Sound Blaster X7 : le summum du son pour PC ?

06 mars 2015 à 17h59
0
0000003205382755-photo-logo-creative-labs.jpg
Creative poursuit ses développements audio et ne semble plus faire de la carte son interne sa priorité, préférant s'essayer à un nouveau concept : le DAC amplifié. Si la marque n'en est pas à son coup d'essai en matière de carte son externe, elle n'avait pas vraiment surfé sur la vague des DAC jusqu'alors, et encore moins sur celle des DAC amplifiés.

C'est chose faite avec la Sound Blaster X7, qui compte réunir les deux promesses dans un boîtier externe au look pour le moins singulier. Et Creative d'y ajouter un amplificateur stéréo pour haut-parleurs conventionnels.

Tandis que cette Sound Blaster est présentée comme le modèle le plus évolué de la marque, nous aurons à cœur de vérifier si elle est à même de séduire aussi bien les joueurs que les audiophiles, comme promis par Creative. D'autant qu'il vous faudra débourser pas loin de 400 euros pour cette carte son / DAC qui d'emblée se positionne sur un segment plutôt haut de gamme.

01E5000007909819-photo-creative-soudblaster-x7.jpg


Un design pour le moins original

Externe, la Sound Blaster X7 se présente sous un format quelque peu surprenant. Assez imposante, la petite dernière de Creative pèse aussi son poids (868 grammes sur notre balance sans les câbles ou l'alimentation). Toute de noir vêtue, cette Sound Blaster X7 présente en façade un gros bouton de réglage du volume - dont une pression activera la sourdine -, ainsi que deux boutons. Le premier permet d'allumer / éteindre la carte son ou d'activer l'appairage Bluetooth en le maintenant appuyé, et le second active ou désactive les effets de traitement du son SBX. Entre les deux, ce que l'on croit être un bouton Dolby n'en est pas un : il s'agit d'une simple diode. Toujours en façade, on retrouve trois jacks : deux pour des casques (jacks 3,5 et 6,35 mm) et un pour un microphone. Et les petits trous qui ornent la façade ne sont pas là pour le refroidissement : il s'agit tout simplement du double microphone interne (bien vu !).

01C2000007909823-photo-creative-soudblaster-x7.jpg


Sur le côté latéral gauche de la Sound Blaster X7 figure un port USB host. Celui-ci permet de brancher en USB un périphérique mobile iOS ou Android, et ainsi profiter de la recharge de la batterie et de la lecture audio. Lors de nos tests la lecture USB Host a fonctionné sans encombre avec un iPhone 6 et une tablette NVIDIA Shield. La face arrière de la X7 révèle une connectique dense : deux borniers Hi-Fi plaqués or pour le raccordement d'enceintes passives, un sélecteur d'impédance (4 ou 8 ohms), une prise micro-USB, un connecteur d'alimentation électrique, une entrée optique, une sortie optique, une entrée ligne RCA, une sortie ligne RCA et des connecteurs jack pour enceintes 5.1. Deux petits orifices permettent de fixer un arceau métallique livré : celui-ci servira de fixation pour votre casque. L'idée est bonne, mais le système n'est hélas pas très stable.



A noter que la Sound Blaster X7, à l'inverse de nombreuses cartes son externes, nécessite un adaptateur secteur externe livré par la marque (69 Watts tout de même). Sans lui, la carte ne fonctionnera tout simplement pas.

01C2000007909821-photo-creative-soudblaster-x7.jpg


Sound Blaster X7 et son adaptateur secteur

La technique au coeur du Sound Blaster X7

0000009105382797-photo-sound-blaster-axx1-la-puce.jpg
Au cœur de sa Sound Blaster X7, Creative recycle son DSP multi-cœurs SB-Axx1. Celui-ci bénéficie d'une connexion USB 2.0 avec le PC qui devrait offrir une bande passante suffisante pour les flux audio, sans toutefois être à l'abri d'éventuelles microcoupures (nous en avons noté quelques-unes fort heureusement assez rares). Creative précise que son SB-Axx1 dispose d'un bus EMU32 lui permettant de gérer jusqu'à 32 entrées et sorties en simultanée : en clair, toutes les entrées / sorties de la carte peuvent être utilisées en même temps.

Le DAC ou convertisseur numérique-analogique retenu par Creative est sans surprise de type 24 bits en 192 kHz pour un rapport signal / bruit annoncé de 127 dB. Pour les connaisseurs, il s'agit d'un modèle Burr-Brown PCM1794. La particularité de cette Sound Blaster X7 vient de son amplificateur intégré, un circuit Texas Instruments TPA3116D2 de classe D qui pilote des haut-parleurs 4 ou 8 ohms. Et si l'image sonore de la Sound Blaster X7 ne vous convient pas, une trappe présente sous l'appareil permet d'accéder aux composants pour changer les amplificateurs opérationnels. Par défaut, la X7 est livrée avec des composants Texas Instruments LME49710 et New Japan Radio NJM2114D. Creative indique par ailleurs utiliser des condensateurs haut de gamme au sein de sa Sound Blaster X7 avec l'usage de composants Nichicon de type « Fine Gold ».

01E5000007909845-photo-creative-soudblaster-x7.jpg

Les amplificateurs opérationnels de la Sound Blaster X7


Par défaut, la X7 peut délivrer 38 watts de puissance maximale par canal, mais un changement d'adaptateur secteur pour un modèle plus puissant, optionnel donc, permet de passer à 50 watts de puissance par canal en 4 ohms. Cette montée en puissance a toutefois un coût puisque la distorsion harmonique passe de 1% pour l'amplification de base à 10% ce qui devient alors considérable.

A noter que Creative commercialise deux modèles de sa Sound Blaster X7 : le modèle X7 de base que nous testons ici avec son adaptateur secteur 24V 2.91A et le modèle X7 Limited Edition. Ce dernier se distingue par son coloris blanc, son adaptateur secteur 24V 6A capable de délivrer une puissance de 50 Watts par canal, ainsi qu'une sortie casque à l'impédance boostée.

Si la Sound Blaster X7 dispose de son propre étage d'amplification auquel il est possible de raccorder des enceintes Hi-Fi conventionnelles, la carte propose aussi des connecteurs jack 3,5 mm pour des enceintes 5.1 tout ce qu'il y a de plus classique (HP avant, HP arrière, caisson de basses et voie centrale). Et Creative d'inclure une sortie optique qui peut être utilisée par des haut-parleurs ou pour envoyer un signal audio à un amplificateur externe. Attention toutefois, contrairement à nombre de cartes son Creative haut de gamme, la Sound Blaster X7 ne dispose pas d'encodeur Dolby Digital ou DTS. Impossible donc de sortir en optique un signal 5.1 sauf en Bitstream. Dommage.

Pour ceux d'entre vous qui écoutent leur musique au casque, ils profiteront d'un circuit d'amplification dédié piloté par une puce Texas Instruments TPA6120A2. Un circuit qui peut alimenter des casques 600 ohms.

Bluetooth et NFC embarqués

Afin de répondre aux besoins induits par la prolifération des appareils mobiles, tablettes ou smartphones, Creative intègre dans la Sound Blaster X7 un circuit Bluetooth. C'est bien vu car cela permet de diffuser directement les MP3 de son smartphone en sans-fil donc. Creative dit utiliser un circuit Bluetooth 4.1 capable de prendre en charge les codecs aptX Low Latency et AAC notamment.

00C8000007934547-photo-creative-sound-blaster-x7-pairage-bluetooth.jpg

Connexion à la Sound Blaster X7 en Bluetooth


Lors de nos essais nous n'avons rencontré aucun souci avec le Bluetooth : il suffit de maintenir le bouton principal de la X7 pour activer l'appairage puis de connecter son smartphone, dans notre cas, un iPhone 6. La bonne issue de l'opération se solde par un message vocal « Device connected ». La diode du bouton de mise en marche passe alors au bleu et la lecture s'opère directement, que le PC soit allumé ou non évidemment. La déconnexion du périphérique entraîne un nouveau message vocal « Device disconnected » : il est possible de supprimer ces annonces en maintenant le bouton SBX enfoncé pour plus de 6 secondes.

Creative intègre également un circuit NFC pour faciliter l'appairage des smartphones compatibles (exit donc les iPhone).

01E0000007909827-photo-creative-soudblaster-x7.jpg


Etant entendu que l'utilisation de la X7 en Bluetooth peut se faire PC éteint, Creative propose une app pour iOS et Android pour modifier les différents réglages du DAC directement depuis son terminal mobile.

Les pilotes PC

Bien que la Sound Blaster X7 se présente avant tout comme un DAC, force est de reconnaître qu'elle repose largement sur la solution logicielle qui l'accompagne. Sur PC, Creative livre un pilote au look & feel épuré et quelque peu tristounet (notez que Creative supporte également l'environnement Mac OS). Les goûts, les couleurs me direz-vous... Celui-ci se télécharge depuis le site du fabricant et ne pèse que 130 Mo (il est du reste dépourvu de tout logiciel connexe). L'installation est rapide et à son terme, un assistant vous permet de configurer la Sound Blaster X7 pour votre environnement d'écoute, en quelques étapes claires.

0000008C07928847-photo-assistant-sound-blaster-x7-1.jpg
0000008C07928849-photo-assistant-sound-blaster-x7-2.jpg
0000008C07928851-photo-assistant-sound-blaster-x7-3.jpg
0000008C07928853-photo-assistant-sound-blaster-x7-4.jpg
0000008C07928855-photo-assistant-sound-blaster-x7-5.jpg
0000008C07928857-photo-assistant-sound-blaster-x7-6.jpg


Une icône Sound Blaster apparaît maintenant près de l'horloge Windows et donne accès au module de contrôle de la carte. Celui-ci affiche toutes ses fonctions et permet avant tout de contrôler le mode audio. En effet, la Sound Blaster X7 peut opérer :

  • en mode « USB Direct » (case à cocher Direct Mode), où les fonctions du DSP sont désactivées et le son du PC sort sans aucun traitement,
  • en mode « SPDIF-In Direct » (case à cocher SPDIF-In Direct) où le son de l'entrée optique est celui joué en sortie,
  • en mode par défaut (les deux précédentes cases décochées) ou le DSP intégré, c'est-à-dire la puce SB-Axx1 opère divers traitements sur le son. Toutes les autres entrées audio (en dehors de l'USB et de l'optique) sont jouables exclusivement dans ce mode, y compris le Bluetooth.


0190000007928861-photo-sound-blaster-x7-s-lection-mode.jpg

Choix du mode depuis les pilotes


Le passage d'un mode à l'autre se fait par le biais de ce logiciel, la carte n'ayant pas de bouton physique pour effectuer la bascule. Si vous n'avez pas l'occasion de lancer un ordinateur ou votre smartphone avec l'app X7, il faudra débrancher électriquement la X7 pour revenir au mode par défaut : un poil contraignant.

Le module de configuration X7 propose des contrôles assez familiers pour les possesseurs de cartes son Creative. A tout moment, on peut passer du mode casque au mode haut-parleur via un bouton qui est actif seulement si un casque est branché. A la rubrique « Haut-parleurs / casque », on pourra régler le gain du casque (selon la configuration retenue) ou activer les fameux modes que nous exposions plus haut. Le pictogramme représentant les enceintes est cliquable : on peut donc tester chaque voie en cliquant sur chaque enceinte. Si vous disposez d'un caisson de basses, c'est ici que vous pourrez jouer sur la fréquence de crossover et l'amplification ou non du canal des basses. Les pilotes proposent deux réglages pour les systèmes de haut-parleurs : « Stéréo 2.0/2/1 » ou « 5.1 Surround ». Il est à noter qu'en mode stéréo, le canal subwoofer n'est hélas pas actif.

0190000007929459-photo-creative-sound-blaster-x7-r-glages-casque.jpg

Réglages du casque


Cette rubrique comporte une page « calibration », que l'on retrouvait il fut un temps dans les réglages THX de Creative et qui va permettre de définir la distance entre l'auditeur, vous, et les haut-parleurs. Toutefois le processus est manuel et Creative ne livre aucun micro de calibration comme cela peut se faire sur les amplis home-cinema par exemple. Vous pourrez aussi préciser la position de la voie centrale par rapport à l'écran. Un onglet polarité a pour but enfin de tester individuellement chaque haut-parleur pour vérifier qu'il n'y pas d'inversion de phase, et y remédier le cas échéant.

0118000007928865-photo-creative-sound-blaster-x7-polarit.jpg
0118000007928867-photo-creative-sound-blaster-x7-calibrage.jpg

Les rubriques calibration et polarité pour les haut-parleurs


La rubrique « SBX Pro Studio » vous donne accès à différentes options de traitement du son. Le DSP Axx-1 est ici sollicité et l'on retrouve des fonctions héritées de la dynastie X-Fi. Le crystalizer va tenter de restaurer la dynamique perdue de vos morceaux MP3 en augmentant le volume et en rajoutant quelques aigus de manière opportune, la fonction Surround va, comme son nom le suggère, spatialiser le son en diffusant sur les canaux arrière d'enceintes 5.1 un mix stéréo (les casques sont aussi concernés par cet effet surround), alors que l'on peut également jouer sur le traitement des basses. Creative propose un mode Smart Volume pour ajuster le loudness tandis que la fonction Dialog Plus vise à faire ressortir les dialogues de vos films ou séries.

0190000007928869-photo-creative-sound-blaster-x7-sbx-pro-studio.jpg

Réglages SBX Pro Studio : Crystalizer et Surround


Au chapitre « CrystalVoice », on retrouve divers traitements pour le flux audio capturé par votre micro. La possibilité de changer votre voix à la volée est au menu, tout comme l'activation de l'amplification de l'entrée microphone, ainsi que divers filtres visant à atténuer les bruits ambiants ou réduire l'effet d'écho avec plus ou moins de succès selon nos essais.

0190000007928877-photo-creative-sound-blaster-x7-crystal-voice.jpg

Les réglages CrystalVoice


Les joueurs profiteront d'un mode dédié, le « Scout Mode », qui réduit les basses en vue d'améliorer la clarté du son tandis qu'un mode « Cinéma » fait son apparition. Ici, il s'agit de jouer sur la compression pour ajuster la dynamique des flux audios encodés en Dolby Digital : l'option ne concerne d'ailleurs que ces flux-là. Et précisons d'emblée que le décodage Dolby Digital opéré par la Sound Blaster X7 ne concerne que les flux en provenance de l'entrée optique. La lecture d'un DVD ou d'un Blu-ray encodé en Dolby Digital déclenchera donc le décodage du Dolby côté logiciel de lecture, et non pas côté Sound Blaster X7.

0190000007929451-photo-creative-sound-blaster-x7-cinema.jpg

Les options Dolby de la rubrique Cinéma


On retrouve le traditionnel « Equaliseur » avec ses différents préréglages, mais qui semble moins pêchu que sur une Sound Blaster Zx par exemple. Pourtant, les deux doivent agir de manière dynamique en calculant la marge disponible pour ajuster les fréquences sur tout le spectre. Creative propose aussi un classique « Mixeur » qui nous permet de choisir les niveaux des différentes entrées/sorties et leur mise éventuelle en sourdine.

Creative offre divers profils avec des réglages prédéterminés pour différents usages audio : Musique, Film, FPS, etc. La bascule d'un profil à l'autre peut curieusement manquer de fluidité, le module Creative semblait parfois cesser de répondre. Il est possible de créer des profils de votre cru en mémorisant vos propres réglages, mais l'opération n'est guère intuitive. Notez qu'aucun bouton dédié aux profils n'est présent sur la Sound Blaster X7. Au passage : le bouton SBX de la carte désactivera tous les traitements actifs du DSP.

0190000007929455-photo-creative-sound-blaster-x7-equaliseur.jpg

L'égaliseur de la Sound Blaster X7


Concluons ce tour d'horizon rapide en mentionnant les pilotes ASIO livrés par Creative et opérationnels pour cette Sound Blaster X7.

0118000007929461-photo-creative-sound-blaster-x7-asio.jpg

L'app mobile

Disponible pour iOS et Android, l'app mobile Sound Blaster X7 reprend la quasi-totalité des réglages proposés par les pilotes PC. La quasi-totalité car certaines fonctions disparaissent comme par exemple la calibration de nos haut-parleurs. On retrouve en revanche les profils, les fonctions SBX, l'égaliseur et même le mixeur, pour ne citer qu'eux.

006E000007929465-photo-creative-sound-blaster-x7-app-mobile-1.jpg
006E000007929467-photo-creative-sound-blaster-x7-app-mobile-2.jpg
006E000007929469-photo-creative-sound-blaster-x7-app-mobile-3.jpg
006E000007929471-photo-creative-sound-blaster-x7-app-mobile-4.jpg
006E000007929473-photo-creative-sound-blaster-x7-app-mobile-5.jpg


L'intérêt de l'app mobile est bien sûr à chercher lorsque vous utilisez la Sound Blaster X7 PC éteint. Si elle est pleinement fonctionnelle PC éteint, l'app mobile est le seul moyen d'ajuster ses réglages. Il faudra passer par une connexion Bluetooth entre la X7 et votre terminal mobile. A l'usage, on apprécie que l'application iOS soit optimisée pour l'écran de notre iPhone 6 ou qu'elle soit adaptée à l'écran de l'iPad. On déplore toutefois certaines lenteurs par moment, lors des interactions.

Des lacunes notables

Aussi complète soit cette Sound Blaster X7, il n'en demeure pas moins certaines omissions plus ou moins ennuyeuses. Nous évoquions l'absence d'encodeur Dolby Digital ou DTS : c'est regrettable, tout comme la non prise en charge des systèmes de haut-parleurs 7.1 ou 9.1.

D'autres reprocheront encore à cette Sound Blaster X7 de ne toujours pas gérer les flux audios HD 7.1. Sans connectique HDMI aucune, cette Sound Blaster X7 ne supporte pas les formats compressés dits HD comme le Dolby Digital True HD ou le DTS HD.

Et puis tant qu'à être compatible Bluetooth, cette Sound Blaster X7 aurait aussi pu se doter de Wi-Fi, donc de DLNA et, soyons fous, d'AirPlay !

Quid de l'écoute ?

Lors de nos tests, nous avons évidemment cherché à apprécier le rendu audio de la Sound Blaster X7 et ce, dans diverses configurations.

En reliant notre vénérable kit 5.1 signé Logitech, le Z5500, nous avons eu des expériences variées. Tout d'abord, il faut oublier la connectique optique, la X7 ne disposant pas d'encodeur Dolby. On passe ainsi à une connexion analogique directe. Le système donne de la voix sans souci et si l'écoute est assurément plus agréable qu'avec le chip audio de notre carte mère, on sent que l'ensemble montre parfois ses limites en matière de clarté et ce, beaucoup plus facilement qu'avec une Sound Blaster Zx par exemple. On a beau ajuster divers réglages dans les pilotes, on ressent toujours cette sensation brouillonne désagréable sur certains morceaux où les aigus semblent dérailler et pour tout dire, saturer.

0190000007929743-photo-creative-sound-blaster-x7-profils.jpg

Le profil Musique, presque miraculeux


Avant de découvrir le profil « Musique » : disponible dans les pilotes, il va apaiser à lui seul la plupart de nos critiques, en produisant un son finalement relativement neutre, clair et dynamique mais plutôt chargé en basse. Il faut dire que contrairement à notre Sound Blaster Zx de référence, connectée au même Z5500, le réglage Crystalizer semble par exemple bien plus sensible sur la Sound Blaster X7 : alors que l'on pense appliquer le même niveau de correction sur les deux cartes, on dénature en réalité nettement l'image sonore sur la X7, dès lors que l'on dépasse les 50%. Et cela se retrouve également du côté de l'égaliseur, où le préréglage « Rock », qui avait nos faveurs avec de précédentes Sound Blaster internes, est nettement moins convaincant que le préréglage du profil Musique. Avec ce denier mode, l'écoute de morceaux pourtant réputés difficiles, comme le Melody Nelson d'un certain Gainsbourg, donne enfin pleinement satisfaction.

Le mode d'écoute direct, qui désactive tout traitement DSP, nous paraît produire un son plus clair, mais il faudra alors logiquement sacrifier certains effets comme le son surround. Un compromis tout à fait acceptable pour les audiophiles, moins pour d'autres oreilles. Compromis dont nous trouvons confirmation de la nécessité dans nos tests de réponse en fréquence en 24 bits 96 kHz via Rightmark Audio Analyser :

012C000007929507-photo-sound-blaster-x7-r-ponse-en-fr-quence-2496-direct.jpg
012C000007929509-photo-sound-blaster-x7-r-ponse-en-fr-quence-2496-no-direct.jpg

A gauche, la réponse en fréquence de la Sound Blaster X7 en mode direct, à droite la réponse en fréquence de la même Sound Blaster X7 via le DSP


Le même outil nous indique un rapport signal/bruit de 117,2 dB en mode direct, un score pas si éloigné des 127 dB annoncés et revendiqués par Creative. L'activation du DSP et donc des effets de la puce Axx1 fait tomber le rapport signal/bruit à 107dB, quand la distorsion harmonique reste stable entre les deux modes oscillant entre 0,0017% et 0,0016%.

012C000007934629-photo-sound-blaster-x7-bruit-24-96-direct.jpg
012C000007934631-photo-sound-blaster-x7-bruit-24-96-dsp.jpg

A gauche le rapport signal bruit de la Sound Blaster X7 en 24 bits 96 kHz mode direct, à droite la même configuration par le DSP


07929747-photo-creative-sound-blaster-x7-rmaa-24-bits-96-khz.jpg

Les résultats de la Sound Blaster X7 en 24 Bits 96 kHz, mode direct - sortie stéréo


L'écoute avec des enceintes passives

000000AA07941311-photo-sony-ss-la300ed.jpg
L'un des points forts de la Sound Blaster X7 étant son amplificateur intégré, nous avons logiquement essayé le DAC avec une paire d'enceintes stéréo. Il s'agissait en l'occurrence des Sony SS-LA300ED. Des enceintes qui n'ont pas eu de mal à sonoriser efficacement notre pièce d'une dizaine de mètres carrés. La qualité sonore est ici au rendez-vous, avec des sons clairs, une bonne séparation des canaux et une puissance évidente. Attention à très fort volume, l'ensemble commence à grésiller. Avec ce type d'enceintes, les effets de traitement via le DSP nous ont paru perdre en intérêt, car moins évidents à percevoir, alors que le mode Direct a assez logiquement eu notre prédilection. Qui dit amplification dit chauffe et ici, la Sound Blaster X7 se comporte correctement : le plastique est un peu tiède au toucher par endroits mais rien d'alarmant.

Le plus regrettable lors des tests de lecture avec des enceintes de bibliothèque, ce sont les craquements que nous entendons avant et après chaque lecture pendant quelques secondes. Comme si les enceintes reproduisaient des parasites transmis par le bus USB avant, soit de jouer notre musique, soit de passer en muet dès lors que plus aucun signal audio entrant n'est détecté. Difficile ici de diagnostiquer la cause de cet effet 45 tours...

Au casque

0000006907941313-photo-akg-k271-mkii.jpg
Du côté de l'écoute au casque nous avons mené nos tests avec un casque AKG K271 MKII. Le casque est réputé pour être neutre, et cela ne change évidemment pas avec la Sound Blaster X7. On pourra être tenté de jouer avec le réglage de puissance de sortie, mais dans ce cas, attention, la perte d'un tympan est vite arrivée ! Le DAC délivre bien entendu la puissance nécessaire pour piloter le casque et l'on retrouve une écoute claire et détaillée qui manque toujours d'un tantinet de basses, un reproche que l'on peut adresser au casque d'AKG.

Le cas des jeux vidéo

En jeu, et avec notre configuration Surround, la Sound Blaster X7 donne toute satisfaction : chaque voix se fait entendre et l'on positionne sans difficulté les bruits de pas, tirs de fusil et autres évènements du gameplay. Ça n'a l'air de rien comme ça, mais face à de l'audio embarquée sur une carte mère, la différence est plus que flagrante. La clarté des sons et leur positionnement toujours correct nous a frappés que ce soit avec Assassin's Creed Unity ou Battlefield 4, pour ne citer qu'eux, même si parfois la voie centrale semble surpondérée.

Conclusion

Creative fait un retour remarqué dans son domaine de prédilection, la carte son, avec une solution hybride qui se veut adaptée aux usages modernes. Car la Sound Blaster X7 est plus qu'un simple DAC ou une vulgaire carte son externe. La marque a en effet tenté de répondre à plusieurs attentes par son intermédiaire.

Autonome, la Sound Blaster X7 peut être utilisée sans PC. Elle est alors pilotable depuis votre smartphone ou votre tablette et diffuse tout contenu audio au choix : ses entrées analogiques, sa compatibilité USB Host parfaite, ou via le Bluetooth embarqué. Des contenus que vous pouvez écouter avec n'importe quel casque, sur vos enceintes PC ou bien sur des enceintes de bibliothèque, grâce à l'amplificateur intégré. Un amplificateur qui, par défaut, se contente de 38 Watts et semble tout à fait indiqué pour piloter nombre d'enceintes passives comme nous l'avons vu dans nos essais. Au cas où cela ne suffisait pas, Creative propose une version Limited Edition de sa Sound Blaster X7 avec une amplification bi-canal de 50 Watts qui, hélas, influera négativement sur la distorsion harmonique. Impossible en tout cas de ne pas mentionner ici les craquements entendus sur nos enceintes passives de test.

Reliée à votre PC, la Sound Blaster X7 agit comme une super carte son qui vous accompagnera, que vous écoutiez de la musique, regardiez des films ou jouiez à vos titres préférés. On retrouve l'ensemble des fonctionnalités Creative de traitement du son (Crystalizer, Surround, etc). Celles-ci permettent d'adapter le son à votre goût comme c'est possible depuis les premières cartes son X-Fi. Attention toutefois, comme nous le notions les nombreux réglages peuvent avoir un effet plus destructeur que mélioratif et il faut parfois les manier avec parcimonie.

01A9000007909837-photo-creative-soudblaster-x7.jpg


Convaincante et incroyablement polyvalente cette Sound Blaster X7 délivre un son qui n'a rien à envier aux cartes son internes comme les Sound Blaster Zx/Zxr, et qui en l'état, remplacera avantageusement les souvent médiocres circuits embarqués de nombre de PC. C'est particulièrement vrai pour les jeux vidéo où l'apport de la Sound Blaster X7 est flagrant. Malgré ces qualités, la Sound Blaster X7 souffre de limitations incongrues : le décodage Dolby Digital est réservé aux seuls flux optiques entrants, Creative ne propose aucun encodeur Dolby Digital ou DTS, les flux HD ne sont toujours pas pris en charge, l'ensemble est limité à du 5.1, et le recours à l'app Android ou iOS peut parfois être contraignant. Des inconvénients que l'on regrette au vu du prix de l'engin : 399 euros pour sa version de base, 499 euros TTC pour le modèle blanc en édition limitée dont l'amplification grimpe à 2 x 50 watts.

Autant nous reconnaissons volontiers que les solutions audio embarquées de nombre de PC ne sont pas satisfaisantes, autant le prix de cette Sound Blaster X7 nous paraît déraisonnable, du moins sous le prisme du joueur PC, qui est l'un des marchés visé par Creative. A 400 euros, il y a fort à parier que le joueur, aussi amoureux du son qu'il soit, préfère s'offrir une nouvelle carte graphique... Quant à l'audiophile, il devra se montrer ouvert d'esprit pour réaliser certains des avantages évidents de la Sound Blaster X7, face à des préjugés qui trop souvent ont la vie dure !

Creative Sound Blaster X7

6

Les plus

  • Richesse entrées/sorties
  • Rapport signal bruit élevé, son propre
  • Bluetooth embarqué

Les moins

  • Pas d'encodeur Dolby ou DTS
  • Nécessite le logiciel PC ou mobile
  • Son moins bon via le DSP - Craquements enceintes passives
  • Prix trop élevé

Performances8

Fonctionnalités7

Confort d'utilisation8

Rapport qualité/prix7



Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Gmail 4.0 pour iOS désormais presque aussi bien intégré que le client natif
Roaming : le double jeu d’Orange
Comment Lego est devenu la marque la plus puissante du monde
Infos US de la nuit : Apple aux portes du Dow Jones
Live Japon : Sharp en danger
Shazam va permettre d’acheter un objet en prenant une photo
Faille Freak sur SSL TLS : Windows et Internet Explorer aussi concernés
Qobuz : streaming 24 bits, nouvelles applications et Apple Watch pour bientôt
En plein recentrage, SAP va supprimer 2200 emplois
Les Steam Machines se montrent : de 479 à 2 000 dollars et plus
Haut de page