Test Explorer Touch Mouse : l'entrée de gamme tactile de Microsoft

15 septembre 2011 à 10h47
0

Microsoft Explorer Touch Mouse


Après l'Arc Touch Mouse et la Touch Mouse, Microsoft continue à explorer le concept de la souris tactile avec... l'Explorer Touch Mouse, une souris basée sur la technologie utilisée sur l'Arc Touch Mouse, sans le côté pliable. Microsoft va-t-il enfin nous convaincre ?

Ergonomie et design



L'Explorer Touch Mouse se présente sous des formes assez proches de la Touch Mouse, c'est à dire très minimalistes. Pas de prise en main ergonomique, pas de repose pouce ou auriculaire. Au rang des points positifs, le contour de la souris est en caoutchouc antidérapant, et l'arrière pas trop plat. Reste que la forme semble peu adaptée aux grandes mains, et le choix d'un plastique glossy pour la surface ne plaira pas à tout le monde. La souris est disponible en noir, rouge bordeaux ou gris foncé (notre exemplaire de test).

012C000004583880-photo-microsoft-explorer-touch-mouse-1.jpg
012C000004584180-photo-microsoft-explorer-touch-mouse-co-770-te-769.jpg


Le « Touch » de l'Explorer Touch Mouse est à prendre dans le sens de l'Arc Touch Mouse et non de la Touch Mouse entièrement tactile. Ici, il s'agit donc de la bande tactile remplaçant la molette de la souris, une fois de plus accompagnée d'un effet à retour de force. Par rapport à la souris pliante, on note cependant une nouveauté : cette molette virtuelle est cliquable. En revanche, Microsoft a conservé la séparation physique sensible sous le doigt au milieu de la bande. Dommage, d'autant plus que, comme nous le verrons, il est possible d'appliquer trois actions différentes aux différentes parties de la bande tactile. Autre bon point : la partie tactile est plus large, et pour cause : l'Explorer Touch Mouse gère le défilement horizontal !

01F4000004583902-photo-microsoft-explorer-touch-mouse-5.jpg


On appréciera également la fermeté des boutons, supérieure à celle de l'Arc Touch Mouse, notamment ce nouveau clic central. Le retour haptique est en revanche un peu moins agaçant, le bruit généré étant plus sourd.

Quid de la glisse ? Correcte sans être extraordinaire. Deux patins larges mais étroits sont présents à l'avant et l'arrière de la souris. En revanche, après quelques heures d'utilisation à peine, l'un d'entre eux s'était déjà légèrement décalé sur notre modèle.

Technologies



Pas de surprise avec l'Explorer Touch Mouse : comme les deux précédentes souris tactiles du constructeur, le périphérique utilise un capteur optique doté de la technologie Bluetrack de Microsoft. On rappelle que celle-ci utilise une lumière bleue, et non rouge sur les souris optiques traditionnelles, ce qui permet selon Microsoft de faire ressortir des détails de la surface qui seraient invisibles avec une lumière rouge. En pratique, la souris est capable de fonctionner sur de nombreuses surfaces tels un jeans ou une parcelle de moquette.

01F4000004583892-photo-microsoft-explorer-touch-mouse-3.jpg


La connectivité sans fil est également sans surprise : une liaison radio 2,4 GHz assurée par un dongle USB de petite taille. Celui-ci a l'avantage d'être peu volumineux (un emplacement est d'ailleurs prévu sous la souris pour le ranger lors du transport), mais a l'inconvénient de squatter un port USB. Pourquoi ne pas utiliser du Bluetooth ? On se pose une fois de plus la question. Certes, la solution du dongle a l'avantage d'être compatible avec n'importe quel ordinateur, et les performances de la liaison sans fil sont tout à fait satisfaisantes, mais sur un ordinateur portable, il faudra sacrifier un port USB.

01F4000004583912-photo-microsoft-explorer-touch-mouse-7.jpg


Le chargement s'effectue tout simplement via deux piles LR6. Microsoft annonce une autonomie de 18 mois (!) mais on va avoir du mal à vérifier cette donnée dans l'immédiat... On pourra regretter le rechargement par simples piles, mais vu son positionnement en terme de prix, il ne faut pas s'attendre à une batterie amovible...

01F4000004583896-photo-microsoft-explorer-touch-mouse-4.jpg


Pilotes




L'Explorer Touch Mouse fonctionne avec la version 8.2 des pilotes IntelliPoint. Pas de révolution autour des fonctionnalités, mais plusieurs points sont à noter concernant la prise en charge de la bande tactile remplaçant la molette.

Comme nous l'avons écrit plus haut, celle-ci est désormais cliquable, et on dispose donc d'un véritable clic central, alors que l'on devait l'émuler par un double tap sur l'ARC Touch Mouse. On conserve en revanche la séparation de la molette en trois zones virtuelles, et voilà donc les « 5 boutons programmables » que l'on cherchait désespérément sur la souris. La molette cliquable compte pour 3 boutons, que l'on pourra assigner dans les pilotes à trois fonctions différentes, parmi les nombreuses prédéfinies. Un éditeur de macros est également intégré aux pilotes pour assigner ses propres fonctions.

01F4000004584110-photo-microsoft-explorer-touch-mouse-pilotes-boutons.jpg


Problème : la frontière entre ces trois zones est parfois délicate à appréhender : en fait la partie centrale est très large et seules les extrémités de la bande donnent accès aux autres fonctions. En clair : on aura parfois tendance à cliquer sur la mauvaise partie de la bande.

Bon point en revanche : la bande tactile gère désormais le défilement horizontal, avec ou sans impulsion comme le défilement vertical. Qui plus est, l'inertie est également prise en charge dans ce sens, en lançant une grande impulsion pour parcourir rapidement une feuille de calcul par exemple. Ces nouvelles fonctions associées à la molette plus confortable physiquement améliorent sensiblement le potentiel tactile de la souris, franchement limité sur l'ARC Touch Mouse. Malheureusement, les pilotes ne permettent pas d'assigner le défilement horizontal à d'autres fonctions, comme l'Aero Snap plutôt malin de la Touch Mouse.

01F4000004584112-photo-microsoft-explorer-touch-mouse-pilotes-d-filement.jpg


Pour le reste, les pilotes font dans le classique : réglage de la vitesse de défilement horizontal et vertical avec activation ou pas de l'impulsion (toujours bizarrement appelée « Raccourci »), réglage ou désactivation du retour haptique, sensibilité du pointeur ou encore vitesse du double clic.

01F4000004584114-photo-microsoft-explorer-touch-mouse-pilotes-sensibilit.jpg


Microsoft annonce une compatibilité Windows et Mac, et effectivement, les pilotes Mac proposent les mêmes fonctionnalités. En revanche, ils ont vraisemblablement été développés avant Mac OS X Lion, et ne permettent pas d'associer les boutons à des fonctionnalités spécifiques telles que le Launchpad ou le passage en mode plein écran. En outre, nous avons constaté des décrochages occasionnels du pointeur sur notre Mac de test, un problème que nous n'avons pas reproduit sous Windows 7.

01F4000004584866-photo-microsoft-explorer-touch-mouse-pilotes-mac.jpg


A l'utilisation



L'Explorer Touch Mouse s'avère assez précise et offre une glisse agréable. Clairement, on ne la recommandera pas pour les tâches nécessitant une grande précision, mais elle nous paraît meilleure sur ce point que l'ARC Touch Mouse. La couche tactile est également un peu moins minimaliste, mais on regrettera tout de même que Microsoft n'ait pas inclus dans ses pilotes un défilement aussi fluide que celui proposé par la Scroll App de Logitech pour ses souris à défilement libre. Ici, même en réglant la vitesse de défilement au minimum, celui-ci s'effectuera toujours avec de légers à-coups. Toujours dans la pratique, si le défilement horizontal fonctionne avec impulsion, avec un simple glissé, il se limite à un cran de la barre de défilement, un peu court !

Conclusion



0000007804540450-photo-souris-pc-microsoft-explorer-touch-mouse-gris-clone.jpg
L'Explorer Touch Mouse a le mérite d'apporter quelques améliorations à la molette tactile introduite par l'Arc Touch Mouse : elle est désormais cliquable et, plus large, gère le défilement horizontal. En outre, contrairement aux deux autres souris tactiles de Microsoft, l'Explorer Touch Mouse reste au prix relativement honnête de 49 euros, sachant que l'Arc Touch Mouse et la Touch Mouse dépassent toutes deux la barre des 60 euros.

Malheureusement, on reste un peu sur notre faim, notamment en ce qui concerne le défilement que l'on souhaiterait plus fluide sur une souris tactile. On regrettera également l'absence de Bluetooth, ainsi que des choix très minimalistes en terme d'ergonomie : Microsoft ne s'est franchement pas foulé, et à un prix semblable, on lui préfèrera peut être la M515 de Logitech, plus classique (capteur optique et molette physique) mais finalement plus agréable à prendre en main. Une assez bonne souris sans fil en définitive, mais qui aurait pu être encore meilleure avec une ergonomie plus soignée.

Explorer Touch Mouse

Les plus
+ Surface tactile plus large
+ Clic central physique
+ Pilotes pour Windows et Mac OS X
+ Précision correcte
Les moins
- Ergonomie... minimaliste
- Pas de Bluetooth
- Décrochages sur Mac
Confort
Précision
Boutons
2.5


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels
Surprise : les GAFA jugent la taxe GAFA
Drako GTE : la nouvelle hypercar électrique aux 1200 chevaux a été dévoilée
Le site des impôts affecté par le piratage de 2000 boîtes mails

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top