E3 2016 : Yves Guillemot d'Ubisoft adresse un message à Vincent Bolloré

14 juin 2016 à 18h57
0
La prise de parole d'Yves Guillemot à la fin de la conférence pré-E3 d'Ubisoft n'avait rien d'un hasard : le patron du studio a évoqué le besoin de liberté pour créer. Un message clairement destiné à Vivendi et Vincent Bolloré.

La conférence pré-E3 d'Ubisoft a permis au studio et éditeur français d'afficher ses ambitions pour les prochaines années, en dévoilant de tout nouveaux jeux, comme Steep - des sports extrêmes dans les Alpes, par Ubisoft Annecy - ou encore Star Trek Bridge Crew en réalité virtuelle, en présentant le gameplay de titres très attendus comme For Honor, Watch Dogs 2, Ghost Recon Wildlands, ou encore en montrant de nouvelles images du film Assassin's Creed, qui sort en décembre. Mais outre les nombreuses présentations de jeux, la conférence a également été l'occasion pour le patron d'Ubisoft de faire passer un message.

Yves Guillemot n'est pas monté sur scène au début du show, laissant à l'actrice et présentatrice habituée de la conférence, Aisha Tyler, le soin de rendre hommage aux victimes d'Orlando. C'est surtout à la toute fin de la série de présentations qu'Yves Guillemot s'est exprimé, entouré des développeurs de ses différents studios à travers le monde. Guillemot a ainsi résumé les 30 ans d'existence d'Ubisoft par le fait d'être « libre de créer, libre d'innover, libre de s'exprimer, libre de prendre des risques et de s'amuser ».

0320000008472796-photo-ubisoft-e3-2016-yves-guillemot.jpg

« Quand vous êtes libre, il n'y a pas d'échec. Il n'y a que le futur » a-t-il ajouté, sous les applaudissements d'une foule dont une partie n'était assurément pas dupe concernant le principal destinataire de ce message de liberté. Car Ubisoft est dans le collimateur de Vincent Bolloré, le patron de Vivendi, qui cherche à prendre le contrôle du studio depuis fin 2015.

Dernier fait d'armes en date : une OPA menée par Bolloré sur la société Gameloft, dont Michel Guillemot, le frère d'Yves Guillemot, était le PDG. Michel Guillemot a démissionné dans la foulée. Désormais, Vivendi aimerait bien faire de même avec Ubisoft, dont il détient déjà une importante partie du capital.
Par sa prise de parole devant des centaines de spectateurs présents dans l'Orpheum Theater, mais également devant des dizaines de milliers de spectateurs qui visionnaient la conférence en streaming, Yves Guillemot a confirmé qu'il ne comptait pas abandonner Ubisoft, et a conclu en ajoutant que le studio était « reparti pour 30 années supplémentaires ». On ne peut que le souhaiter.


0320000008472798-photo-ubisoft-e3-2016-yves-guillemot.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Netflix menace les partages de compte entre amis
La filière éolienne française se porte bien et continue de créer des emplois
Une nouvelle taxe appliquée sur les billets d'avion dès 2020, pour financer les transports propres
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Vers des batteries lithium-CO2 rechargeables ?
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
La bande annonce de Star Wars, l'ascension de Skywalker, est là !
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
19 heures et 16 minutes : Qantas s'offre le record du plus long vol du transport aérien

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top