Attentats : plusieurs éditeurs de jeux vidéo suspendent leurs campagnes de publicité

Par
Le 23 novembre 2015
 0
Plusieurs éditeurs de jeux vidéo ont décidé de suspendre en France leurs campagnes de publicité autour de jeux de tirs violents ou très réalistes, après les attentats du 13 novembre à Paris.

Les jeux vidéo mettant en scène des situations de combat ont-ils des effets néfastes sur le comportement du joueur ? Si l'on ne saurait se prononcer sur ce vaste débat, les éditeurs ont décidé de rester relativement discrets suite aux attentats revendiqués par Daesh qui ont secoué la capitale le 13 novembre dernier.

« Nous avons décidé de suspendre toute forme de marketing » en France autour de la sortie du jeu « Rainbow Six Siege », prévue le 1er décembre, « eu égard aux événements », a déclaré vendredi à l'AFP un porte-parole d'Ubisoft, confirmant une information du Figaro. La sortie de ce jeu de tir tactique, qui met en scène des unités d'élite du monde entier, du type du Raid, est elle maintenue, tout comme les campagnes de communication ailleurs dans le monde.

Chez le géant américain Activision, la campagne autour de Call of Duty: Black Ops III, sorti le 6 novembre, « a été suspendue (...) en France et en Europe », « en raison de l'actualité », a également déclaré une porte-parole du groupe.

Sur le compte Twitter officiel (mondial) du jeu, aucun message n'a été posté entre le 14 et le 16 novembre, puis la communication a repris, avec notamment l'annonce d'une opération spéciale en fin de semaine dernière, qui permettra de progresser plus rapidement dans le jeu en mode multijoueur. Le nouvel épisode de ce jeu de tir en vision subjective (FPS), très attendu par ses fans, avait généré 550 millions de dollars de chiffres d'affaires seulement trois jours après son lancement.

035c000008252962-photo-jv-fps.jpg


En septembre, la société avait suscité la controverse après avoir évoqué sur Twitter une attaque terroriste à Singapour, en fait fictive, pour faire la promotion du jeu.

L'américain Bethesda a lui aussi suspendu sa campagne en France pour le jeu Fallout 4, sorti le 10 novembre, par « décence », a expliqué Julie Chalmette, directrice générale de Bethesda France, citée par Le Figaro. « Suite aux récents événements, nous avons tenu à respecter le deuil national en cessant toute communication durant ces derniers jours », annonçait mercredi Bethesda France sur son compte Twitter, avant d'ajouter dans un deuxième tweet : « Nous reprenons la parole à partir d'aujourd'hui », suivi du lien vers une vidéo d'un des personnages du jeu sifflant La Marseillaise.

A lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Jeux vidéo

scroll top