Apple va dépenser 1,7 milliard d'euros dans deux data centers écolos en Europe

Aurélien Audy
23 février 2015 à 12h42
0
1,7 milliard d'euros, soit un tout petit peu moins de 2 milliards de dollars, voilà la prochaine facture qu'Apple va régler pour voir sortir de terre deux nouveaux data centers. Pas n'importe quelle terre puisqu'il s'agit de pays européens (Irlande et Danemark), ni n'importe quels data centers puisque les futurs bâtiments fonctionneront à 100 % sur de l'énergie renouvelable.

Le communiqué de presse" est enjoué, et pour cause, l'investissement est considérable (« le plus important projet européen à date ») et un peu symbolique. 1,7 milliard d'euros pour deux data centers de chacun 166 000 m², un à Athenry en Irlande, l'autre à Viborg au Danemark, alimentés à 100 % par des énergies renouvelables. Apple précise qu'il travaillera avec des partenaires locaux pour développer de nouvelles sources d'énergie renouvelable, notamment à base de vent. Chacun de ces bâtiments est supposé avoir le plus faible impact environnemental qu'un data center Apple n'ait jamais eu. Au Danemark, le futur data center devrait même pouvoir réinjecter la chaleur qu'il produit dans le réseau de chauffage des habitations alentours.

0226000007916915-photo-data-center-apple.jpg
Aperçu de l'infrastructure d'Athenry en Irlande (crédits : Apple)

Lisa Jackson, la Vice Présidente des Initiatives Environnementales n'y va pas par quatre chemins : « Nous croyons que l'innovation consiste à laisser le monde dans un meilleur état que lorsqu'on l'a trouvé, et que l'heure de prendre en main les changements climatiques est venue. [...] Notre engagement éco-responsable est bon pour la planète, bon pour le business et bon pour l'économie Européenne. ».

D'après The Verge, la démarche comporte également une dimension symbolique, à la fois pour rassurer les utilisateurs européens sur la protection de leurs données privées (hors de portée de la NSA ?), mais aussi pour calmer les hostilités administratives (investigations en cours sur des questions d'évasion fiscale).

Ces deux infrastructures, opérationnelles en 2017 sauf souci particulier, serviront à abriter des services comme l'iTunes Store, l'App Store, iMessage, Maps ou Siri pour la clientèle Européenne. Elles devraient aboutir à créer des centaines d'emplois locaux, qui s'ajouteront aux 18 300 emplois directs d'Apple en Europe (sur 19 pays).

À lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Nvidia : la RTX 3080 déclinée en trois modèles se confirme et arriverait dès septembre
La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Hyperion dévoile une supercar à hydrogène dotée d'une autonomie de 1 600 km
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
Microsoft lancera son smartphone Surface Duo le 10 septembre à 1 399 $
En Allemagne, les ventes de véhicules électriques ont explosé en juillet
La Hyundai Kona passe la barre des 1 000 km d'autonomie
Google rejoint Apple et bannit Fortnite du Play Store Android
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
scroll top