La Chine lance sa propre version de PUBG mobile

Thibaut Popelier
Spécialiste Gaming
10 mai 2019 à 06h43
10

Aussi étonnant que cela puisse paraître, la version mobile de PlayerUnknown's Battlegrounds est forcée de tirer sa révérence en Chine. Un autre jeu vient la remplacer, dont le contenu édulcoré devrait plaire aux autorités chinoises.

Le pays du président Xi Jinping a drastiquement durci sa politique en matière de censure dans le domaine du jeu vidéo ces derniers mois. Pourtant, c'est dans ce climat que PUBG Mobile a pu être lancé en Chine par Tencent. Le succès était clairement au rendez-vous mais ces barrières ont forcé le développeur à clôturer définitivement les serveurs du jeu.


La censure a eu raison de PUBG Mobile...

Ainsi, faute d'avoir reçu l'accord nécessaire pour générer des revenus sur le titre, PUBG Mobile a disparu en Chine. À la place, Tencent a dévoilé un autre jeu intitulé Game for Peace. Il s'agit en réalité d'une version moins « gore » de PlayerUnknown's Battleground.

En effet, le sang et les morts violentes ne sont plus d'actualité et l'intrigue place le joueur dans un entraînement militaire et non sur un véritable champ de bataille.

... alors un clone moins violent fait son apparition



Mieux encore, la mort n'est plus représentée à l'écran. Lorsqu'un adversaire est « tué », son avatar offre une loot box et salue le vainqueur avant de disparaître. Game for Peace est seulement interdit aux moins de 16 ans et permet surtout à Tencent de toucher des revenus. Pour le reste, les habitués de PUBG Mobile ne seront pas dépaysés puisque tout le contenu est de retour... mais avec l'approbation du gouvernement chinois cette fois.

Source : eTeknix

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
0
pagnelli
C’est pas plus mal … Qu’apporte le sang et la mort violante aux jeux ? C’est une question ouverte…
jbaudrand
très bonne nouvelle, cela devenait triste le jeu vidéo, tout ce blé dépensé à faire des “jeux” où il faut tuer de l’humain…
Octocat
Et si on prends une oeuvre littéraire ou cinématographique et qu’on censure la mort, la violence et le sang… elle perdra de son réalisme et donc de son immersion.<br /> Vous imaginez “Il faut sauver le soldat Ryan”, ou à chaque mort, les personnages se contenteraient de faire un petit au-revoir de la main avant de disparaître d’un seul coup ? Ce n’est pas réaliste, on prendrait jamais le film au sérieux, et personne ne pleurerait les morts.<br /> Il faut faire la part des choses, un jeu vidéo, comme un livre ou un film, c’est de la fiction, on utilise ça pour se plonger dans un univers, une ambiance, que ce soit violent, dramatique ou drôle.
chickenwing
Qu’apporte la mort ou la violence au cinéma ? Qu’apporte la nudité dans l’art ? Devons nous juger ce que nous ne comprenons pas ? C’est une réponse fermée
eykxas
Pour un jeu de type lapin crétin, rien du tout. Pour un jeu de “guerre” c’est presque une condition obligatoire. Comme à dit @Octocat, déjà ça a une grande part dans le réalisme et donc dans l’immersion.<br /> Ensuite, je pense qu’il est nécessaire de garder une certaines dose de gore et de mort violente afin de rappeler que les événements décrit dans un jeu on en effet un impact important si ces événements étaient repris dans la réalité. Je ne sais pas si je suis très clair.<br /> Par exemple, si on prends un enfant, et que les jeux auxquels il joue ne présente que des fleurs en guise de sang et de gentils adieux quand il élimine un avatar. Un enfant n’a pas forcément le recul nécessaire pour faire la part des choses. Que se passera-t-il le jour où il aura une arme dans les mains ? il tirera sur des gens sans comprendre la portée de son geste. Et si vous me dites, mais un enfant ne joue pas a de tel jeu ! Vous êtes bien naïf. Moi même j’ai commencé ma vie vidéoludique avec Doom quand j’avais trois ans. Suis-je devenu un tueur psychopathe pour autant ? Non, parce que depuis tout petit j’ai appris à avoir du recul sur les œuvres de fiction. Que ce soit jeu ou film. Si j’avais été “protégé” dès le départ, je n’aurais sans doute jamais eu ce recul, par manque de connaissance et d’expérience.<br /> Et il ne s’agit pas d’une élucubration de ma part, c’est déjà arrivé de nombreuse fois. Ce manque de recul est responsable de la plupart des drames de type : “un enfant de 8 ans a tué son père avec son fusil de chasse car il croyait s’amuser”.<br /> En gardant du gore / mort / réalisme, on conserve la dimension “horrible” de la chose. Et ça c’est très important !<br /> Vouloir éliminer la violence comme le font les Chinois, c’est en fin de compte ne plus comprendre la violence elle-même.
cirdan
Je trouve cette initiative assez hypocrite et peut-être pire que le jeu original, puisque tu peux vider ton chargeur sur un adversaire que tu ne verras jamais mourir. C’est à dire que tu fais un acte violent mais qui n’aura finalement aucune conséquence puisque le résultat de celui-ci n’est pas montré.<br /> C’est plus “éducatif” de voir les conséquences de ses actes, parce que si on trouve que le sang ou les morts ne devraient plus être représentés, alors autant ne pas permettre de tirer sur quiconque.
Pierre.eau.Le.Fou
C’est beau ce que tu dis !<br /> On dirait du Donald Trump parlant des armes à feu ^^
eykxas
Je n’ai pas dit que j’étais pour les armes à feu.<br /> Dans tout ce que je dis tu n’as qu’à remplacer les jeux par des jeux de samouraï avec des sabres. Trancher une tête, ça ne se fait pas avec un jolie sourire et des pétales de roses.
ketchupilevrai
je veux cette version !!
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Huawei lance le P Smart+ 2019 : un smartphone d’entrée de gamme doté d’un triple APN
Apple continue de travailler sur la limitation de l’utilisation de smartphones et la dépendance
L'un des co-fondateurs de Facebook pense que le réseau social devrait être démantelé
Cloud gaming : pour Nintendo, le hardware ne pâtira pas de la démocratisation des services
Canon lance un objectif 85 mm f/1.2 pour ses appareils hybrides
Deux-tiers des Français ne font pas confiance aux objets connectés
Intel va commercialiser ses puces 7nm en 2021 et livrer les Intel Lake dès juin 2019
Vidéo à la demande : Disney+ accueillera
Le Groupe PSA et l'Université d'Orléans s'associent pour expérimenter les énergies du futur
Les émissions de CO2 ont baissé de 2,5% dans l'UE en 2018 par rapport à 2017
Haut de page