League of Legends : un système de sanctions instantanées en test

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
27 mai 2015 à 12h34
0
Capable de réunir plus de 7 millions de joueurs simultanément, League of Legends est l'un des jeux vidéo les plus populaires. Un succès qui entraine des débordements auxquels ses créateurs tentent de faire face.

Il y a quelques jours, nous évoquions les bannissements qui découlent parfois des comportements inadaptés de certains joueurs. Des comportements liés au caractère multijoueur des jeux vidéo et compte tenu de son audience phénoménale, League of Legends est logiquement l'un des plus touchés.

Tribunal des joueurs

Le jeu mis en place par Riot Games est accessible gratuitement et invite les joueurs à participer à des matchs en 5 contre 5 ou 3 contre 3. Un système de classement basé sur la formule ELO, bien connue des amateurs d'échecs, permet - en théorie - d'assurer des rencontres entre joueurs de même niveau. Hélas, cela ne protège pas contre les débordements et League of Legends est connu pour les insultes qui ne manquent pas d'émailler les rencontres.

Plutôt que de bannir arbitrairement les joueurs, Riot Games a tenté l'introduction d'une sorte de justice interne : après vote des joueurs, des sanctions peuvent être appliquées par les équipes du studio afin de punir le comportement de tel ou tel participant. Sur le papier, ce système est intéressant, mais il souffre d'une lenteur évidente liée au traitement des « dossiers ».

0258000008051268-photo-league-of-legends.jpg

Riot Games a annoncé il y a déjà quelques jours, la mise en place d'un nouveau système, autrement plus réactif. L'idée est cette fois que les sanctions soient prises dans les 15 minutes qui suivent la fin d'une rencontre.

Fin du harcèlement verbal

Dans un premier temps, Riot Games souhaite se focaliser sur le harcèlement verbal et, plus particulièrement, sur les propos homophobes, racistes ou sexistes. De fait, les participants pourront signaler le comportement d'un des joueurs à la fin de la partie et c'est de manière automatique que sera analysée la « plainte ». Si la nocivité des propos est avérée, alors la sanction tombera moins d'un quart d'heure après la fin de la partie.

Sur son blog, le studio explique que le joueur incriminé recevra un courrier électronique dans lequel il pourra voir son journal de messagerie et sera informé du pourquoi de la sanction. Cette dernière prendra la forme d'un bannissement d'au moins deux semaines, pouvant très bien être définitif suivant la gravité de l'infraction et la récidive.

Riot Games termine en indiquant qu'il ne s'agit que d'une première étape, des balbutiements de ce nouveau système. À l'avenir, des mises à jour « lui permettront de faciliter encore plus les changements de comportement et de gérer toujours mieux les sanctions, sans oublier celles qui lui permettront de récompenser les comportements positifs ».

À lire également :
Modifié le 21/12/2020 à 14h47
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Malwarebytes annonce avoir aussi été touchée par les même pirates de l'affaire SolarWinds
Soldes Cdiscount : 7 promotions sur le high-tech à saisir avant minuit
Trump gracie A.Levandowski, inculpé pour vol de documents secrets portant sur la voiture autonome Google
Test Sony KD-48A9 : un petit téléviseur OLED qui en fait trop … ou pas assez ?
Soldes Amazon et Cdiscount : le TOP des bons plans high-tech à saisir ce soir
Soldes Cdiscount : un PC portable Asus Vivobook vraiment moins cher !
L’activité criminelle liée aux crypto-monnaies a diminué en 2020, selon un récente étude
L'image du fan de séries amorphe et accro en partie démontée par le CNRS
Soldes Amazon : 3 accessoires pour smartphones en promotion
Sennheiser annonce le HD 250BT, version Bluetooth et allégée d'une légende du casque audio
Haut de page