventilateurs, il est des plus concluants. Nous avions déjà relevé les efforts de Noctua en la matière lors du test du NH-D14, puisque le constructeur a modifié son habituelle patte métallique à crocheter aux deux extrémités du ventilateur pour un modèle solidaire de celui-ci. Un petit détail peut être, mais qui rend la manipulation tellement plus simple ! On retrouve en outre les bandes caoutchoutées qui amoindrissent la transmission des vibrations du ventilateur au dissipateur, ainsi que des patins présents sur les ventilateurs.

000000C803889296-photo-noctua-nh-c14.jpg
000000C803891684-photo-noctua-nh-c14.jpg

Ces derniers sont des modèles NF-P14 FLX, d'un diamètre de 140 mm et fonctionnant à 1 200 tours par minute. Les connaisseurs peuvent déjà en déduire que le NH-C14 ne sera pas le premier ventirad Noctua équipé d'un système de régulation avancé. En effet, malgré une expertise certaine dans le domaine, Noctua s'obstine à snober le PWM. Alors certes, la marque fournit des adaptateurs qui permettent de faire passer les deux ventilateurs au régime particulièrement silencieux de 900 tours par minute (pour l'adaptateur LNA, Low Noise Adaptator) voire 750 tours par minute (pour le ULNA, Ultra-Low Noise Adaptator). Le résultat est satisfaisant, mais pourquoi diable se priver du PWM, souvent plus efficace que ces adaptateurs ?


Tests de performances

00C8000004037488-photo-compteur-performance.jpg

Que donne ce ventirad face à ses concurrents ? Quelles sont ses performances en termes de refroidissement et de nuisances sonores ? Vous trouverez des résultats chiffrés et comparés dans les pages suivantes :


Les différents tests montrent que le NH-C14 est particulièrement performant en termes de refroidissement et ce, particulièrement lorsqu'il est équipé de ses deux ventilateurs. En revanche, notez que les valeurs rapportées ici valent pour un boîtier ouvert. Notez bien que le flux d'air du NH-C14 ne correspond pas à celui d'un boîtier traditionnel (du bas à droite vers le sommet opposé) et qu'il bénéficiera davantage d'une arrivée d'air latérale.

Il est en revanche pas aussi silencieux que nous l'aurions espéré, même lorsque les ventilateurs tournent à 750 tours par minute. La faute à ce flux d'air justement, qui vient frapper directement le processeur. La rencontre entre le flux entrant ce l'air qui ne parvient pas à s'échapper sur les côtés crée de bruyantes turbulences. Les résultats sont tout de même très bons et le bruit propagé reste assez sourd et pas vraiment désagréable.

Conclusion

00C8000003865396-photo-ventilateur-pc-noctua-nh-c14.jpg
Tout d'abord, il convient de saluer l'effort fourni par Noctua pour fournir un ventirad de grande qualité destiné à des configurations non conventionnelles. Le travail de recherche est manifeste et rares sont les modèles top-flow présents sur le marché qui sont dotés de deux ventilateurs de 140 mm. Certains possesseurs de boîtiers HTPC désireux de le rendre très silencieux devraient y trouver leur compte.

Néanmoins, le ventirad ne devrait pas satisfaire tout le monde. En effet, la présence des deux ventilateurs n'est absolument pas garantie et dépendra fortement de votre configuration : mieux vaut s'équiper de son décimètre pour être sûr de pouvoir installer convenablement le NH-C14 !

Car le problème est bien là : en présence des deux NF-P14 FLX, le NH-C14 est particulièrement performant, car l'association des deux ventilateurs en mode ULNA permet d'obtenir un excellent compromis refroidissement / nuisances sonores. Avec un seul ventilateur, le bilan est un peu moins bon, puisque le refroidissement moins performant et les nuisances sonores à peine moindres. Ajoutons à cela que le NH-C14 est actuellement commercialisé autour de 80 euros, ce qui est une somme conséquente pour un ventirad. Si on ne peut utiliser qu'un seul des deux ventilateurs, l'intérêt est plus limité...

Noctua NH-C14

Les plus
+ Performances
+ Montage ventirad, ventilateurs
+ Qualité de finition
Les moins
- Pas de PWM !
- Pas de garantie du 2nd ventilateur
- Prix
Refroidissement
Nuisances sonores
Accessoires / régulation
4


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020
Certains MacBook Pro récents s'éteignent
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Cyberharcèlement, usurpation d'identité : une Française vivant aux USA condamnée à de la prison
L'arrivée du « premier contraceptif masculin » en 2020 ?
AMD dévoilerait ses Radeon RX 5500 XT et RX 5600 dans le mois à venir

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top