Sound Blaster X7 : le summum du son pour PC ?

06 mars 2015 à 17h59
0
0000003205382755-photo-logo-creative-labs.jpg
Creative poursuit ses développements audio et ne semble plus faire de la carte son interne sa priorité, préférant s'essayer à un nouveau concept : le DAC amplifié. Si la marque n'en est pas à son coup d'essai en matière de carte son externe, elle n'avait pas vraiment surfé sur la vague des DAC jusqu'alors, et encore moins sur celle des DAC amplifiés.

C'est chose faite avec la Sound Blaster X7, qui compte réunir les deux promesses dans un boîtier externe au look pour le moins singulier. Et Creative d'y ajouter un amplificateur stéréo pour haut-parleurs conventionnels.

Tandis que cette Sound Blaster est présentée comme le modèle le plus évolué de la marque, nous aurons à cœur de vérifier si elle est à même de séduire aussi bien les joueurs que les audiophiles, comme promis par Creative. D'autant qu'il vous faudra débourser pas loin de 400 euros pour cette carte son / DAC qui d'emblée se positionne sur un segment plutôt haut de gamme.

01E5000007909819-photo-creative-soudblaster-x7.jpg


Un design pour le moins original



Externe, la Sound Blaster X7 se présente sous un format quelque peu surprenant. Assez imposante, la petite dernière de Creative pèse aussi son poids (868 grammes sur notre balance sans les câbles ou l'alimentation). Toute de noir vêtue, cette Sound Blaster X7 présente en façade un gros bouton de réglage du volume - dont une pression activera la sourdine -, ainsi que deux boutons. Le premier permet d'allumer / éteindre la carte son ou d'activer l'appairage Bluetooth en le maintenant appuyé, et le second active ou désactive les effets de traitement du son SBX. Entre les deux, ce que l'on croit être un bouton Dolby n'en est pas un : il s'agit d'une simple diode. Toujours en façade, on retrouve trois jacks : deux pour des casques (jacks 3,5 et 6,35 mm) et un pour un microphone. Et les petits trous qui ornent la façade ne sont pas là pour le refroidissement : il s'agit tout simplement du double microphone interne (bien vu !).

01C2000007909823-photo-creative-soudblaster-x7.jpg


Sur le côté latéral gauche de la Sound Blaster X7 figure un port USB host. Celui-ci permet de brancher en USB un périphérique mobile iOS ou Android, et ainsi profiter de la recharge de la batterie et de la lecture audio. Lors de nos tests la lecture USB Host a fonctionné sans encombre avec un iPhone 6 et une tablette NVIDIA Shield. La face arrière de la X7 révèle une connectique dense : deux borniers Hi-Fi plaqués or pour le raccordement d'enceintes passives, un sélecteur d'impédance (4 ou 8 ohms), une prise micro-USB, un connecteur d'alimentation électrique, une entrée optique, une sortie optique, une entrée ligne RCA, une sortie ligne RCA et des connecteurs jack pour enceintes 5.1. Deux petits orifices permettent de fixer un arceau métallique livré : celui-ci servira de fixation pour votre casque. L'idée est bonne, mais le système n'est hélas pas très stable.



A noter que la Sound Blaster X7, à l'inverse de nombreuses cartes son externes, nécessite un adaptateur secteur externe livré par la marque (69 Watts tout de même). Sans lui, la carte ne fonctionnera tout simplement pas.

01C2000007909821-photo-creative-soudblaster-x7.jpg


Sound Blaster X7 et son adaptateur secteur

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
scroll top