Test Logitech G930 : de la puissance, sans fil

04 février 2011 à 16h40
0

Logitech G930

Numéro un dans le domaine de l'audio sur PC, le Suisse Logitech est également un acteur important du jeu vidéo. Si on ajoute à cela la bonne maîtrise des technologies sans fil, on obtient un cocktail détonnant pour un casque gamer ! C'est en tout cas la prétention du fleuron de la marque, le Wireless Gaming Headset G930.

0190000003954778-photo-logitech-g930.jpg

Le Logitech Wireless Gaming Heaset G930, de son nom complet


Présentation du casque

Pour faire simple, le G930 est un cousin du G35, en 7.1 également mais en version sans fil. Et il est vrai que les deux produits passent pour des sosies sur de nombreux points : couleur, forme des écouteurs, micro, finition globale, commandes sur l'oreille gauche... Mais s'en tenir là serait trop simple, le G930 dispose heureusement d'autres ressources.

La technique

Comme tout bon casque gamer qui se respecte, le G930 est de type circum-auriculaire fermé. Et oui, l'isolation demeure un point crucial : il ne faut pas être dérangé et aussi accessoirement ne pas déranger soi-même. Le G930 se comporte bien en la matière, même un peu mieux que le G35. Logitech a doté son casque de transducteurs de 40 mm « à réglage laser ». L'explication donnée reste assez vague, mais en gros Logitech analyserait le comportement de ses transducteurs à l'aide d'un laser, ce qui permettrait de détecter et corriger davantage de sources de distorsion.

012C000003954616-photo-logitech-g930-couteur.jpg

Les écouteurs enveloppent bien les oreilles


Le G930 couvre la réponse en fréquence considérée parfaite de 20 Hz - 20 kHz. Mais aucune information sur la sensibilité ou l'impédance. Côté acquisition, les caractéristiques communiquées par Logitech sont également parcellaires. Tout ce qu'on sait, c'est que le micro unidirectionnel avec dispositif de réduction du bruit ambiant couvre la plage de fréquences allant de 100 Hz à 75 kHz. Et qu'il se met en sourdine automatiquement dès qu'on relève le bras souple.

012C000003954670-photo-logitech-g930-micro.jpg

Le micro unidirectionnel à condensateur


L'objet

Le G930 affiche un gabarit relativement modéré. Avec son arceau moins épais, il gagne 20 g par rapport au G35 et totalise 328 g sur la balance. En matière de confort, Logitech a opté pour du douillet : mousse à mémoire de forme sur le haut de l'arceau et similicuir bien rembourré sur les écouteurs. Le casque s'ajuste parfaitement bien grâce à ses branches réglables et ses écouteurs montés sur pivot. On regrettera juste que la rotation à 90° s'effectue vers l'arrière et non pas sur l'avant. Pour continuer à entendre, c'est pourtant mieux... L'ensemble profite de la belle finition qu'on trouve habituellement sur le haut de gamme Logitech.

00C8000003954610-photo-logitech-g930-branches-r-glables.jpg
00C8000003954618-photo-logitech-g930-couteurs-articul-s.jpg
00C8000003954606-photo-logitech-g930-arceau-rembourr.jpg

Branches réglables, écouteurs articulés et arceau rembourré


La communication avec l'ordinateur se fait par ondes radio à 2,4 GHz une fois l'émetteur USB branché. Logitech fournit un imposant enrouleur avec 1,2 m de câble USB d'un côté et 1,8 m de l'autre. Attention, la connexion USB filaire ne sert qu'à recharger le casque : sans émetteur pas de son. C'est pourquoi Logitech a logé un port USB sur l'enrouleur : si les batteries sont vides, on peut alors brancher le casque et l'émetteur USB en même temps (sans occuper deux ports USB de l'ordinateur). Logitech précise que le flux audio transmis en sans fil est échantillonné en 48 kHz non compressé, et réceptionné par deux antennes dans le casque. Le constructeur annonce une portée de 12 m et une autonomie de 10 h.

012C000003954622-photo-logitech-g930-enrouleur-usb-avec-metteur.jpg
012C000003954620-photo-logitech-g930-metteur-rf.jpg

Enrouleur-rallonge USB avec son émetteur à fréquences radio


Particularité du G930 : les commandes intégrées à l'écouteur gauche. Au total, on trouve trois boutons paramétrables G1, G2 et G3, une roulette de contrôle du volume, une touche sourdine et l'interrupteur pour activer ou désactiver le Dolby. Et bien sûr un bouton ON/OFF.

012C000003954612-photo-logitech-g930-commandes-sur-couteur.jpg

Les commandes intégrées à l'écouteur gauche


A l'écoute sur...

0064000003954614-photo-logitech-g930-dolby-headphone.jpg
Pour parvenir à restituer un son 7.1 avec deux transducteurs seulement, le G930 utilise la technologie de virtualisation Dolby Headphone. Il est également compatible Dolby Pro Logic II et peut donc émuler du son huit canaux à partir d'une source stéréo classique. Le pilote Logitech est très accessible et c'est tant mieux. Une seule fenêtre découpée en quatre volets : réglages des niveaux, paramétrage des touches G, mélangeur de son surround et morphing de la voix. Si cette dernière option s'avère plus divertissante que franchement utile, on apprécie en revanche la complétude des réglages sonores : volume, microphone, effet local (volume de votre voix dans le casque), aigus, graves ainsi qu'un égaliseur avec pré-amplification sur 10 bandes !

00BE000003954624-photo-logitech-g930-pilote-1.jpg
00DC000003954626-photo-logitech-g930-pilote-2.jpg
00BE000003954628-photo-logitech-g930-pilote-3.jpg

Les pilotes de Logitech v1.00.358


Du jeu vidéo

00C8000003968030-photo-left-4-dead-2.jpg
C'est l'utilisation principale à laquelle se destine le casque. Nous lançons donc Left 4 Dead 2 pour voir ce que donne le G930 sur une vraie source en 7.1. Et bien il n'y a pas à tortiller, le G930 s'en sort globalement bien. Le surround est efficace, la puissance décoiffante. Toutefois, face au récent HS1 de Corsair, force est de constater que la spatialisation sonore apparaît un peu moins aérée et donc naturelle. Par conséquent, on a un peu plus de mal à localiser l'origine des sons. Avec le jeu testé, on entend les zombies roder dans les parages mais on se laisse plus facilement surprendre, la faute à une anticipation moins précise.

Autre remarque : la forte propension à charger les basses parvient à pousser les transducteurs pourtant coutumiers dans leurs derniers retranchements. Les grosses explosions s'accompagnent parfois de distorsion si le volume est trop élevé. Et les sons comme les détonations passent tellement au premier plan qu'ils peuvent vite fatiguer. Mais côté adrénaline, que c'est bon !

Pas de réglage dédié au 5.1 en revanche, comme sur le HS1. Mais avec Call of Duty : Modern Warfare 2 ou Battlefield Bad Company 2 (jeux en 5.1), le G930 fonctionne aussi bien qu'avec Left 4 Dead 2. Nous avons déjà fait ce constat avec le HS1 : faire la différence entre du 5.1 et du 7.1 dans les jeux avec un casque n'est pas du tout évident. Dans les deux cas, la spatialisation circulaire du son contribue clairement à rendre le jeu encore plus immersif qu'il ne l'est déjà. Forcément, quand on entend tout ce qui se passe autour de soi, on s'y croit !

00C8000003968026-photo-call-of-duty-modern-warfare-2.jpg
00C8000003968028-photo-battlefield-bad-company-2.jpg

Avec ces deux jeux en 5.1, la spatialisation même artificielle se montre tout à fait convaincante.


Du film

Les observations faites jusqu'ici valent également pour les films. Le G930 donne une pêche incroyable aux films d'action par exemple. Mais avec une œuvre axée sur les dialogues, le rendu vitaminé avec des basses opulentes ne colle pas forcément. Même baissées à fond elles restent bien présentes. Quant à la spatialisation, même chose que précédemment. Elle est bonne dans l'absolu mais moins aérée qu'avec un HS1. Le bon point en revanche, c'est la qualité de l'isolation acoustique offerte par le G930, bien meilleure que sur le casque de Corsair.

00DC000003954694-photo-illustration-dolby.jpg
012C000003867460-photo-blu-ray-dolby.jpg

Le Blu-ray Dolby de test propose des contenus variés exploitant le 7.1


De la musique

Une petite envie d'écouter de la musique ? Le G930 se prête à l'exercice sans souci. Il offre, on s'y attendait un peu, un son stéréo bien rond avec une teinte plutôt froide. Sur la question des basses, c'est affaire de goûts. Ceux qui privilégient la quantité seront servis. Ceux qui recherchent la qualité trouveront probablement que les graves manquent de détail et qu'ils couvrent trop les mediums (dont les voix). Enfin ceux qui aiment les sons plats ou un tantinet neutre n'ont clairement rien à faire ici... Et de la même manière que la spatialisation manque d'amplitude en 7.1 par rapport au HS1, l'image sonore en stéréo semble également compactée. En définitive, le G930 sonne moins naturel...

Quid de la faculté du Dolby Pro Logic II à transformer le 2.0 en 7.1 ? Comme noté dans le test du HS1, la qualité du résultat va dépendre du type de morceau écouté et de la qualité du mixage de l'enregistrement. Mais là aussi, le G930 de Logitech fait moins bien que le HS1 de Corsair. L'actionnement de l'interrupteur Dolby Headphone ajoute une violente réverbération et engendre une baisse de volume globale donnant l'impression que l'orchestre s'est reculé de 10 mètres. Pas très probant, la stéréo reste préférable...

Et le micro ?

Côté micro, pas de grande déception mais une petite déconvenue : si la captation de la voix s'avère très réaliste et les bruits de fond bien contenus, il reste un léger souffle chuintant. Comme si la transmission de la voix sans fil engendrait une perte de signal (ou un gain de bruit). Ca n'est pas plus perturbant que ça mais notable, surtout par rapport au G35 du même constructeur. Quant au morphing, nous avons un petite préférence pour la voix d'écureuil shooté à l'hélium...

Conclusion

Fleuron de Logitech, le G930 se hisse sans trop de surprise dans les hauteurs du classement des casques audio pour gamer. Mais pas tout en haut... Le produit est certes bien fini, confortable, isolant et fonctionnel grâce à ses boutons paramétrables sur l'écouteur. Et sauf rares coupures ou coups de bourre furtifs, la connexion sans fil n'est jamais prise à défaut. Attention toutefois, elle semble être à l'origine d'une légère perte de signal côté micro. Et en matière d'acoustique, on pourra reprocher à Logitech d'avoir un peu trop orienté son casque, à l'image d'un joueur stéréotypé aimant avant tout les basses grasses. Il en résulte un rendu ultra dynamique qui sied parfaitement aux jeux et aux films d'action mais qui mériterait davantage de finesse, notamment pour une écoute musicale en stéréo. Pour moitié prix, le HS1 de Corsair, certes filaire, propose une restitution plus fidèle et délivre une spatialisation plus aérée du son. A vous de jauger selon vos aspirations et votre budget. Et oui, dernier souci qui coûte l'appréciation « Très bon » au G930, c'est son prix exagéré...

Logitech G930

Les plus
+ Puissance des basses / bon volume
+ Surround 7.1 / isolation efficace
+ Port confortable / robuste
+ Réglages audio / sans fil fiable
Les moins
- Son marqué / trop de basses ?
- Spatialisation pourrait être plus aérée
- Dolby Pro Logic II bof...
- Prix conséquent
Qualité audio
Qualité micro
Surround
Confort
3

Modifié le 18/09/2018 à 14h43
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020
Certains MacBook Pro récents s'éteignent
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Cyberharcèlement, usurpation d'identité : une Française vivant aux USA condamnée à de la prison
L'arrivée du « premier contraceptif masculin » en 2020 ?
AMD dévoilerait ses Radeon RX 5500 XT et RX 5600 dans le mois à venir

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top