NES Classic Mini : avec RetroArch elle peut émuler la Megadrive

18 février 2017 à 13h42
0
La NES Classic Mini, la petite console rétro de Nintendo en hommage à la première console de salon du géant japonais, a de nouveau été bidouillée par des hackers. Ces derniers ont réussi à y installer l'émulateur RetroArch qui lui permet de lancer les jeux d'autres consoles rétro, dont ceux de la Megadrive de Sega.

RetroArch peut tourner sur la NES Mini

RetroArch est un programme permettant d'émuler de très nombreuses consoles 8 et 16 bits. Désormais, les utilisateurs de la NES Mini peuvent, en suivant les instructions mises en ligne par les hackers sur le forum GBATemp, charger des jeux pour Game Boy, Super Nintendo, Sega Megadrive, ou encore Atari 2600.

D'après une vidéo de démonstration mise en ligne par les hackers, la NES Mini semble bien résister à l'opération et n'a besoin que de quelques secondes pour charger chacun des jeux. De quoi faire des heureux parmi les amateurs de rétrogaming, mais il est clair que Nintendo n'appréciera pas.



Ce que vous risquez à installer RetroArch sur la NES Mini

Si la perspective de pouvoir charger n'importe quel jeu sur votre console est alléchante, l'installation de RetroArch sur la NES Mini comporte quelques risques, dont il vaut mieux être averti avant de commencer l'opération.

Outre le fait que l'opération est illégale et s'apparente à du piratage, la modification de la console entraîne la perte automatique de la garantie. Ainsi, en cas de problèmes, vous serez le seul responsable.

L'installation de RetroArch est, en outre, une procédure peu aisée qui peut entraîner les désagréments suivants : la modification du disque dur et l'installation du logiciel ont pour conséquence d'écraser certains fichiers importants de la NES Mini. Une installation ratée pourrait rendre impossible l'utilisation de la console et la garantie ne couvrira pas les dommages.




Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Il va pleuvoir des radars tourelles, avec 1 200 installations supplémentaires d'ici 2020
Traçage numérique : Emmanuel Macron officialise l'arrivée prochaine d'une application
Porn : Macron veut
Trop chers, pas assez autonomes, les véhicules électriques n'intéressent qu'un français sur dix
Radars tourelles : on les croyait indestructibles, ils ne résistent pourtant pas à la colère de citoyens
Amazon suspend provisoirement l'activité de ses centres de distribution français
De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Le nucléaire provoque-t-il moins de morts que le solaire ou l’éolien ?
Convention citoyenne pour le climat : les propositions phares retenues, et leur avenir
Émissions de CO2 : l'Assemblée nationale vote l'augmentation du malus à 20 000 euros
scroll top