Creative T4 Wireless : sans fil et sans faute ?

01 juin 2018 à 15h36
1

Creative T4 Wireless : sans fil et sans faute ?

Après une longévité assez conséquente du kit Gigaworks T3, sorti fin août 2008, il était temps pour Creative de lui trouver un remplaçant, si possible digne de ce nom. Et en parlant de nom, l'appellation Gigaworks, pas née de la dernière pluie non plus (on se remémore le GigaWorks S750 sorti en 2004), cède sa place à un plus pragmatique « wireless ». C'est donc le kit T4 Wireless qui prend la relève, et que nous testons aujourd'hui.

01F4000007098180-photo-creative-t4-wireless.jpg

Creative T4 Wireless


Présentation du kit

Le T4 Wireless reprend en bonne partie les caractéristiques du GigaWorks T3... et il peut également faire penser au ZiiSound T6, avec des satellites tronqués d'un étage. Le T4 est composé du même caisson de basses, petit (215 x 235 x 290 mm), mais profitant d'un beau rendement grâce à sa technologie SLAM (une membrane active, deux passives). Ôtons tout de suite un doute : les satellites sont bien filaires. Ce qui est « Wireless » c'est la source sonore, en Bluetooth si vous le désirez. Ils ont la même forme que sur le T3, et la même membrane en aluminium du T6.

012C000007098198-photo-creative-t4-wireless-9.jpg
012C000007098196-photo-creative-t4-wireless-8.jpg

On retrouve également la télécommande ronde des précédents kits, avec cette fois un chipset NFC sur le dessus du potentiomètre pour coupler son smartphone plus facilement. Outre le contrôle du volume, la télécommande sert à permuter les sources audio (Bluetooth, RCA et optique) et elle accueille une entrée auxiliaire mini jack et une sortie casque. Contrairement au ZiiSound T6, le T4 Wireless n'intègre pas de DAC USB au niveau de l'électronique du caisson, c'est dommage. Pour une utilisation filaire avec un ordinateur, il faudra donc utiliser l'entrée analogique ou mieux, celle optique supportant les échantillonnages jusqu'à 192 kHz sur 24 bit. Mais ça implique que l'ordinateur ait une sortie optique.

012C000007098188-photo-creative-t4-wireless-4.jpg
012C000007098186-photo-creative-t4-wireless-3.jpg

Deux des défauts souvent constatés sur les anciens kits persistent : le dosage des basses se fait exclusivement au dos du caisson, et Creative ne propose toujours pas de solution pour régler les aigus. La télécommande infrarouge est, elle, toujours là. Et toujours peu utile... Rien à redire en revanche sur la finition, sérieuse comme à l'habitude de Creative. Les satellites pourront être fixés au mur, au besoin (fixation non fournie, mais pas de vis standard au dos de chaque enceinte).

012C000007098192-photo-creative-t4-wireless-6.jpg
012C000007098184-photo-creative-t4-wireless-2.jpg

La technique

0096000007098200-photo-creative-t4-wireless-slam.jpg
De ce côté-là, Creative demeure muet comme une tombe, ou presque. En dehors des membranes de haut-parleur en aluminium (« de niveau audiophile ») et du caisson SLAM, on ne dispose d'aucune information. Nous avons tout de même réussi à obtenir un whitepaper qui nous précise la puissance d'amplification : 15 W par satellite et 50 W pour le subwoofer.

Pour rappel, le caisson SLAM (Symmetrically Loaded Acoustic Module) utilise la technique des haut-parleurs passifs, au nombre de deux ici. Pour faire simple, Creative a logé un haut-parleur actif en façade du caisson (16,5 cm), et deux haut-parleurs passifs (sans aimant ni bobine) sur les côtés, dos à dos. Les membranes de ces derniers vont se mouvoir grâce aux déplacements d'air causés à l'intérieur du caisson par le haut-parleur actif. C'est le même principe de fonctionnement qu'un résonateur bass-reflex, avec une appétence particulière pour les très basses fréquences. Idéale pour les systèmes compacts, cette technologie est intéressante que si les membranes passives sont correctement maîtrisées, ce qui n'a rien d'évident. Mais là, Creative gère son sujet. Le rendement de ce petit caisson est impressionnant !

012C000007098194-photo-creative-t4-wireless-7.jpg

L'autre aspect important dans l'évaluation de ce kit, c'est le sans fil. On retrouve ici du Bluetooth 3.0 (profils A2DP et AVRCP) avec codec SBC standard et le plus qualitatif aptX (vraie qualité CD). Des différences subsistent par rapport au T6 : l'ajout du codec AAC (pour les possesseurs d'appareils sous iOS), le NFC et la prise en charge multipoint. Pour ce dernier critère, deux appareils peuvent être connectés simultanément et lire leur musique à tour de rôle. Il suffit que l'un se mette en pause pour que l'autre puisse prendre le relais. Les transitions se font en douceur : c'est impeccable !

Le kit à l'épreuve du son

00C8000007098190-photo-creative-t4-wireless-5.jpg
Le T3 s'était fait une bonne réputation en matière de restitution audio, le T4 Wireless a toutes les chances de suivre la même trajectoire. Ses petits satellites délivrent un son propre, caractérisé par des médiums étonnamment bien détaillés. Les aigus pourraient gagner à offrir davantage de brillance, mais compte tenu de la taille des deux haut-parleurs, la performance est déjà tout à fait honorable.

Certes, on ne peut pas vraiment imaginer écouter le T4 Wireless sans le caisson, qui ne peut d'ailleurs pas être totalement désactivé, même si on met le potentiomètre au minimum. À l'inverse, on ne le poussera pas au-delà de la moitié, à moins d'être adepte du boom-boom. Entre les deux, le grave est proprement modélisé, rondement et sans bavures.

01C2000007098182-photo-creative-t4-wireless-10.jpg
Les satellites font un bon job pour couvrir un médium assez large et net

Le T4 Wireless tient plutôt bien la montée en volume, puisque des 94,4 dB que nous avons mesurés à fond sur notre morceau de référence (Kid A de Radiohead), il reste encore 89,9 dB sans distorsion (avec le caisson au minimum). Certes, le gap est conséquent en échelle logarithmique, mais il reste de quoi déranger ses voisins sans problème. Bref, pour la taille du kit, c'est plutôt très bon !

Conclusion

0096000005507337-photo-award-valeur-sure.jpg
Dans l'absolu, Creative nous propose là un très bon kit d'enceintes 2.1, compact, qui sonne assez fort... et fort bien. Sa connectivité sans fil complète, avec les meilleures techniques de transmission Bluetooth du moment et la gestion multipoint, le rend aussi efficace qu'agréable à utiliser depuis des sources mobiles, notamment celles compatibles aptX ou celles sous iOS. Tandis que l'entrée optique rassurera ceux qui ne jurent que par le filaire. Il n'y a véritablement que deux reproches à formuler à l'encontre de Creative : l'absence d'innovation (elles ne tiennent par rapport au T3 quasiment qu'à l'adoption de sans fil) et le positionnement tarifaire, qui reste lourd. A 299,99 € sur le site de Creative comme chez l'unique marchand que répertorie notre comparateur à l'heure où nous écrivons ces lignes, le T4 Wireless n'est pas vraiment bon marché. Au même prix, vous pouvez envisager les Spinnaker d'Edifier, si le caisson ne vous fait pas trop défaut.

Creative T4 Wireless

8

Les plus

  • Son impressionnant pour la taille
  • Gros rendu de basses
  • NFC / Bluetooth avec aptX et AAC
  • Entrée optique / télécommande pratique

Les moins

  • Prix élevé pour un kit 2.1
  • Manque d'innovation rapport au T3
  • Un peu trop rond sur les aigus
  • Basses réglables que depuis le caisson

Qualité sonore7

Puissance8

Design7

Fonctionnalités8


Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
0
smartgeek
J’ai ce kit depuis quelques années maintenant. Son principal défaut vient de la télécommande: quand le kit est neuf le volume est difficile à régler, c’est beaucoup trop sensible et il est impossible (sauf à jouer sur le volume windows) de jouer à très bas volume (les voisins vous remercieront). Ensuite au bout de quelques années le potentiomètre va s’user et au lieu de baisser le volume il va l’augmenter. La chose semble en plus très très compliquée à remplacer: de la colle, des pièces d’usure à même le circuit imprimé, et une référence de potentiomètre impossible à trouver. Clairement la télécommande mériterait d’être remplacée tous les deux ans…
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

iPhone 6 : un prototype (?) en vente sur eBay pour 7 000 dollars
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Infos US de la nuit : incertitudes sur la date de lancement de l'iPhone 6
Black Friday : elle achète un iPhone 6 et se retrouve avec des patates
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Netflix perdra Starz fin février 2012
Test Internet Explorer 8 : le dernier IE avant la refonte
Test Internet Explorer 9 : un navigateur en net progrès
Haut de page